25/10/03 (B218) D’après une information parue sur le GED et confirmée par plusieurs sources, Guelleh serait en train de faire transiter des sommes énormes au Canada, par le biais d’un correspondant établi sur place et qui se positionne comme opposant pour les autorités canadiennes …

Lien avec l’article du
GED : http://www.gouv-exil.org/22_realite/real0121_1.htm

Selon le GED qui est
à l’origine de cette information, la police canadienne aurait trouvé
dans des valises, la somme de 57 milliards de FDJ, ce qui n’est pas un détail
!!

L’homme serait un certain
Y., établi à Toronto, propriétaire d’un restaurant et
établi à Ottawa comme réfugié. Récemment,
il aurait passé la frontière avec un passeport diplomatique,
ce qui aurait empêché une intervention de la police. En revanche,
toujours selon le GED, son domicile ne bénéficiant d’aucune
immunité, aurait été perquisitionné par la Police,
qui aurait découvert des valises renfermant au total la somme de 57
milliards de FD.

La question serait de
savoir pourquoi de telles sommes transitent-elles en liquide et pour quel
usage ?

On peut supposer que
Guelleh soit contraint de faire passer les sommes en liquide :

car les états occidentaux
se méfieraient des mouvements d’argent en provenance de Djibouti, puisque
chacun sait désormais (aux USA et au Canada en particulier) qu’il y
aurait des possibilités de financement de réseaux islamistes
et/ou de blanchiment d’argent …

Pour quel usage ? Tout
est possible :

– investir à titre personnel au Canada dans des biens immobiliers,
des affaires propres ou des affaires louches,
– acheter des consciences qui loueront les vertus de la dictature djiboutienne,
– financer pour son compte ou pour celui de commanditaire, des réseaux
déjà infiltrés en Amérique du Nord et qui ont
besoin de subsides.

Bref, à cette heure,
nous n’avons aucune certitude et nous ne pouvons que proposer des hypothèses.
C’est aux autorités canadiennes, à la Police et à la
Justice, qu’il reviendrait maintenant d’apporter des réponses.