03/10/07 (B415) ONU : les entretiens entre les États-Unis et des dirigeants africains Ces entretiens ont porté sur le Darfour, la Somalie, la RDC et le Zimbabwe. (Extraits sur la situation en Somalie)

Washington – Les entretiens entre de hauts responsables des États-Unis et des dirigeants africains pendant la première semaine de la 62e session de l’Assemblée générale de l’ONU ont porté sur le conflit du Darfour au Soudan, sur les problèmes de la Somalie et de la République démocratique du Congo en matière de sécurité et sur la nécessité de réformes au Zimbabwe.

La secrétaire d’État adjointe aux affaires africaines, Mme Jendayi Frazer, a déclaré à ce propos : « Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec plusieurs chefs d’État africains et de nombreux ministres des affaires étrangères » lors de réunions et en marge de ces réunions.

Les États-Unis sont en faveur de l’envoi d’une force mixte au Darfour

Le conflit du Darfour a constitué un des grands sujets des entretiens, notamment en ce qui concerne l’envoi d’une force mixte de maintien de la paix de l’Union africaine et de l’ONU dans cette partie du Soudan où plus de 200.000 personnes ont perdu la vie, au cours du conflit entre les rebelles et le gouvernement soudanais qui se poursuit depuis quatre ans.

(…)

L’insuffisance de la force de maintien de la paix en Somalie

La crise en Somalie a constitué un autre motif de vive préoccupation parmi les représentants des États africains et des États-Unis à l’Assemblée générale, a indiqué Mme Frazer. Dans ce pays, la lutte continue de faire rage entre les forces du gouvernement fédéral de transition et celles de guerriers rebelles alliés à des extrémistes islamiques.

Les discussions se sont axées sur le renforcement des unités africaines de maintien de la paix en Somalie et notamment sur la possibilité d’obtenir des renforts d’autres pays. Une force ougandaise de 1.500 soldats y est actuellement en place tandis que plusieurs milliers de soldats éthiopiens y assurent des fonctions de sécurité pour le gouvernement fédéral de transition.

Selon Mme Frazer, il est essentiel que les Nations unies aient un rôle à jouer en matière de maintien de la paix en Somalie. Étant donné que des élections nationales y sont prévues en 2009, il convient que l’ONU veille à ce que l’ordre y règne et qu’une aide lui soit apportée pendant la période de transition menant à ces élections, de la même manière qu’elle l’a fait en 2006 lors des élections en République démocratique du Congo (RDC).

Situation inquiétante en RDC

On a également abordé à l’Assemblée générale la situation en RDC et notamment « la tension grandissante à l’est du Congo » liée au mouvement rebelle du général Laurent Nkunda ainsi que l’inquiétude qu’inspirent au Rwanda et au Burundi voisins les opérations de « forces négatives » dans la région. Au nombre de ces forces on compte celles dirigées naguère par les Hutus, telles que les Interahamwe, qui ont déstabilisé le Rwanda durant les années 1990, et l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) qui fomente une insurrection dans le nord de l’Ouganda.

(…)

(Les articles du "Washington File" sont diffusés par le Bureau des programmes d’information internationale du département d’Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)