01/02/09 (B484) Message d’alerte d’un lecteur : Attention, le Prince des noisettes a créé des Associations en Belgique pour nous attirer, nous espionner et finalement nous désinformer … certainement sur instruction d’Haramous. (par Mister WebCam)

Je suis un exilé djiboutien. Comme beaucoup d’autres concitoyens, je lis avec une grand attention votre site depuis sa création en 1999 et je vous remercie infiniment pour la lutte que vous menez pour la démocratie et le respect des Droits de l´homme à Djibouti : c’est une bonne cause.

Chaque jour, j’ai hâte de lire le site. Je sais parfaitement que vous fêtez cette année le 10ème anniversaire de la création de votre site et je souhaite un très bon anniversaire à vous et à tous les collaborateurs de l’Association.

__________________________________________

Je tiens à signaler à votre vigilance, deux associations qui ont été créées en Belgique et qui s´appellent respectivement « diaspora-dj-Belgique » et « abed ».

Ci-dessous vous trouverez l’adresse de leurs sites respectifs. Elles ont été montées de toute pièce par Moussa Chehem alias kounta kinte, que vous surnommez avec dérision, « le prince des noisettes » avec la fameuse service SOHELA DADKA NAGA SOHORJEDA et bien sur, sur ordre du prince de haramouse (le sanguinaire
iog)

Dans quel but ?

Infiltrer les démocrates djiboutiennes et djiboutiens qui sont exilés en Belgique et en Europe. Donner la parole à certains zélés de nationalité djiboutienne mais qui ont demandé l´asile soit en tant que djiboutiens soit en se faisant passer pour des somaliens, c´est à dire en usurpant une fausse nationalité.

Ils voudraient nous faire croire qu’ils sont bien de vrais opposants djiboutiens exilés, alors que ce sont des infiltrés surnommés des « SHADIRLEH ».

Preuves à l’appui, je cite, ci-dessous, ceux qui ont bénéficié du soutien actif de S.E. Monsieur l’Ambassadeur Moussa Chehem, oh! pardon du Prince des noisettes pour la confection de faux dossiers de réfugiés.

Rappelons que l’image déjà ternie du Prince des noisettes est compromise dans plusieurs scandales et affaires pénales : « 

aide à la fabrication de faux dossiers de réfugiés,
– faux et usages de faux,

corruption,

détournement de bien public sur le budget de l’Ambassade,

coups et blessures sur cerains personnels de l’Ambassade »,
– etc ..

La liste est si longue que je ne suis pas en mesure d’en garantir l’exhaustivité !

Ensuite les faux réfugiés deviennent des zélés ordinaires. Ils constituent la compagnie des indicateurs. Ils sont rémunèrés avec quelques billets en Euro, un approvisionnement en khat et même parfois l’utilisation des véhicules de l’Ambassade qui sont immatriculés en CD « corps diplomatique ». Cela leur permet d’effectuer des aller et retour entre la Belgique et les Pays-Bas pour reconstituer le stock de khat, qui sera partagé entre les nombreux indicateurs et le personnel de l’Ambassade.

Ces SHADIRLEH travaillent pour le compte du régime dictatorial d´IOG en territoire de liberté.

Généralement ils n´ont aucun sens des valeurs humaines, aucune dignité ni aucune conscience.

Ils savent seulement consommer des bottes des khats et dépenser les misérables Euro qui leur sont attribués à discrétion par l’Ambassadeur alias « kounta kinte ».

Plusieurs de ces infiltrés ont une double casquette. Exemple :
le jour,
simple demandeur d’asile souvent au bénéfice d’une fausse nationalité,
la nuit,
agent au service du régime d IOG.

Cela leur permet de cumuler deux sources de revenus : celui qui est accordé par la Belgique ou qui rémunère leur travail (cas le plus rare ..) avec les « largesses » accordées de façon discrétionnaire et non imposable par Le Prince des noisettes.

Vous trouverez ci-après 5 photos extraites des sites avec les légendes que j’ai rédigées pour faciliter la compréhension. Vous en trouverez beaucoup d’autres sur leurs sites dont je communique les adresses plus bas.

Ilyas Issa Boulaleh alias Ina Aicha Galebrandit un t-shirt jaune (Association Belgique Djibouti) devant le local de cette fameuse association,

Ne pas oublier que certains le considèrent comme l’un des mouchards très actifs du Prince des Noisettes en charge d’espionner les démocrates djiboutiens en Belgique et à l´étranger. D’origine djiboutienne, puisqu’il est né en 1974 au quartier 6, il a pourtant demandé l´asile sous la fausse nationalité somalienne. Son épouse d’origine malgache a bénéficié elle aussi du droit d’asile en se prévalant d’une fausse nationalité.

Il est le fils d’Issa Boulaleh et d’Aïcha Galeb et le frère d’Abdo Issa Boulaleh (chef d´un arrondissement à Djibouti).

Source : http://www.abed.be/Photosdivers/photosdivers020.html
Rubrique: (LE PRÉSIDENT DE L´A.B.E.D)., a
Au milieu de tous, Abdo le chômeur présente un t-shirt blanc avec la photo du dictateur sanguinaire iog, dans les locaux de l´Ambassade de Djibouti en Belgique.
A gauche Moustapha meidhaneh boudine alias ina meidhaneh bodow et à droite Ilyas Issa boulaeh alias Ina Aicha Galeb qui se trouve derrière le t-shirt présenté par Abdo alias le chômeur tient dans ses bras pour se cacher.

Les trois travailleraient pour le régime qui persécute les citoyens. Ils ont demandés l´asile sous une fausse nationalité (somalienne).

Abdo alias le chômeur est marié avec Saada alias San Jex, la sœur de l´ancien footballeur Atteyeh décédé, il y a longtemps, dans un terrible accident.

Elle travaillerait aussi pour la dictature au nom du fameux (M). Elle organise des réunions avec d’autres femmes pour soutenir la dictature qui règne dans notre pays et comme son mari, elle aobtenu l’asile en se prévalant d’une nationalité usurpée.

Moustapha meidhaneh boudin alias ina meidhaneh badow, fils de meidhaneh boudine alias badow (ancien député de la chambre d´enregistrement d´IOG) et d´Aïcha né dans les années 80 et reconnu par son père au milieu de 1999. Avec sa mère ils ont demandé en même temps l´asile sous une fausse nationalité (somalienne).

Pour mémoire, il y a aussi
Ilyas Issa boulaleh qui a été présenté avec la photo précédente.

Source : http://diaspora-dj-belgique.ifrance.com/curriculum.htm
Au premier plan : S.E. Monsieur l’Ambassadeur Moussa Chehem alias « kouta kinte » qui avait organisé une fête dans les locaux de la chancellerie avec ses indicateurs et ses infiltrés.

A gauche, celui qui porte une chemise blanche est Muusa Cali alias « Momo » qui avait demandé l’asile sous la fausse nationalité somalienne et qui a été naturalisé ensutie par la Belgique.

A droite Farah Rer Macalin alias « badow » qui porte un veste bleu foncé et qui a obtenu l’asile sous la fausse nationalité éthiopienne : a aussi obtenu la nationalité belge.

Au fond Mohamed Ali qui porte des lunettes de vue.,Après avoir vécu longtemps au Moyen-Orient il a prétendu être originaire de Somalie pour obtenir l’asile en Belgique.

 

1er rang de gauche à droite.
– Mohamed Al, déjà cité di-dessus,
– un inconnu, mais un infiltré probable,
– Aden Gab qui possède la nationalité française mais qui réside en Belgique.
– Mahamoud Ali alias « Ina Ali Cayeh », qui était dentiste à Djibouti et qui avait demandé, comme l’avait fait auparavant son épouse Leila Ali alias « Ina Ali Qaswaren », l’asile sous la fausse nationalité somalienne.
– Ladiyeh ancien gendarme qui avait demandé l’asile en tant djiboutienmais en faisant croire qu’il était opposant au régime sanguinaire ce qui totalement faux. C’est un indicateur discipliné et efficace, qui travaille aussi comme chauffeur de taxi à Bruxelles.

2eme rang de gauche à droite.
– Les personnels de l ambassade et certains infiltrés .

Source : http://diaspora-dj-belgique.ifrance.com/curriculum.htm
– Un Monsieur que je ne connais pas, certainement un infiltre de plus.
– Abdo alias « le chômeur » que j ai déjà mentionné ci-dessus avec la photo2.
– Moussa JADLEH ex-vendeur de KHAT. Il avait aussi demandé l’asile en se faisant passer pour un somalien. Il a été naturalisé par la Belgique.
– Moussa Ali, fonctionnaire de l’Ambassade.
Source : http://diaspora-dj-belgique.ifrance.com/curriculum.htm

Les preuves que je vous présente sont des photos qui se trouvent dans les 2 sites des Associations.

Par exemple les membres de l’Association « diaspora dj-Belgique », dont le président est Ibrahim Ali Said sont affiliés à la seconde Association A.B.E.D qui se prétend indépendante (???). Par exemple, Ilyas Issa Boulaleh et Abdo le chômeur participent aux activités des deux associations.

Pourtant, ces deux-là, en particulier, sont des indicateurs connus et reconnus par l’ensemble de la diaspora..

Parmi les partenaires d’A.B.D.E à Djibouti on trouve les Associations « PAIX ET LAIT » et « ALBIR » qui ont été créées et qui sont contrôlées par le régime sanguinaire d’IOG.

Peut-on encore parler d’associations indépendantes ?
On voit surtout à la fois sur les photos de la fête à l’Ambassade et sur celles disponibles sur le site d’A.B.D.E., les portraits des indicateurs et/ou agents d’infiltration.

« C’est bonnet blanc et blanc bonnet » les deux Associations partagent les mêmes personnalités et suivent les mêmes objectifs. Il est inutile d’essayer de nous faire croire autre chose. Cela ne prend pas !

En publiant ces informations, ce dont je vous remercie à l’avance, vous contribuerez certainement à dissuader tous ces zélés et tous ces mouchards aux petits pieds, qui travaillent pour pérenniser la dictature qui règne dans notre pays.

INCH ALLAH, La R épublique de mon rêve est proche et je l’espère de tout mon coeur.

Liste des sites de ces Associations que certaines mauvaises langues qualifient d’Associations de malfaiteurs … !(sic)

http://www.abed.be/Photosdivers/photosdivers018.htm
http://www.abed.be/PhotosetVidos.htm
http://www.abed.be
http://www.abed.be/partenairesabed.htm
http://diaspora-dj-belgique.ifrance.com/curriculum.htm

Bien à vous

Signé par Mister Webcam