09/01/03 (B179) Dans un communiqué, le GED, appelle les forces vives du pays à rallier le mouvement du refus et les forces étrangères à s’interdire d’intervenir dans le règlement des affaires intérieures du pays.

(…) Dans le cas où
le peuple prendrait en mains ses destinées avec la possibilité
d’actions de fermes revendications menées dans tout le pays, je demande
instamment,

  • à chaque Officier,
    Sous-Officier, Militaire du rang de l’Armée Nationale et à
    chaque Policier des Forces Nationales de Police et de Gendarmerie d’accompagner
    ce  » Mouvement du Refus  » de la population de notre pays en évitant
    que le sang de leurs frères et de leurs sœurs ne soit versé,
  • aux Forces militaires
    étrangères stationnées dans le pays et tout particulièrement
    aux Forces Françaises de Djibouti (FFDJ), des Armées de Terre,
    de l’Air et de Mer, de s’abstenir d’intervenir comme elles l’ont fait auparavant
    au détriment de nos frères Afars et dont nous avons mesuré
    depuis les conséquences désastreuses. (…)

Lien
avec l’article : http://www.gouv-exil.org/15_communique/comc049_01.htm