17/08/10 (B565) Nouvelles de Somalie – 9 tués et 53 blessés dans des tirs de mortiers sur un camp de déplacés – Tirs sur un camp, 9 morts – un journaliste emprisonné pour diffusion de propos d’un islamiste – Le Botswana n’enverra pas de soldats en Somalie, selon son ministre des AE (4 articles)

____________________ 4 – Casafree (Maroc)

Violences en Somalie : 9 tués et 53 blessés dans des tirs de mortiers sur un camp de déplacés

Au moins neuf civils ont trouvé la mort et 53 ont été blessés lundi par des tirs de mortiers sur un camp de déplacés à Mogadiscio dans des affrontements entre rebelles et forces gouvernementales, selon des sources concordantes.

Près de neuf civils tués dans les combats et 53 blessés ont été récupérés, a indiqué le chef du service des ambulances de Mogadiscio, Ali Muse Mohamed.

M. Muse, qui a qualifié de « très lourd » le bilan, a précisé que les violences ont surgi « par surprise alors que les gens se préparaient comme tous les jours à rompre le jeûne du Ramadan ».

Les insurgés shebab, qui se réclament d’Al-Qaïda, contrô lent l’essentiel du sud de la Somalie, face au gouvernement de transition (TFG).

____________________ 3 – Europe 1

Somalie: Tirs sur un camp, 9 morts

Au moins neuf civils ont été tués et 53 blessés lundi par des tirs de mortiers sur un camp de déplacés à Mogadiscio pendant des combats entre islamistes et forces gouvernementales soutenues par les troupes de l’Union africaine (Amisom), selon des sources concordantes.

Les affrontements ont débuté lundi en fin d’après-midi avec une attaque des insurgés islamistes sur des positions des forces gouvernementales dans le sud de la capitale

____________________ 2 – Le Monde avec AFP

Somalie: un journaliste emprisonné pour diffusion de propos d’un islamiste

Le directeur d’une radio du Puntland, terriroire semi-autonome du nord-est de la Somalie, a été condamné samedi à six ans de prison pour avoir diffusé un entretien avec un chef rebelle lié à Al- Qaida, a-t-on appris de source officielle.

Le directeur de « Horsed Media », Abdifatah Jama Mire, a été arrêté vendredi soir après la diffusion des propos du commandant islamiste Mohamed Said Atom dont les hommes combattent les autorités du Puntland dans la région de Galgala.

« Le journaliste a été condamné à six ans de prison, et à une amende de 500 dollars pour avoir violé nos lois anti-terroristes », a indiqué par téléphone à l’AFP le vice ministre de l’Information du Puntland, Abdiqani Salad Gurey.

Les forces du Puntland combattent la milice d’Atom, qui figure sur la liste noire de l’ONU des personnes liées à Al-Qaida, dans la région montagneuse de Galgala.

Selon les autorités, ces montagnes éloignées pourraient devenir un refuge idéal pour les Shebab, les combattants islamistes somaliens dont l’emprise s’étend sur la Somalie.

____________________ 1 – Afrique Avenir avec APA

Le Botswana n’enverra pas de soldats en Somalie, selon son ministre des AE

Le Botswana ne pourra pas déployer des troupes pour renforcer la force de l’Union Africaine en Somalie, a annoncé vendredi à Gaborone, le ministre botswanais des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Phandu Skelemani.

Phandu Skelemani a confié à la presse que le gouvernement de son pays ne serait pas en mesure de fournir des troupes à la Mission de l’UA en Somalie (AMISOM) pour des raisons liées à des contraintes budgétaires et au volume de travail que ces soldats devaient effectuer dans ce pays.

“Le Botswana va cependant apporter son soutien à la mission africaine de maintien de la paix en Somalie, en mettant à sa disposition des aéronefs”, a-t-il indiqué.

L’appui du Botswana à l’initiative de maintien de la paix en Somalie fait suite à la décision du 15ème Sommet de l’UA tenu à Kampala qui demandait aux pays africains d’accroître leur troupes en Somalie, après que le mouvement radical somalien Al Shabaab, affilié à Al Qaïda a revendiqué la responsabilité du double attentat qui avait fait 76 morts à Kampala.

L’Ouganda a déjà envoyé la moitié des 6.000 hommes de l’AMISOM pour soutenir le ‘’fragile’’ gouvernement fédéral de transition en Somalie (TFG), qui a du mal à contenir les assauts des insurgés islamistes.