03/06/02 Lancement d’un questionnaire pour évaluer les besoins des sportifs djiboutiens et de leurs associations. (Vu sur le GED)

Le GED a lancé
une campagne pour évaluer les besoins des sportifs et de leurs
associations en matière d’équipements sportifs, de tenues
pour les joueurs et les arbitres et de fournitures / matériels
administratifs pour la gestion quotidienne des Associations.

Nous saluons cette
intitiative, dans la mesure où elle permettra de rédiger
un mémoire final afin de solliciter des aides internationales,
pour venir en aide au milieu sportif qui a été complètement
ignoré et abandonné par le Génie de la Corne.

Nous comprenons bien
que ni Paulette, ni IOG ne peuvent s’occuper de tout à la fois
et il est bien heureux que le GED essaye bénévolement de
prendre le relais dans les domaines où il y a carence de l’autorité
et de la volonté des dirigeants.

Simplement le GED
aura-t-il la capacité et les ressources humaines pour élargir
ses zones d’intervention / de compétence, car le chantier nous
semble titanesque ! Il concerne les domaines du sport, de l’éducation,
de la santé, des finances, de la justice, de l’économie,
de l’emploi, de la démocratie, de la sécurité, de
la réhabilitation des zones rurales et de leur équipement
en écoles, dispensaires, des relations internationales en particulier
avec les pays voisins, ….. etc.. Bref tous les secteurs laissés
à l’abandon par Guelleh.

De son côté,
le couple présidentiel a déjà beaucoup de choses
à faire en ce moment. Citons par exemple : la construction de sa
route privée pour ne plus se mélanger au Peuple qu’il craint,
la préparation des insolentes festivités du 25ème
anniversaire, la vente d’armes dans la région et probablement discrètement
en Somalie en dépit de l’embargo international ( que vont découvrir
les enqêteurs internationaux à ce sujet ? Vont-ils regarder
les livraisons en provenance de Djibouti ?)
, l’aménagement
de leur ranch en Afrique du Sud, la recherche de nouvelles sources d’argent
frais pour pallier le tarissement des aides internationales, dont celles
de l’Arabie
. On peut citer en vrac, les ventes de Djibouti Télécom,
de la concession du port et maintenant de celle de l’aéroport,
le racket invraisemblable des commerçants et des sociétés,
le détournement des aides internationales, etc…

Nous encourageons
donc tous les dirigeants d’associations sportives djiboutiennes à
transmettre l’état de leurs besoins en utilisant le questionnaire
qui est mis à leur disposition sur le site du GED. Attention, si
le questionnaire semble complet, nous vous conseillons de bien le lire
avant et de ne l’envoyer que lorsque toutes les informations auront été
réunies. Car il y a du travail à faire, pour établir
la liste précise des besoins et pour la valoriser en Euro !!

Lien : http://www.gouv-exil.org/17_sport/test1.htm