24/11/06 (B370) Affaire Borrel / Conférence débat du 17 décembre, organisée par Survie. Les appels des différentes associations. L’ARDHD sera présente et appelle tous les lecteurs du site à venir nombreux.

_______________________________________________
Dimanche 17 décembre 2006, 15h,
au FIAP (salle Lisbonne), 30, rue Cabanis, 75014, métro Glacière
(ligne 6).

Programme


Présentation des différents intervenants
ARDHD, Communauté Djiboutienne, Syndicat de la Magistrature, Femmes
Solidaires et Survie.

Présentation
de l’excellent documentaire de Bernard Nicolas
"Révélation sur un suicide impossible".

Débat
croisé sur l’affaire Borrel et la situation à Djibouti
Dédicaces de l’ouvrage de Mme Borrel

Participation
aux frais : 3 euros ou 5 euros (comprenant l’entrée + une des
4 brochures de l’association Survie).

Visitez
le site internet de Survie Paris : http://www.survie-paris.org

_____________________________________AFASPA

L’affaire
Borrel" QUE LA LUMIERE SOIT !

vendredi
17 novembre 2006

CONFERENCE-DEBAT

DIMANCHE
17 DECEMBRE à 15h
au FIAP 30 rue Cabanis Paris 13ème

A l’appel
de SURVIE, l’AFASPA et des démocrates djiboutiens en France et
en présence d’Elisabeth Borrel.

«
L’affaire Borrel », illustre les pratiques des gouvernements français
successifs, héritées de la colonisation : interventions militaires,
diplomatiques, économiques qui réduisent à peu de chose
l’indépendance nationale conquise par les peuples d’Afrique.

L’AFASPA
agit depuis sa création en 1973 pour que s’établissent
des relations d’égalité et de non-ingérence entre
la France et les pays africains. L’assassinat du magistrat BORREL à
Djibouti, les zones d’ombre que les autorités françaises
refusent d’éclairer depuis des années montrent que ces
pratiques, nuisibles à la démocratie sur les deux continents,
sont toujours présentes. Les relations franco-djiboutiennes sont encore
trop souvent l’affaire de services secrets et de réseaux occultes,
au profit des grandes puissances qui occupent les bases militaires : la France
et les USA.

L’AFASPA
demande que la justice puisse enfin faire toute la lumière sur la mort
de M. BORREL par la levée de tout « secret défense »
qui interdit d’accéder à la vérité, et aboutisse
à la condamnation des responsables : tel est le sens de son appel à
la conférence du 17 décembre 2006 à Paris et de son soutien
permanent au peuple de Djibouti pour l’établissement de l’indépendance
et de la démocratie dans son pays.


Visitez le site internet de l’Afaspa : http://www.afaspa.com

_____________________________________ Associations djiboutiennes

SOLIDARITE
AVEC ELISABETH BORREL

Les défenseurs
des Droits Humains, les démocrates et tous ceux qui résistent
contre la dictature de Guelleh soutiennent Madame Elisabeth Borrel dans son
combat courageux pour faire éclater la vérité sur l’assassinat
de son mari

Il s’agit
d’une question de défense des Droits Humains à Djibouti.

En condamnant
tous les crimes commis à Djibouti contre les nationaux ou les étrangers.

Les associations
djiboutiennes demandent que toute la lumière soit faite sur l’assassinat
du juge Borrel qui enquêtait sur des affaires politiques sensibles.
L’affaire Borrel révèle brutalement le soutien de la France
au dictateur de Djibouti et les difficultés de faire connaître
et de juger les nombreux massacres, assassinats et viols des femmes perpétrés
par les autorités de ce micro Etat.

S’il
a fallu 10 ans pour faire éclater la vérité sur l’assassinat
d’un juge français, coopérant, imaginez l’ampleur
d’assassinats et de massacres des djiboutiens commis par le régime
qui sont occultés et qui restent jusqu’à ce jour totalement
impunis.

Les associations
djiboutiennes qui sont partantes pour apparaître sur l’appel et
sur les invitations à ce jour: (d’autres seront présentes
le 17/12 mais ne souhaitent pas apparaître).

L’Association
pour la Démocratie et le Développement (A.D.D)
Le Comité des Femmes Djiboutiennes contre les viols et l’impunité
(France)
L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti

_______________________________________
Femmes solidaires

SOLIDARITE
AVEC ELISABETH BORREL

Femmes
solidaires, issue des Comités Féminins de la Résistance
mène des actions depuis toujours pour l’égalité
et faire avancer les droits des Femmes en France et dans le monde.

Toujours
aux côtés de toutes celles qui se battent contre toutes formes
d’impunité.

Femmes
solidaires a été l’une des premières association
à dénoncer les violences faites aux femmes djiboutiennes, particulièrement
les viols des femmes par l’armée djiboutienne lors de la Conférence
Mondiale des Femmes à Pékin en 1995.

Aujourd’hui
Madame Borrel représente l’espoir pour beaucoup de femmes djiboutiennes
d’une justice équitable contre l’impunité.

C’est
tout naturellement que Femmes solidaires exprime toute sa solidarité
à Madame Elisabeth Borrel dans son combat pour que la vérité
soit enfin rendue sur l’assassinat de son mari à Djibouti et
que justice soit faite.

Visitez
le site de Femmes Solidaires :
http://www.femmes-solidaires.org/index.html

Prochaine
soirée Borrel le dim. 17 déc. 2006