17/06/09 (B503) ALERTE ROUGE POUR NIMA MIGUIL. La Vengeance de RPP. Nouvelles informations alarmantes, en provenance de Djibouti.

Il faut rapidement se mobiliser car la situation d’incarcération, de la grande Chanteuse Nima Djama depuis dimanche matin 14 juin 2009 à Gabode, est intolérable probablement sous Torture morale et, comme nous le craigons, probablement physique.

C’est avant la levée du jour, que les commandos de la Garde Républicaine formés par les marsouins de la Légion Etrangère Française, ont envahi le logement de la chanteuse Nima Djama.

Ces sacrés commandos, armes à la main et encadrés par les blindés style américain ont tiré du lit presque nue la pauvre chanteuse qui n’a eu que le temps d’arracher son drap pour se couvrir comme dans les photos de « VOICI ».

Peut-être, si Madame Sarkozy voyait cette scène elle aura rit de bon cœur tout en demandant à son mari de prendre des mesures en faveur de cette artiste, contre ce gros dictateur Djiboutien de surcroît lâche car il ne s’attaque qu’aux faibles, aux enfants et aux femmes.

Il est temps aux défenseurs de la LDDH de rompre avec leur silence sur cette arrestation illégale par des forces militaires et NON PAS par des Officiers de la Police judiciaire (Gendarmerie ou Police Nationale) d’une artiste de renom connue jusqu’au fin fond du Canada.

L’Equipe du Ministère Public aurait mis en fin de matinée son Sceau pour l’expédier en détention provisoire à Gabode et dans une cellule isolée car toutes les visites sont interdites.

Votre Représentant