11/01/10 (B533) FLASH INFO : Après le Nord, des combats s’annonceraient-ils au Sud ?

Depuis les affrontements de Doumeira, les populations du Nord sont soumises à des menaces permanentes de la part du Premier Ministre Dilleita. Les militaires sont réprimés. En conséquence, ils rançonnent les nomades et souvent ils leur soustraient leurs bétails pour subvenir à leurs propres besoins.

Les Femmes n’osent plus sortir, sans être accompagnées.

Au Nord la situation est devenue intenable pour les populations civiles des Mabla au Moussa Ali en passant par Dorrah.

C’est le couvre-feu permanent. C ’est une Zone de guerre sans guerre, avec tous les crimes intolérables, qui sont souvent et malheureusement commis dans un tel contexte.

En dépit des informations « d’intox » qui sont propagées par Haramous, dans le seul but de mettre à genoux le Ministre de la Défense Ougoureh qui a cessé de plaire au Palais, on signale que « des Combattants du Frud se seraient déplacés du Nord vers le Sud ».

Ordre a été donné aux Forces Armées de ratisser sans pitié la région de Dikhil . Une partie de la population qui avait le soutien d’Ougoureh ne comprend plus rien. En effet, cette région, comme d’ailleurs toutes les régions du Sud étaient relativement épargnées. Ce n’est plus le cas maintenant.

Après vingt jours de répressions et de ratissages féroces conduits par des militaires, la réaction est arrivée ! Un camion des Forces Armées a sauté sur une mine le samedi 9 janvier 2010, sur la route de Godoba dans la région de Gagadé pas tellement loin de Dikhil.

Bilan : 3 militaires décédés et une dizaine grièvement blessés..

Caporal Istiqlal Seik Orax de Diklil