29/09/10 (B571) Yémen Express – Le Yémen affirme avoir tué 5 combattants d’Al-Qaïda et arrêté 32 autres lors d’une opération contre le groupe terroriste (1 article)

______________________ 1 – Radio Chine avec XINHUA

Le Yémen affirme avoir tué 5 combattants d’Al-Qaïda et arrêté 32 autres lors d’une opération contre le groupe terroriste

Le ministère yéménite de l’Intérieur a annoncé dimanche que cinq membres d’Al-Qaïda ont été tués et 32 auteres arrêtés lors d’une offensive de trois jours contre le groupe terroriste dans la ville de Hota, dans le sud-est du Yémen.

Deux soldats ont péri dans dans les combats, a dit le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Le ministère yéménite de la Défense a annoncé vendredi que l’armée a ratissé la plupart des militants d’Al-Qaïda retranchés dans la ville de Hota et forcé le reste à s’en fuir vers les montagnes.

Les autorités yéménites avaient lancé le 22 septembre une offensive d’envergure contre les combattants d’Al-Qaïda assigés dans la ville de Hota.

Selon les services de renseignement, quelque 300 militants étaient retranchés dans la ville.

Le Yémen, pays d’origine d’Oussama Ben Laden, le chef du réseau Al-Qaïda, a essuyé depuis la fin de l’an dernier une vague d’attentats meurtriers menés par ce mouvement.

29/09/10 (B571) Nouvelles de Somalie – un nouvel engagement de Washington – En Somalie, plus de 20 chrétiens tués ou décapités depuis la réintroduction de la charia – afflux de blessés dans un hôpital MSF à Mogadiscio – L’Italie demande à l’ONU d’augmenter son engagement en Somalie et au Pakistan (4 articles)

___________________ 4 – BBC Afrique

Somalie: un nouvel engagement de Washington

Les Etats-Unis espèrent empêcher l’insurrection islamiste de se répandre dans la corne de l’AfriqueSelon le secrétaire d’Etat américain adjoint aux affaires africaines, Johnnie Carson, Washington veut renforcer ses liens avec les régions séparatistes somaliennes de Somaliland et du Puntland.

Johnnie Carson déclare que ce nouvel engagement, qu’il qualifie d’agressif, pourrait aider à faire reculer les insurgés islamistes.

Mais il ne projette pas pour l’instant de reconnaitre ces régions en tant qu’Etats indépendants.

Monsieur Carson a également réitéré le soutien de son gouvernement à celui de la Somalie.

Le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines a aussi dit que les Etats-Unis prévoyaient envoyer d’avantage de travailleurs humanitaires et de diplomates au Puntland et en Somaliland.

Selon lui, dans le passé Washington n’était pas aussi engagé dans ces régions, mais "nous allons commencer à l’être", a-t-il assuré.

Il estime que ces deux parties de la Somalie ont été des zones politiques et civiles relativement stables et qu’elles pourront faire rempart contre l’extrémisme et le radicalisme qui pourrait émerger du sud.

Le spécialiste de la BBC sur les questions africaines, Martin Plaut, explique que cette initiative représente un changement important : il s’agit d’un éloignement de la politique menée jusqu’ici par les Etats-Unis en Somalie, qui passait par le seul gouvernement de transition affaibli basé à Mogadiscio.

La Somalie a basculé dans la violence ces vingt dernières années et depuis 1991 le pays n’a pas de gouvernement central véritablement opérationnel.

Plusieurs régions du pays ainsi que la plus grande partie de la capitale Mogadiscio sont contrôlées par les miliciens d’Al Shabab, un groupe islamiste qui a reconnu des liens avec Al Qaeda.

___________________ 3 – Mission Orthodoxe

En Somalie, plus de 20 chrétiens tués ou décapités depuis la réintroduction de la charia

En Somalie, le groupe djihadiste Al-Shabab sème la terreur.

Depuis deux ans, plus de 20 chrétiens ont trouvé la mort sous les balles ou la guillotine de celui-ci.

Ce groupe a juré l’élimination de l’Eglise en Somalie.

En juillet dernier encore, un chrétien de Afgoi, à 30 km de Mogadiscio, a été tué sous les yeux de sa femme et des enfants parce qu’il s’était converti au christianisme et était impliqué dans l’église souterraine somalienne. Les quatre enfants du couple ont été emmenés pour être endoctrinés et entraînés comme djihadistes.

En septembre 2008, Mohammed Mansuur a été le premier martyr chrétien de cette région en refusant de revenir à l’islam. Sa décapitation a été filmée et diffusée largement.

________________________ 2 – MSF

Somalie : afflux de blessés dans un hôpital MSF à Mogadiscio

La reprise des combats à Mogadiscio oblige nos équipes à augmenter les capacités d’accueil de l’hôpital MSF de Daynile.

Suite aux violents affrontements du 23 septembre dernier dans la capitale somalienne de Mogadiscio, plusieurs dizaines de blessés graves, dont des femmes et des enfants ont afflué dans un hôpital soutenu par Médecins Sans Frontières (MSF). Depuis ce jour, 81 personnes, dont la grande majorité souffre de blessures causées par des explosions, ont été admises à l’hôpital de Daynile, en périphérie de Mogadiscio. Quatre patients sont décédés.

L’équipe de MSF a installé une tente supplémentaire dans l’enceinte de l’hôpital pour accueillir le nouvel afflux de patients. La semaine dernière, trois autres tentes ont été érigées afin de gérer le surplus de patients de cet hôpital de 59 lits qui avaient reçu 45 blessés de guerre en une journée seulement. Actuellement, 161 patients y sont traités.

« Les habitants de Mogadiscio sont les plus touchés par cette guerre brutale et incessante. Notre équipe médicale fait tout son possible pour tenir le rythme », explique Thierry Goffeau, chef de mission de MSF. « Ce dernier épisode de violence, qui s’est intensifié depuis un mois, compromet notre capacité à répondre de manière adéquate aux besoins médicaux urgents de la population. »

Depuis le 23 août dernier, l’équipe de MSF a traité 500 blessés de guerre : 370 d’entre eux souffraient de blessures causées par des explosions, 130 de blessures par balle. Près de 200 interventions chirurgicales ont été pratiquées.

Certaines fournitures médicales sont en rupture de stock à Mogadiscio, et MSF s’affaire à réapprovisionner rapidement l’hôpital de Daynile en articles divers allant des drains aux matelas.

« Des hommes, des femmes et des enfants souffrant d’horribles blessures ont été admis à l’hôpital », explique Thierry Goffeau. « L’histoire de Mogadiscio est tragique car la ville n’en est pas à son premier conflit. Cependant, son impact sur la population civile ne doit jamais être oublié. »

___________ 1 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

L’Italie demande à l’ONU d’augmenter son engagement en Somalie et au Pakistan

L’Italie a déclaré samedi que "le moment est venu pour la communauté internationale et l’ONU d’augmenter leur engagement pour deux crises régionales", notamment en Somalie et au Pakistan.

"La Somalie est la situation la plus grave et la plus urgente aujourd’hui sur le continent africain", a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini, dans un discours prononcé à l’occasion du débat général de la 65e Assemblée générale de l’ONU.

M. Frattini a noté qu’au cours des deux dernières années, le gouvernement italien a apporté des contributions financières "considérables" à la Mission de l’Union africaine en Somalie (MUAS) et aux forces de sécurité somaliennes.

"Mais ce n’est pas suffisant", a indiqué le ministre italien, "le soutien international à la MUAS doit augmenter".

Quant au Pakistan, M. Frattini a appelé à de nouvelles mesures en matière de commerce pour augmenter l’accès des produits pakistanais aux marchés extérieurs afin de stimuler le redressement économique du pays.

"Un désastre naturel de cette échelle doit également montrer le besoin urgent de traiter les effets du changement climatique à travers des mesures collectives et partagées", a-t-il ajouté.

29/09/10 (B571) Le journal de la Flibuste – L’Espagne veut aider la Somalie à transformer ses pirates en pêcheurs – La Finlande compte sur « ses » immigrés somaliens pour l’opération anti-piraterie – GB : Une flotte privée pour combattre les pirates somaliens – Des marins ukrainiens se libèrent des pirates somaliens – Les pirates somaliens abandonnent un cargo grec – Amnestie veut des protections – Au moins 13 morts et huit disparus lors d’un naufrage dans le golfe d’Aden (7 articles)

_________________ 7 – Beninois.com

L’Espagne veut aider la Somalie à transformer ses pirates en pêcheurs

L’Espagne va aider la Somalie à développer la pêche dans le but de combattre la piraterie qui sévit au large de ce pays, a annoncé mardi le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.

"L’objectif est de transformer les pirates en pêcheurs", a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse marquant la fin de la réunion à Madrid du Groupe international de contact pour la Somalie, soutenu par l’Onu.

"Nous pensons que l’Espagne, avec sa grande tradition de pêche et sa capacité à fournir une formation, peut aider la Somalie à rétablir ce secteur qui est fondamental pour le futur du pays", a-t-il déclaré.

Madrid va verser trois millions d’euros au gouvernement somalien de transition, qui – outre son combat contre la piraterie – fait actuellement face aux milices islamistes shebab, qui contrôlent une grande partie du centre et du sud de la Somalie, pays en proie à la guerre civile depuis plus de 20 ans.

A l’issue de cette réunion de deux jours, le Groupe international a appelé la communauté internationale à se mobiliser davantage pour donner les moyens d’élargir la force de paix de l’Union africaine (Amisom).

M. Moratinos a annoncé que 2.000 troupes de maintien de la paix seraient déployées prochainement pour être ajoutées à l’Amisom et arriver au plafond de 8.000 troupes fixé par l’Onu.

Les côtes de la corne de l’Afrique, en particulier celles de la Somalie, sont devenues la cible des pirates, qui ont fait des routes maritimes dans cette région l’un des endroits les plus dangereux au monde.

Des pirates opérant depuis les villes situées sur la côte somalienne demandent – et souvent reçoivent – des rançons qui peuvent s’élever à près de quatre millions d’euros.

La multiplication des patrouilles de navires étrangers a permis d’interpeller un nombre croissant de pirates présumés qui doivent cependant être libérés une fois en Somalie, en raison de la confusion juridique qui entoure leur détention.

Le navire amphibie espagnol "Galicia" a ainsi libéré vendredi un bateau kenyan, avec dix pêcheurs à bord, capturé par des pirates dans les eaux somaliennes.

__________________ 6 – Europe 2 de la Défense

La Finlande compte sur « ses » immigrés somaliens pour l’opération anti-piraterie

La Finlande a lancé le recrutement pour ses forces qui vont se déployer dans l’opération européenne anti-piraterie en faisant appel à ses réservistes. Avec un focus particulier sur les traducteurs. Près de 100 personnes d’origine somalienne ont fait leur service dans les forces armées finlandaises, rien que cette année, notent mes confrères de la télévision finlandaise YLE.

Et les recruteurs espèrent que certains d’entre eux rejoindront le Pohjanmaa, le navire qui partira l’année prochaine vers l’Océan indien (1). Le « rôle des interprètes est extrêmement important – souligne Joni Lindeman des forces armées finlandaises -. Un grand nombre de litiges et de problèmes peuvent surgir d’incompréhensions due à la langue. Un interprète pourra surmonter les barrières de la langue et améliorer la sécurité du groupe » ajoute-t-il.

Devrait également participer à la mission une unité d’action spéciale (créée en mars 2009) composée de professionnels, ayant reçu une formation de plongeur de combat. Ils seront renforcés dans chaque équipe d’au moins deux militaires, pouvant exercer des pouvoirs de police. La Finlande n’exclut pas, en effet, si un navire finlandais est en cause de pouvoir juger les pirates. Même si elle préférerait (comme la plupart des Etats européens) qu’ils soient jugés au plus près de leur pays.

________ 5 – CasaFree (Maroc) avec The Independent (GB)

Grande-Bretagne : Une flotte privée pour combattre les pirates somaliens selon le quotidien britannique The Independent

Des compagnies internationales d’assurance comptent mettre en place une flotte privée pour combattre les activités de piraterie au large de la Somalie, indique mardi le quotidien britannique "The Independent".

L’initiative, qui a reçu l’accord de principe de plusieurs compagnies, est actuellement examinée par le gouvernement britannique, signale le journal, relevant qu’il s’agit d’un effort visant à venir à bout des gangs de pirates devenus plus sophistiqués et plus agressifs au large de la Corne de l’Afrique.

La publication rappelle qu’une force multinationale, comprenant une flotte européenne sous commandement britannique, a réussi à réduire d’une manière tangible les activités des pirates au large du golfe d’Eden, durant les derniers mois, fait observer le journal, précisant que les pirates détiennent actuellement 16 bateaux et 354 otages.

Se référant à des documents de l’Organisation de l’Atlantique Nord (OTAN), la publication indique que les saisies de bateaux et les rançons versées aux pirates ont doublé, durant les 12 derniers mois.

Par ailleurs, "The Independent" affirme que les assureurs, menés par un géant britannique, envisagent de lancer une flotte forte de quelque 20 bateaux de patrouille pour renforcer la présence militaire au large des côtes somaliennes.

Ces bateaux devront escorter les navires qui passent par cette zone, tout en offrant des interventions rapides le cas échéant.

La flotte privée sera soumise au contrô le direct de l’armée avec des règles claires d’engagement conformes au droit international, explique la compagnie britannique, Jardine Lloyd Thompson Group (JLT), qui assure 14% de la flotte commerciale internationale.

"The Independent" souligne que le projet a fait l’objet de discussions avec les ministères britanniques de la Défense, du Transport et des Affaires étrangères.

__________ 4 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Des marins ukrainiens se libèrent des pirates somaliens

Douze marins ukraniens ont réussi à se libérer et leur bateau détourné par des pirates somaliens a été libéré, a déclaré lundi le vice-ministre ukranien des Affaires étrangères, Ruslan Demchenko.

"Cela s’est passé grâce au travail d’équipe réussi du groupe de marins qui n’a pas permis aux pirates de faire route vers les côtes somaliennes", a expliqué M. Demchenko dans un communiqué.

Lorsque les pirates sont montés à bord de leur cargo battant pavillon panaméen, le MV Lugela,samedi dans le bassin somalien, à 900 milles marins à l’est de la Somalie, les 12 Ukraniens, qui formaient l’intégralité de l’équipage, se sont tous réfugiés dans la salle des machines avec suffisamment d’eau potable et de nourriture, a précisé M. Demchenko.

"Les pirates ont gardé le contrôle du navire sans aide de l’équipage pendant presque deux nuits" avant de l’abandonner lundi tôt dans la matinée, a-t-il ajouté.

Après avoir examiné l’état du navire sur le plan technique, l’équipage a repris sa route vers l’île Maurice, a confirmé le vice-ministre ukranien.

______________ 3 – Radio Chine

Les pirates somaliens abandonnent un cargo grec

Les pirates somaliens qui avaient capturé un cargo opéré par une société grecque avec 12 membres d’équipages ukraniens à bord ont abandonné le bateau, un jour après son détournement, a confirmé lundi un responsable maritime régional.

Andrew Mwangura, coordinateur du Programme d’Afrique de l’Est d’assistance aux marins (SAP), a confirmé que le navire battant pavillon panaméen, détourné dans le bassin somalien à quelque 900 milles marins à l’est d’Eyl en Somalie, était actuellement sous le contrôle de l’équipage ukranien.

"Des informations que nous venons de recevoir confirment que le MV Lugela est maintenant libre. On ne sait pas encore de façon claire si le bateau a été détourné ou pas, mais l’équipage ukrainien a actuellement le navire en main", a indiqué depuis Mombasa M. Mwangura joint par téléphone par l’agence de presse Xinhua.

Toutefois, la force navale de l’Union européenne en Somalie a déclaré que le MV Lugela avait été libéré après que les pirates somaliens l’eurent abandonné tard dimanche.

______________ 2 – Metro (Montréal) avec Presse Canadienne

Piraterie: Amnestie veut des protections

Le groupe de défense des droits humains Amnistie Internationale espère que le Canada aura appris de la controverse des prisonniers afghans, alors que le pays élabore un traité avec le Kenya pour le transfert d’individus suspectés de piraterie.

Amnistie Internationale, qui a mené une bataille juridique contre Ottawa dans l’affaire des Afghans capturés, a déclaré que le document devrait inclure des mesures de protection, peu importe le type d’accord conclu avec le pays africain.

Le secrétaire général de la branche anglophone d’Amnistie Internationale au Canada, Alex Neve reconnaît que les droits humains au Kenya sont dans un état moins lamentable qu’en Afghanistan, un pays ravagé par la guerre. De nombreuses organisations, dont le département d’État américain, ont toutefois émis des inquiétudes à propos du système judiciaire kenyan et de son aptitude à gérer les arrivées de pirates capturés par la flotte internationale.

L’un des éléments litigieux dans l’affaire des prisonniers afghans a été l’absence de surveillance après qu’ils aient été transférés aux autorités locales.

Reconnaissant qu’il s’agissait d’un autre contexte de droits humains, M. Neve a fait état d’inquiétudes par rapport au système carcéral du Kenya. L’été dernier, la commission des droits humains du Kenya a répertorié 21 cas de torture.

Une porte-parole du ministre des Affaires étrangères Lawrence Cannon a déclaré que les opérations en haute mer dans la région sont chapeautées par les Nations unies et qu’elles sont en accord avec sa Convention sur le droit de la mer.

«La situation actuelle en Somalie déstabilise la région. Le Canada continue de soutenir la liberté, la démocratie, les droits humains et la primauté du droit. Ces valeurs sont présentes dans toutes les options que nous envisageons comme contribution possible à la lutte internationale contre la piraterie», a affirmé Catherine Loubier.

__________________________ 1 – AFP

Au moins 13 morts et huit disparus lors d’un naufrage dans le golfe d’Aden

Au moins 13 personnes ont péri et huit autres sont portées disparues après une tentative de sauvetage d’une embarcation par la marine américaine dans le golfe d’Aden, a annoncé lundi la Cinquième Flotte des Etats-Unis.

Le petit bateau, qui transportait environ 75 passagers éthiopiens et 10 somaliens, était tombé en panne et dérivait dimanche dans le golfe d’Aden quand l’équipage du contre-torpilleur Winston Churchill s’est porté à son secours afin de livrer des vivres.

Mais "les passagers se sont portés brusquement sur un côté du bateau, qui a commencé à prendre l’eau avant de chavirer puis de couler rapidement, entraînant les quelque 85 passagers dans la mer", a rapporté la marine américaine dans un communiqué.

Les marins américains sont parvenus à récupérer 61 passagers, mais 13 autres se sont noyés et huit autres ont été portés disparus.

L’armée américaine n’a pas expliqué la présence de l’embarcation au milieu du golfe d’Aden, un point de passage fréquemment utilisé par des réfugiés africains tentant de gagner le Yémen. La marine américaine sillonne le secteur afin de protéger la navigation des attaques de pirates somaliens.

Le drame fait l’objet d’une enquête, a indiqué la marine américaine.

29/09/10 (B571) Le délégué de l’ARD pour l’Europe nous envoie le compte-rendu de la manifestation organisée à Paris par un groupe d’Associations africaines d’opposition contre la Françafrique, le mardi 28 septembre.

La manifestation du 52e Anniversaire du « NON » à la Françafrique s’est tenue ce mardi 28 septembre 2010 dans plusieurs villes dans le monde simultanément. Elle s’est tenue à Paris Place Edouard Herriot dans le 7e arrondissement de la capitale non loin de l’Assemblée Nationale française à l’initiative du Collectif AfroManif : Africains Organisés contre les Manipulations de la Françafrique.

Les associations de défense des droits de l’homme ainsi que des représentations de formations politiques françaises telles que Verts et PCF, et africaines, se sont retrouvées Place Edouard Herriot de 17 h à 20 h pour animer la Grande Manifestation Africaine Internationale.

L’Alliance républicaine pour le développement (ARD) a été représentée à cette manifestation par son représentant en Europe, qui a profité de l’occasion pour rencontrer les organisateurs afin de prendre date pour des actions à venir.

La représentante de la principale organisation française de défense des citoyens présente sur les lieux, Survie-Paris, a ému l’assistance par la conscience qu’elle a démontrée de la problématique de la Françafrique.

Le Communiqué de presse du Collectif AfroManif énonce : « Cette journée est celle de la manifestation internationale contre la Françafrique et marque le départ d’un front du refus des conditions avilissantes et dégradantes dans lesquelles les Africains anciennement colonisés par la France ont vécu depuis la conférence de Brazzaville en 1944 à nos jours sous l’emprise d’un néocolonialisme de plus en plus prédateur connu sous la dénomination de Françafrique »

Le responsable du collectif AfroManif, Kofi Alouda, a délivré à l’issue du rassemblement la lecture d’un mémorandum sur les relations de l’Afrique avec la France destiné à la présidence de la république française. Il sera mis à disposition de la presse dans quelques jours.

Le mémorandum figure un message de combat et de reconquête de sa dignité par l’Afrique francophone soumise au dictat de la Françafrique. Il nomme le Djiboutien Mahmoud Harbi parmi les victimes expiatoires de la Françafrique.

ARD Europe

 
Kofi Alouda, président du collectif AfroManif, organisateur de la manifestation
Kofi Alouda avec le représentant
de l’ARD, Maki Houmed Gaba

29/09/10 (B571) Remerciements de la famille d’Egueh Bouraleh Samatar, à l’occasion de sa disparition. (Avec les commentaires de Jean-Paul Noël Abdi)

« Egueh Bouraleh était un homme qui a lutté pour l’indépendance puis pour la démocratie »

Ce matin
Farah Abadid Heldid est allé à la Nation pour fair publier l’avis de décès de M Egueh Bouraleh Samatar en s’acquittant des cinq mille Francs Djibouti correspondant aux frais de publication
dans la rubrique nécrologique.

Au vue du nom du disparu,
la secrétaire du journal, une certaine Moumina a refusé catégoriquement de prendre l’annonce.

Avait-elle reçu des consignes fermes pour refuser l’insertion et rendre les cinq mille francs Djibouti.

On a l’impression que certains indépendantistes n’ont plus leur place dans la
Presse Gouvernementale.

Faut-il rappeler que le Regretté Egueh Bouraleh Samatar avait démissionné de son poste de Ministre de l’Intérieur pour s’engager dans la lutte pour l’Indépendance dès 1965.

Tandis qu’Ismaël Omar Guelleh, le dictateur-candidat et actuel manipulateur de la
Constitution était encore, à cette époque, un indicateur appartenant à la police
coloniale de 1962 à Septembre 1976, juste après la nomination d’Abdallah M.
Kamil, qui fut nommé sur proposition du Regretté Ahmed DIN au poste de Président
du Conseil de Gouvernement après Ali Aref.

Personnellement, je me rappelle et je ne peux pas oublier tous les conseils d’aîné et ses encouragements lors de notre combat pour l’Indépendance de
notre République de Djibouti.

Le jour de la fête de la fin du mois Béni du Ramadan, il était avec ses amis et compagnon de lutte pour la Démocratie de l’UAD au Meeting de l’Avenue Gamal A. Nasser.

NOEL ABDI Jean-Paul

EGUEH BOURALEH SAMATAR NOUS A QUITTE

QUE DIEU TOUT-PUISSANT L’ACCEUIL DANS SON PARADIS.

EGUEH BOURALEH SAMATAR, né en 1930, est décédé mercredi soir 22 septembre 2010 à l’Hôpital Peltier de Djibouti.

Il était l’arrière petit fils de Bouh Indhadhere, signataire du traité de Khor Ambado en 1887 avec la France.

Il occupa de nombreux postes : militaires et civils.

Député à l’Assemblée Territoriale et Ministre de l’Intérieur en 1963.

Il démissionne du poste de ministre en 1965 et rejoint le PMP Parti du Mouvement Populaire.

En 1966 il est emprisonné avec d’autres Indépendantistes après les revendications en août 1966 lors du passage du Général de Gaulle en Côte Française de Somalie devenu Territoire Français des Afars et des Issas, puis République de Djibouti en 1977.

Les Prières du Mouloud se sont terminées le mardi 28 septembre 2010.

Que tous ceux et celles qui ont participé à ses funérailles trouvent ici la gratitude de toute sa famille notamment son épouse et de ses cinq enfants.

INA LILLAH WA INA ILLAHI RAJUUHOUM.

29/09/10 (B571) Radio-Trottoir Djibouti en voie de disparition ? – La fuite des Enseignants – Un hold up de plus de 200 millions !La fuite des capitaux pour financer en partie du terrorisme – Le double jeu de Maître Corbeau repenti (Lecture)

Avec une équipe de voyous à la tête de l’Etat, tout est possible !!

La fuite des Enseignants.

Depuis ces dernières années, les Enseignants n’ont plus le moral. Ils se sentent abandonnés. Le respect auquel ils pouvaient aspire, a totalement disparu. Ils n’ont meême plus les moyens de prendre un taxi, ni s’acheter une petite moto.

C’est la « dèche », même plus la possibilité d’acheter des cacahuètes.

En l’espace de trois ans le prix de l’électricité à tripler.

Il y a trois ans, un(e) enseignant(e) responsable d’une famille de deux ou trois enfants, sans climatiseur, payait tous les deux mois la somme de 18.000 FD à l’EDD. Aujourd’hui il paie 54.000 FD tous les deux mois.

Soit 27.000 FD par mois sur un salaire mensuel de 84.000 FD pour les non titulaires et de 123.000 FD pour les instituteurs(rices) titularisés(es).

L’ARDHD avait publié un tableau montrant l’évolution du prix des denrées de première nécessité. Il est facile de faire le compte des charges et de constater au final qu’il est impossible à un enseignant d’assumer la vie de sa famille.

Contrairement à certains autres fonctionnaires, ils n’ont la possibilité de racketter leurs concitoyens. Un peu à l’image du corps médical les enseignants n’ont pas la possibilité de quitter leur travail pour en exercer un deuxième ! Leurs élèves/ collégiens/ lycéens/ étudiants ont besoin d’eux.

Sachant que les classes ont 60 à 70 élèves il faut ajouter le volume des copies à corriger. Ils ont la nuit pour le faire, souvent à la bougie, à cause des pannes d’électricité ! Ils paient une fortune pour cette electricité qui fait si souvent défaut !!

Ce climat anti-pédagogique est imposé aux enseignants(es) djiboutiens(nes).

On comprend mieux pourquoi une grande majorité d’entre eux prennent le large.

Cette année est la pire ! Des centaines d’enseignants(es) ne sont pas revenus(es) pour assurer la rentrée scolaire.

Pour pallier la situation de pénurie d’enseignants, lle nombre d’heures de cours a été diminué de
moitié pour les élèves/collégiens. Mais le rythme de travail reste le même pour les instituteurs (rices) ou les professeurs dont le salaire est inchangé.

Tout bénéfice pour l’état ? Moins de personnel à payer ! Mais attention, le circuit financier présente des fuites importantes …

Un hold up de plus de 200 millions !

Ce mois-ci, il faut s’attendre à ce que les salaires ne soient pas versés.

La faute à un détournement de plusieurs centaines de millions de FDj au détriment du Trésor public.

Je confirme les informations données sur l’ARDHD hier soir, au titre des rumeurs.

Un certain Saïd Dalinyo qui était le n° 3 du Trésor et qui est un cousin tribal du Trésorier et d’IOG,
aurait détourné un montant supérieur à 200 Millions de FDj.

L’affaire a été découverte il y a deux jours et cela a créé la panique parmi les fonctionnaires de l’Etat.

Voyant que leurs salaires n’étaient pas encore crédités sur leurs comptes bancaires, en début de semaine, les fonctionnaires se sont précipités à la Trésorerie. Econduit par les services, ils ont été redirigés vers la Banque centrale.

Grosse pagaille à la Banque Centrale qui a du barricader ses portes. Le portier Chef, M. Haid dit « Le Beauf' » s’est assuré lui-même de la bonne fermeture des locaux

Lundi 27 septembre 2010, IOG a convoqué deux de ses deux cousins tribaux, à savoir le
directeurs du Trésor et de la Comptabilité Publique Hassan Ali dit Gab et le
Colonel du SDS Hassan Saïd dit Madobe pour s’entretenir avec eux entre 9 heures et 13h30.

Le deuxième véhicule affecté à Saïd Dalinyo a été retrouvé à Loyada.

Reste à savoir si le comptable du Trésor s’est enfui vers Lughaya fief Mamassan ou vers une autre destination ?

Chosira-t-il par exemple d’embarquer sur un voilier qui le conduirait jusqu’aux Iles Caïman ? C’est dans ces îles qu’IOG détient des comptes secrets ouverts dans ces fameuses banques peu regardantes sur les origines des fonds. Ces paradis fiscaux sont fréquentés en particulier par les organisations mafieuses et leurs directions

La fuite des capitaux pour financer en partie du terrorisme

La fuite des capitaux continue en dépit des décisions prises en conseil des ministres pour mettre en place des contrôles destinés à faire cesser le financement des terroristes à partir de Djibouti.

Les banquiers des étanlissements traditionnels, comme la BIS et la BCI y perdent les pédales, car ils ne comprennent plus rien.

Le double jeu de Maître Corbeau repenti

Parmi les Djiboutiens connus, « Maître Corbeau repenti », sinistre personnage bien connu de l’ARDHD et membre éminent de l’Ordre des Brosses à Reluire, se rend très fréquemment au Soudan. Certains le soupçonnent de porter des valises bourrées d’argent pour soutenir les terroristes érythréens qui ont leurs camps d’entraînement dans ce pays.

S’il est confirmé,
ce financement empoisonne toutes les tentatives de médiation, sous l’égide du Qatar, pour régler le problème frontalier entre notre pays et notre voisin érythréen.

Le Général Zakaria lorsqu’il a découvert ces mouvements de fond en faveur des terroristes érythréens s’est fâché ouvertement. Il a commencer par supprimer le versement annuel de 10 millions de FDj, qu’il avait accordé à Maître Corbeau. Cela avait permis à ce dernier, entre autre, d’investir, et c’est ce qui est le plus drôle, dans un magazine français qui dénonce la corruption, dans le monde, les paradis fiscaux, les financements occultes et le soutien des organisations terroristes !

En s’offrant 20% dans ce journal, avec son argent (ou avec celui des autres ?), car il pourrait n’être qu’un homme de paille, Maître Corbeau espère-t-il se refaire une santé médiatique ? Imagine-t-il qu’il pourra jouer bientôt les héros de la lutte contre la corruption, le blanchiment et le terrorisme ?

Il y a deux décennies, il jouait déjà un double jeu comparable : en tant que membre d’Amnesty, il dénonçait les dictatures et les tortureurs, mais il encaissait volontiers l’argent du régime, qu’il servait en sous-main, avant d’officialiser son ralliement au début du millénaire ..

Si certains avaient pu être abusés à l’époque et croire à son honnêteté, combien le croiront aujourd’hui ? Beaucoup, beaucoup moins !! Peut-être même personne …

Une Secrétaire aux Finances

29/09/10 (B571) Radio-Trottoir / Le Trafic d’armes via Djibouti prend de l’ampleur… !!!

Depuis presque un mois, les trafics des armes par voie maritime infectent non seulement le Somaliland, mais ces dernières semaines les côtes Djiboutiennes.

Est-ce dans le cadre d’une guerre civile, supérieure à celles des coupes-coupes, déjà financée par IOG ?

Est-ce pour forcer les Forces Armées Etrangères Franco-USA à laisser la place aux Ethiopiens (Djibouti roue de secours de l’Ethiopie ou l’inverse ?) s’ils ne veulent pas rapidement se prononcer sur la nécessité du 3ème mandat ?

On comprend que Sarko envisgae un voyage officiel à Addis-Abeba juste avant le 3ème Mandat illégal.

Ou est-ce une volonté d’armer des civils Djiboutiens à la solde d’Haramous pour qu’ils sèment la panique générale, ce qui permettrait au dictateur-candidat de justifier son maintien, "Sans moi, vous aurez la pagaille ?"

Dans tous les cas, trois livraisons importantes d’armes ont été saisies, la dernière date
d’hier soir au Port de Doraleh bien après le Conseil des Ministres.

L’affaire est entre les mains du Parquet du Tribunal de Djibouti, mais il ne faut rien attendre de sérieux sur la suite réservée aux commanditaires de ce trafic d’armes. Tout comme il ne faut pas attendre de suites contre le tandem IOG-Miguil, commanditaires de notoriété publique, des trafics d’argent et de médicaments destinés à l’origine aux
personnes affectées du SIDA.

Un Docker du Port de Doraleh

29/09/10 (B571) Radio-Trottoir / Djibouti : Terre des Rencontres et d’Echanges ou « Port » du SIDA ?

Woooh !!! IOG n’est pas « affecté » ni par le virus du Sida, ni par le Choléra, encore moins par le virus « ulcéro-macho-cérébral ».

Il est encore là ?

Il se porte à merveille Millions, Millions $$$$ (US Dollars…)

Va en Enfer ou aux Iles Caïmans et lâche les baskets des Djiboutiens !

En tenu timidement dévoilé, pour exposer son cou et sa gorge vierge, il s’est enfin levé pour improviser ses BLABLAS récurrents, accompagné par son acolyte Miguil le voleur des Dons et des Aides pour les malades du SIDA.

Réaction d’un Collégien
sans Collège car ses parents sont pauvres.