18/06/07 (B400) Communiqué conjoint SURVIE et ARDHD : Assassinat du Juge Borrel : vérité et manipulation orchestrée ? SURVIE et l’ARDHD interpellent EUROPE 1.

18
juin 2007 : Communiqué conjoint de SURVIE et de l’ARDHD
Assassinat du Juge Borrel : vérité et manipulation orchestrée
?
SURVIE et l’ARDHD interpellent EUROPE 1.

Ce samedi
16 juin, la rédaction d’Europe 1 diffusait dans l’après-midi,
lors d’une émission de chronique judiciaire de 45 minutes, enregistrée
sans public, sans aucune analyse contradictoire, en refusant la présence
de Madame Borrel, les propos de Monsieur Lafaille qui, niant la vérité
avérée, tentait, avec l’aide de son intervieweur Pierre
Rancé, de semer le doute sur la réalité de l’assassinat
du Juge Bernard Borrel, en Octobre 1995 à Djibouti.

Monsieur Lafaille récidivait sur les ondes, après un article
propageant cette thèse fallacieuse et manipulatoire, dans un article
paru début juin dans Paris-Match (titre appartenant au même groupe
de presse).

Cela même
après la demande formelle, exprimée jeudi 14 juin 2007 au procureur
de Paris par la juge Sophie Clément, chargée de l’enquête
sur la mort du juge Bernard Borrel, de rendre publics les éléments
du dossier prouvant la piste criminelle pour éviter « la propagation
d’informations inexactes » (cf. dépêche AFP du 15 juin 2007
rapportant le courrier de la magistrate: « J’ai l’honneur de vous demander
de bien vouloir, ‘afin d’éviter la propagation d’informations parcellaires
ou inexactes’, rendre publics les éléments objectifs tirés
de ma procédure qui permettent d’établir que le décès
de Juge Borrel est d’origine criminelle »)

SURVIE et l’ARDHD
(Association pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti)
ont interpellé la direction d’EUROPE 1 en posant trois questions
à Monsieur Jean-Pierre Elkabach, à Monsieur Pierre Rancé,
chroniqueur judiciaire, et à son invité, Monsieur Lafaille,
journaliste à Paris-Match :


1°) On sait qu’il n’y a plus de presse d’opposition à Djibouti.
Le dernier journal Le Renouveau a été mis récemment
hors d’état de continuer ses activités. Toute presse,
et toute investigation journalistique sont archi-surveillées. Une
équipe de France 3 en a récemment fait les frais : matériel
confisqué, cassettes saisies..
Dans ces conditions, comment un journaliste français aurait-il pu
faire un reportage durant 7 mois, avec sans doute plusieurs séjours
à Djibouti, sans l’aval ni le soutien du régime du Président
Guelleh ?
Comment M. Lafaille peut-il justifier une enquête en toute indépendance
et sans soutien local ?

2°) Pourquoi Messieurs Lafaille et Rancé, dans une émission
de chronique judiciaire, ont-ils, durant ces 45 minutes et tout au long
de l’émission, omis de signaler que le Procureur de Paris avait
clairement déclaré qu’il n’y avait plus de doute sur la piste
criminelle pour la mort du juge Borrel, et que la Justice française
disposait de preuves suffisantes pour instruire une affaire de crime, l’hypothèse
du suicide étant impossible ?

3°) Pour quelles raisons Monsieur Rancé, chroniqueur judiciaire,
alors qu’il confortait à loisir, durant plus de 45 minutes,
les thèses de Monsieur Lafaille, n’a-t-il voulu accorder, et
encore hors émission, que 3 minutes 30 environ à Mme Borrel,
en l’interrompant sans arrêt , et en omettant de faire référence
à la dépêche AFP du 15 juin 2007 sur l’origine
criminelle de la mort de Bernard Borrel, dépêche qu’il
ne pouvait pas ignorer ? Madame Borrel a confirmé qu’elle avait
demandé à participer à cette émission pour assurer
l’équilibre des points de vue et que cela lui avait été
refusé.
Pourquoi une telle inégalité de traitement, et pourquoi une
enquête manquant autant de sérieux de la part d’Europe
1 ?

Face
aux propos tendancieux relayés par l’antenne d’Europe 1,
ces trois questions ont été posées à la direction
de l’antenne le 16 juin après midi, et n’ont à ce
jour encore pas obtenu de réponse. ?
_____________________________________________

SURVIE
Olivier THIMONIER
210, rue Saint-Martin – 75003 Paris
Tel : +33 (0)1-44-61-03-25
E-mail : olivier.thimonier@survie-france.org
http://www.survie-france.org

ARDHD
Jean-Loup SCHAAL

84, rue Saint-Louis en l’ile – 75004 PARIS
Tel : +33 (0)1 46 34 70 70
E-mail : jlschaal@ardhd.org
http://www.ardhd.org