01/07/04 (B253) A noter un article du GED, qui fait état d’une tentative d’infiltration du MRD / Belgique par un ancien enseignant reconverti aux renseignements de Guelleh, pour éviter une inculpation personnelle dans une affaire pénale à Djibouti.(ARDHD)

Si les faits dévoilés
par le GED sont exacts (compte-tenu de la gravité du dossier pénal
qui est évoqué et des précisions, il y a tout lieu de
croire que l’information est véridique) nous adressons au Comité
du MRD tout notre soutien dans les difficultés auxquelles il est certainement
contraint de faire face.

Nous imaginons qu’il n’est
pas facile, si cela est vrai, de découvrir que l’on a été
espionné, depuis des mois, par un membre de son propre parti. Il semble
naturel que le MRD doive prononcer son exclusion après enquête
et vérification des informations apportées sur le site du GED.

De notre côté,
nous remercions le GED pour sa prise de position claire en notre faveur et
pour son soutien sans faille, dans le cadre de la plainte pour diffamation
qui a été déposée par le Général
Zaccharia à notre encontre et dont l’origine pourrait remonter à
des articles écrits et transmis ‘sous le couvert de l’anonymat’ par
cette même personne.

Lien avec l’article
: http://www.gouv-exil.org/3_actualite/actu1_290.htm