11/01/03 (B180) Dans un communiqué, le GED informe qu’il va porter l’affaire de la fraude électorale massive, devant les autorités de l’Union européenne.

 

Caricature ARDHD

Le GED précise
qu’il va demander la création d’une Commission nationale d’enqête
sous l’égide des plus hautes instances internationales, afin de
déterminer toutes les opérations frauduleuses qui ont été
commises par le régime de Guelleh, comme, par exemple, la non-communication
du nombre des électeurs dans plusieurs districts et bureaux de
vote de l’intérieur….

Le GED demandera l’annulation de ces élections falsifiées
et peu suivies par les électeurs, afin d’organiser un nouveau scrutin
dans des conditions de transparence et d’équité.

Lien
avec l’article : http://www.gouv-exil.org/15_communique/comc050_01.htm

Pour joindre
le porte-parole du GED, M. Alhoumekani :
00 32 / (0) 475 83 24 43