08/02/09 (B485) Union européenne : COOPERATION ENTRE L’UNION EUROPEENNE ET DJIBOUTI

Lien avec l’article : http://www.education.dj/fr/cooper/index.htm

Les débuts de la coopération entre l’Union Européenne et Djibouti remontent aux toutes premières étapes de la construction européenne. En effet, en 1957, le Traité de Rome donnait un statut d’associé aux pays et territoires contrôlés par certains Etats membres de la Communauté, dont la Côte Française des Somalis

Le premier Fonds Européen de Développement (FED), créé en 1958, et ceux qui se sont succédées depuis, ont permis à l’Europe de consacrer des sommes de plus en plus importantes au développement de Djibouti, avant même que le pays n’accède à l’indépendance en 1977.

Du 2ème FED (1963) au 10ème FED (2008), les contributions du FED en faveur de Djibouti sont ainsi passées de 1,5 à 40;5 MEUR, auxquelles il faut ajouter les aides à l’ajustement structurel, les aides d’urgence, et les fonds apportés par les programmes régionaux, entre autres.

Contribution du Fonds Européen de Développement (FED)
pour la République de Djibouti en millions d’euros

Sur les 25 dernières années donc, les ressources financières attribuées à Djibouti ont été de l’ordre de 150 millions d’euros.Ces ressources ont permis :

 l’amélioration des conditions de vie des populations urbaines et rurales, à travers les importants programmes d’assainissement de la ville de Djibouti et la création/restauration de points d’eau dans nombreuses contrées rurales.

 de valoriser Djibouti en tant que plateforme régionale pour le commerce et les services, à travers l’amélioration de son réseau routier et ferroviaire.

de soutenir les dépenses de l’Etat dans les secteurs sociaux, surtout ceux de la santé et de l’éducation.

La stratégie de coopération de l’Union européenne pour Djibouti, définie conjointement pour la période 2008-2013 (10ème FED), visera à appuyer la politique de réduction de la pauvreté mise en place par le Gouvernement dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Developpement Social lancée en janvier 2007.

Pour être plus efficace, elle sera concentrée sur trois secteurs : l’eau, l’assainissement, et les énergies renouvelables.

______________ Note de l’ARDHD : de l’argent jeté par les fenêtres ?


Humour par Roger Picon
En dépit de l’augmentation exponentielle des aides et soutiens que l’UE a consentis à la dictature, on peut s’interroger sur le pourcentage des montants qui ont véritablement servi à améliorer la vie des Djiboutiens et l’économie de leur pays….

On croit savoir que la patrimoine de Guelleh a augmenté lui aussi de façon vertigineuse : y a-t-il un pipe line direct qui conduit les aides européennes au coffre-fort d’Haramous ?

Ce que l’on sait avec certitude, c’est
que depuis 25 ans, les populations subissent chaque jour la dégradation lamentable de l’économie, des services publics, dont la santé et l’éducation et du pouvoir d’achat, pour ne citer que ces domaines prioritaires, dans lesquels l’Europe a investis.