19/02/04 (B234) COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ARDHD

COMMUNIQUE
DE PRESSE (19 février 2004)

Jean-Loup Schaal,
Président de l’ARDHD a été mis en examen dans le cadre
de trois plaintes en diffamation et injures publiques par voie de presse déposées
devant la Justice française par le Général Ibrahim Zakaria,
Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Djiboutienne (AND). Ces plaintes
ont un lien avec la position prise par l’ARDHD pour dénoncer la condamnation
du journaliste Daher Ahmed Farah et l’interdiction de parution du dernier
journal d’opposition à Djibouti " Le Renouveau ".

Lundi 16 février
2004, Jean-Loup SCHAAL, a été mis en examen par une juge d’instruction
française, en qualité de président de l’ARDHD qui gère
le site Internet http://www.ardhd.org, dans le cadre de plaintes en diffamation
déposées par le Général Ibrahim Zakaria suite
à certains articles qui auraient été publiés sur
le site.

L’objectif de l’ARDHD
aujourd’hui n’est ni de commenter la décision de la juge d’instruction
ni d’argumenter sur le fond du dossier. La Justice française décidera
de la suite qu’elle entend donner, soit par un non-lieu, soit par le renvoi
devant le Tribunal correctionnel de Paris .

Dans cette deuxième
hypothèse, l’ARDHD appellerait toutes les Associations de Défense
des Droits de l’Homme à se mobiliser pour témoigner de l’état
d’asservissement du Peuple djiboutien et de toutes les violences qui ont été
et qui sont commises par le régime dictatorial d’Ismaël Omar Guelleh
: massacres, viols, exécutions sommaires, torture. Certaines sources
évoqueraient aussi l’utilisation de gaz contre les populations du Nord
et les résistants du FRUD, ainsi qu’une participation active du Gouvernement
dans le transfert de matières nucléaires à destination
de l’Iraq.