03/03/03 (B187) Deux informations « brèves » en provenance de Djibouti. (A suivre)

Le
Commandant Fathi Mohamed Guelleh.

La Nation vient de nous informer de son acquittement devant la Cour criminelle.C’est
membre de la famille d’ IOG. Il avait retrouvé son poste il y a déjà
un an, mais maintenant, au lieu d’aller au bureau, il a été
affecté à l’espionnage des milieux d’opposition.

Sa femme et ses quatre
enfants se sont installés dans la banlieue de Bruxelles et ils ont
demandé l’asile politique et le bénéfice de l’Aide sociale
octroyée par le Gouvernement belge !!!

Est-ce bien justifiée
? Ou cette famille a-t-elle abusée les autorités belges ?

_______________________________

Nouvelle
grève des enseignants ?

On nous informe que les syndicats des enseignants ont commencé
une grève pour protester contre les retards de paiement de salaires,
qui atteindraient cinq mois, voire plus dans certains cas.

02/03/03 (B187) La justice toujours soumise aux décisions présidentielles à Djibouti ? Après avoir été condamné brutalement en première instance, deux anciens officiers de la FNP sont maintenant acquittés …. (La Nation)

La Cour Criminelle
acquitte deux officiers de la FNP

MM.Mohamed Abdillahi God
et Fathi Mohamed Guelleh, respectivement Colonel et Commandant de la F.N.P
poursuivis dans l’affaire relative à la tentative du coup d’Etat du
7 décembre 2000 ont comparus, samedi dernier devant la Cour Criminelle.
Après examen de cette affaire, la Cour a prononcé l’acquittement
des deux officiers.

Rappelons que les principaux
auteurs de ce putsch avaient été condamnés par la cour
criminelle, en son audience du 17 juin 2002.

Notons, par ailleurs,
que ces deux officiers (God et Fathi) avaient formé un pourvoi devant
la cour suprême contre un arrêt rendu par la chambre d’accusation.
Ledit pourvoi ayant été rejeté par la cour suprême
et l’affaire renvoyé à la cour criminelle qui vient de rendre
son verdict. Les deux officiers ont été acquittés.

M.M.Kadieh

_____________________
Note de l’ARDHD

Ayant toujours considéré
que ces deux hommes, comme tous les autres condamnés ou acquittés
dans cette affaire, avaient été traduits devant la justice pour
des raisons bassement politiques, nous ne pouvons que nous réjouir
de leur acquittement.

En revanche, pourquoi
Guelleh ne l’a-t-il pas décidé plus tôt ?

Nous tenons à les
féliciter et à les assurer du fait que nous nous réjouissons non seulement pour eux, mais aussi pour leurs familles, déjà très éprouvées.

Notre joie serait compléte mais injuste, si nous ne pensions pas aux
sept de leurs co-accusés qui vivent toujours dans l’enfer de Gabode. Nous espérons qu’ils seront désormais, libérés très rapidement
et nous les assurons, ainsi que leurs familles, de notre soutien sans faille.

01/03/03 (B187) TRANSIT, d’Abdourahman A. Waberi. Reprise d’un article paru dans Le Monde rubrique littéraire.

 

 

Dans ce huitième
livre, Waberi, qui est né à Djibouti en 1965 et vit en
Normandie depuis 1985, se place sous le signe de Nabokov :

« Et dans mes
discours de chaque nuit/ L’âme elle-même ne pourra débrouiller/
Si c’est ma folie qui marmonne/ Ou si c’est ta musique qui croît… ».

Comme toujours, il préfère
l’humour au pathos, il choisit cette langue singulière, imagée,
à accent et néologismes ou africanismes, pour décrire
la douleur d’un continent, les guerres, les massacres, et, douleur suprême,
l’exil, qui, dit-il en conclusion, après avoir rappelé le mot
d’Eschyle « le récit est douleur, mais le silence aussi est douleur »,
« a fait les yeux doux à tout le monde ; des individus vieux ou
jeunes, des familles et des régions entières se sont jetés
sur les routes avec de l’espoir plein les poches et la peur pour aiguillon ».

C’est ainsi que certains
se retrouvent à Roissy « l’airéport » d’un pays de « la
vieille Europe inquiète » avec ses « porte flambeaux néonazis,
les incendiaires de foyers pour apatrides ».

C’est bouleversant et
tragique, mais Waberi sait faire rire en même temps qu’il émeut
(Gallimard, « Continents noirs », 160 p., 13,50 €).

_________________________
Note de l’ARDHD
Toutes nos félicitations à l’hauteur. Nous lui souhaitons beaucoup
de succès et nous espérons que de nombreux Djiboutiens achèteront
cet ouvrage, que l’on trouve aussi par correspondance, en particulier sur
http://www.alapage.com.

01/03/03 (B187) Encore des contradictions entre l’ADI et l’AFP !!! Qu’est-ce que cela cache ?

La question est absolument
angoissante ! Guelleh participera-t-il en personne au sommet de la Ligue arabe
qui devra traiter du problème de l’Irak, ou sera-t-il représenté
?

Le suspens est total à
la minute actuelle et nous regrettons de ne pouvoir renseigner avec précision
les lecteurs. Guelleh doit hésiter ….. Pourquoi ? N’aurait-il pas
que des amis au sein de la Ligue arabe ?

—————– ADI
DJIBOUTI (ADI)– 26 février – Le président djiboutien Ismail
Omar Guelleh prendra part au 15ème sommet ordinaire de la Ligue
arabe, prévu le 1er mars à Charm el Cheikh (Egypte) a indiqué
cet après-midi à l’ADI, le ministre délégué
à la Coopération internationale, M. Mahamoud Ali Youssouf.

 

————— AFP
DJIBOUTI, 28 fév (AFP) – La République de Djibouti sera représentée
au sommet arabe sur l’Irak samedi en Egypte par son ministre de la Coopération
et pas par le chef de l’Etat Ismaël Omar Guelleh
, a-t-on appris vendredi
auprès de la présidence djiboutienne.