24/03/03 (B190) L’ONARS en cessation de paiements ? (Un lecteur nous signale cet article qui a été publié par Le Renouveau)

L’office National
pour l’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (ONARS),
sur lequel nous avons jeté un coup d’œil dans notre numéro
467 du 20 février 2003, est décidément mal en point.
Les salariés y accusent trois mois d’arriérés de
solde (décembre 2002, janvier et février 2003) et ne sont plus
soignés à l’Organisme de Protection Sociale (OPS) faute
de cotisations sociales.

De même, les factures
d’eau, d’électricité et de téléphone
se sont accumulées. Au point que l’ONED s’est senti obligé
de couper l’eau à l’établissement et que les autres
créanciers menacent de suspendre leurs fournitures.

A l’évidence,
il s’agit là d’une situation de cessation de paiements à
méditer.

A suivre

24/03/03 (B190) A lire sur le GED, un article concernant le double-jeu de Guelleh dans la crise irakienne. (Sous la signature d’Alhoumekani)

lien avec l’article :
http://www.gouv-exil.org/9_parole/paro40_001.htm

22/03/03 (B190) Des militaires français sur le départ pour l’Irak ? Le double-jeu embarrassé de Guelleh qui autorise d’un côté les américains à utiliser l’espace aérien de Djibouti et qui prétend de l’autre côté, qu’il n’y a aucune interaction avec la guerre en Irak (Lecteur)

 


Roger
Picon

Bonjour,
J’ai regardé hier TV5. Dans l’émission « spéciale
Irak », j’ai découvert un reportage sur Djibouti. On y parlait
surtout de l’enjeu militaire et le reportage était relativement
complet sur les activités des forces armées étrangères
dans notre pays.

Malheureusement,
le reportage est souvent tombé dans les clichés habituels
sur Djibouti : la population a été totalement ignorée
et son sort oublié d’un revers de la parole : « il n’y
a pas de contact entre militaires et populations locales »
.

Nous avons appris que l’espace aérien a été, d’après
les journalistes, entièrement concédé aux militaires,
qui peuvent y faire leurs manoeuvres sans aucune restriction.

IOG y est apparu avec
ses habituels « n’est-ce-pas » et il a précisé,
avec beaucoup d’hésitations dans ses propos, que l’espace aérien
était désormais affecté à l’entière disposition d’une
coalition anti-terroriste, comprenant 44 pays, mais qu’il n’accepterait aucune
autorisation d’opérer sur son territoire vers un autre pays musulman
!

Il n’y croyait pas vraiment
(et cela se sentait bien !) puisqu’il a tenu à préciser que
d’autres pays avaient aussi accueilli des troupes étrangères
et en nombre plus important sur leur sol.

De toute manière,
ce message iogien est largement contredit par les multiples séances
d’entraînements des Légionnaires, dont le journaliste a précisé
que les troupes étaient impatientes d’en découdre sur le terrain
« en réel ».

Les militaires de haut
rang qui ont été interviewés n’ont rien démenti
: si cela ne ressemble pas à un message des Militaires français,
je veux bien être pendu !!.

Mais où donc sacrebleu
pourraient-ils intervenir ? Sur quel terrain d’opération actuelle ?
Peut-être que ce cher LaPalice aurait trouvé la réponse!!

Suffirait-il de se référer
au titre de l’émission, consacré à un certain conflit,
qui passe actuellement 24h/24. Mais là je ne saurais m’avancer !!!

 

Amitiés à
l’équipe de l’ARDHD

22/03/03 (B190) L’AFP confirme des menaces d’attentat à Djibouti et les mesures prises pour protéger au mieux les intérêts américains et occidentaux.

Menaces terroristes
à Djibouti: mesures préventives (gouvernement)

DJIBOUTI, 19 mars (AFP)
– Des « mesures préventives et dissuasives » ont été
prises depuis plusieurs jours à Djibouti pour éviter toute action
terroriste contre des intérêts américains ou occidentaux,
a déclaré mercredi à l’AFP un haut responsable du ministère
de l’Intérieur.

Mardi le département
d’Etat américain a mis en garde ses ressortissants contre des menaces
d’attaques terroristes dans ce petit pays de la Corne de l’Afrique où
Washington a envoyé quelque 1.300 de ses soldats dans le cadre de la
lutte contre le terrorisme.

« Le gouvernement
américain a reçu des indications sur des menaces terroristes
dans la région visant des intérêts américains et
occidentaux, dont l’aviation civile », avait précisé le
département d’Etat dans un communiqué, ajoutant: « Tous
les Américains envisageant de se rendre à Djibouti sont appelés
à réviser leur projet à la lumière de la situation
actuelle ».

Depuis plus d’une semaine
la police installe chaque soir des points de contrôle sur les principaux
axes routiers pour filtrer les véhicules et leurs passagers et des
blocs de béton sont désormais placés devant les grands
hôtels de la ville pour empêcher les stationnements de voitures
suspectes.

« Les risques d’attentats
ne sont pas plus élevés à Djibouti qu’ailleurs et sont
liés à l’imminence d’une attaque américaine contre l’Irak »,
a précisé la source au ministère de l’Intérieur,
sous couvert de l’anonymat.

« Les alertes à
répétition sur l’imminence d’une action terroriste à
Djibouti ou ailleurs s’expliquent aussi par le fait que le Département
d’Etat a pris désormais pour habitude d’avertir à temps les
ressortissants américains sur tout risque potentiel et n’adopte plus
l’attitude qui a prévalu avant les attaques du 11 septembre 2001 »,
a toutefois commenté cette source, assurant que les risques sont minimes.

L’ambassade américaine
a distribué mardi à ses ressortissants une note d’information
du département d’Etat datée du 13 mars, les invitant à
prendre toutes les précautions. Elle ne s’adresse pas spécifiquement
aux Américains à Djibouti mais à ceux séjournant
en Afrique de l’Est.

Les militaires américains
sont calfeutrés dans leur campement et en sortent très peu.
S’ils se déplacent en ville, ils sont toujours habillés en civil
et passent un minimum de temps au même endroit.

21/03/03 (B190) Changement de cap pour la France ? Si l’on croit le Ministre français des A.E., la France va se positionner comme un défenseur des Droits de l’Homme. N’y a-t-il pas un beau chantier qui est ouvert devant elle à Djibouti ?

Tout est dans le point
de presse du porte-parole du Quai d’Orsay du vendredi 21 mars 2003:

 »Le
ministre Dominique de Villepin se rend à Genève lundi 24 mars
pour la Commission des Droits de l’Homme.

Lors
de cette session de la Commission des Droits de l’Homme (17 mars – 24 avril),
la France présentera des résolutions sur la détention
arbitraire, les disparitions forcées, l’extrême pauvreté,
et, avec l’Allemagne, une résolution sur les droits de l’homme et la
bioéthique.

La
France soutient par ailleurs pleinement les initiatives de l’Union Européenne.

A
l’occasion de son déplacement à Genève, le ministre aura
des entretiens avec M. Vieira de Mello, Haut Commissaire aux Droits de l’Homme
des Nations unies, M. Kellenberger, président du CICR, et M. Supachai,
Directeur Général de l’OMC.

Il
rencontrera également des représentants d’organisations non-gouvernementales
de défense des droits de l’homme ainsi que la presse. »

20/03/03 (B189) Réponse du Sergent Ariko au lecteur qui l’avait interpellé hier dans nos colonnes. ( Nous signalons que ce sera le dernier échange sur le sujet, conformément à notre règle de fonctionnement)

Cher étudiant,

Avant tout, je tiens à
vous rappeler le respect des morts : des gendarmes sont morts et vous ne pouvez
pas piétiner leur mémoire.

En lisant le texte que
vous m’avez adressé via l’Observatoire, je
tiens d’abord à vous remercier d’avoir pris la peine d’intervenir.

Non, rassurez-vous, je
ne me compare nullement à Ben Barka et je n’ai pas vocation à
devenir l’avocat du diable. Il m’a simplement paru nécessaire de mettre
en garde mes deux officiers contre des risques avérés à
leur encontre.

Vous êtes jeunes
et je sais que la politique est un élément dépassé
pour votre génération. Sachez tout simplement que les informations
que je communique sont vérifiées et recoupées par mes
soins.

Je suis plus âgé
que vous et j’ai affronté des situations difficiles alors que vous
n’étiez peut-être pas encore né. Tout ce que j’ai voulu
dire à DAF, c’est que la politique est un art difficlie et que cela
demande du courage mais aussi de se prémunir d’un grand piège.
Celui dans lequel les autres leaders de l’opposition sont tombés en
se soumettant à IOG.

J’ai quitté Djibouti
en 2002 et je sais de quoi je parle. Je n’attaque pas des innocents !

Surtout ne tombez pas
dans les travers ni les excés de Mohamed Qayad qui voudrait se faire
passer pour un politicien chevronné. Je suis établi en Hollande
: des membres de sa famille m’ont donné son numero de téléphone
et je l’ai appelé. Il m’a répondu aussitôt.

Je sais bien que mes écrits
dérangent beaucoup de mondre, car nous touchons des sujets dangereux
pour le pouvoir, mais je conserve ma fierté et ma conscience : c’est
donc la tête haute que je vous répond.

Puis-je vous conseiller
de réfléchir encore un peu et surtout de reprendre
vos cahiers et votre plume, afin d’acquérir l’expérience nécessaire
pour éviter des fautes, des mauvaises interprétations ou des
erreurs de cible.

Je vous souhaite de réussir
dans vos études et comme dit le dicton
somalien ‘danta kabso warya war riartahahe (fais ce que tu as affaire parce
que tu es encore mature et jeune »

Cordialement
Sergent Ariko

20/03/03 (B189) A lire sur le site des Nouvelle Addis, une anlayse intéressante : Cour pénale internationale, quid des accords pirates ?

Djibouti est le seul pays
de la corne de l’Afrique ayant ratifié le Statut de Rome, instituant
la Cour pénale internationale. Mais le gouvernement djiboutien a aussi
signé une convention avec les États-Unis, visant à limiter
l’action de cette instance. Question : un État partie peut-il
tenter de se soustraire aux poursuites éventuelles de la Cour pénale
internationale ? (..)

Lien avec l’article
signé par Colette Delsol :
http://www.lesnouvelles.org/P10_magazine/16_analyse03/16118_repercourpenaleint.html

19/03/03 Un lecteur interpelle le Sergent Ariko.

Sergent Ariko, bonjour,

Avant toute chose, je
voudrai vous dire que je ne suis pas un de ces pseudo opposants de salon qui
propose tout et n’importe quoi !! Je ne suis qu’un simple étudiant.

Depuis quelque temps,
vous nous faites partager votre science de la politique iogienne et votre
parano quand à une éventuelle élimination des Gendarmes
d’opérettes (c’est ainsi que j’appelle vos copains officiers!!) .

Vous me faites rire, quand
vous comparez Ben Barka à votre cas. Pensez-vous que vous êtes
aussi dangereux pour le pouvoir ?

Faites-vous partie de
ces personnes qui s’inventent un monde parallèle pour meubler une existence
terne et fade ? Attention : un "désequilibré" pourrait
vous éliminer sans probleme, ce serait un agent de la SDS, des Services
secrets belges, israeliens (parce que iog a de bon rapports avec eux, d’après
certaines informations l!!) et surtout des Français qui n’aiment pas
les petits fouineurs de votre genre……..

Récemment, vous
avez attaqué en bloc l’UAD et ses représentants : votre campagne
infamante contre DAF et son retournement par IOG. C’est tout simplement mesquin
: dire que cet homme ait pu devenir un "collabo" a montré
les limites de vos analyses.

Depuis quand n’etes vous
pas rentré a djibouti? Cet homme a tout perdu et il se bat pour un
peuple profondément ingrat. Pensez vous que vous êtes meilleur
que ces hommes et ces femmes qui se battent sur le terrain pendant que vos
acolytes et vous, vous êtes dans un exil salutaire?

Les Djiboutiens ont le
droit de lire vos tribunes, même si vous empruntez des chemins sinueux
parfois, mais de grace epargnez-nous ce discours "je-sais-tout"
et toutes vos attaques sans fondement contre des gens qui se trouvent sur
le terrain.

Vous dites que DAF vous
a répondu et que désormais, il a votre confiance, c’est drôle.
Vous l’avez dépeint comme un arriviste et un opportuniste et maintenant
tous vos soupçons se seraient envolés !!

Vous êtes facilement
impressionnable, Monsieur, espérons qu’IOG ne vous répondra
pas lui aussi………! Vous pourriez passer de l’autre coté et ce
serait une grande tristesse pour le GED et pour les opposants en Europe.