04/10/09 (B519) SOMALILAND / L’ONU se réjouit de l’accord sur la tenue de l’élection présidentielle en Somaliland

Le représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a salué les responsables politiques de la république auto-proclamée du Somaliland (nord-ouest) pour avoir signé un protocole d’accord sur la marche à suivre pour la tenue de l’élection présidentielle, qui avait été reportée trois fois, selon un communiqué de presse publié vendredi à Mogadiscio.

L’Union démocratique du peuple uni (UDUB, parti au pouvoir) et les groupes d’opposition dans le Somaliland ont accepté cette semaine de mettre fin à la crise politique par le dialogue et de participer à des élections.

Le responsable onusien a salué les partis politiques du Somaliland pour ce ‘’geste courageux’’ vers une issue pacifique et réussie à l’impasse qui a caractérisé leur vie politique ces derniers temps.

« Je tiens à réaffirmer que la signature du protocole d’accord n’est qu’une étape dans la bonne direction, ce qui devrait conduire à la tenue d’un plébiscite libre, juste et pacifique, et qu’une solution viable et durable incombe aux parties prenantes par des moyens pacifiques » , a-t-il souligné.

Selon M. Ould-Abdallah, l’exemple donné par les partis politiques du Somaliland devrait servir comme un ‘’encouragement majeur pour tous les Somaliens que ce n’est que par le dialogue, le compromis et la tolérance qu’on peut parvenir à une situation gagnant-gagnant’’.

Le Somaliland a été relativement calme comparée avec le reste de la Somalie, mais 2 personnes ont été tuées en septembre dernier au cours d’émeutes qui ont éclaté après que la commission électorale a annoncé un troisième report de l’élection présidentielle initialement prévue le 27 septembre dernier.

La rupture avec la région a favorisé son indépendance du reste de la Somalie en 1991, mais la communauté internationale refuse toujours à le reconnaître comme un Etat indépendant.

La Constitution du Somaliland limite le nombre de partis politiques à trois. Il y a l’Union démocratique du peuple uni (UDUB, parti au pouvoir), le Parti de la paix, de l’unité et du développement (appelée Kulmiye) et le Parti de la justice et du développement (appelé udda).