12/09/10 (B569) VERITE : les jeunes, vous devez refuser l’inacceptable ! (Lecteur)

Oh, les jeunes ! Votre pays est détruit par un groupe composé des représentants des clans, des mafieux et des warabeys, tous sous les ordres directes de la famille du Prince de Pacotilles.

Oh, les jeunes ! Vous devez être fiers d’être des enfants du pays. Vous avez les mêmes droits que ces corrompus qui vident la richesse et qui détiennent le monopole de tous les marchés.

Oh, les jeunes ! Vous avez souffert sous notre drapeau. Vous avez été maltraité par le régime, victimes de ségrégations raciales dans les unités. Vous êtes tous inscrit au chômage par le manque d’emploi, conséquence de la politique écnonomique désastreuse d’IOG. Sachez que son but était de vous ligoter et de vous étouffer, car il a peur de la jeunesse.

Oh, les jeunes ! Vous avez suivi de près la politique néfaste et corrompue, le manque total d’ouverture, la déchirure sociale. Vous avez connu les difficultés dans votre famille qui n’avait plus de quoi survivre : le régime vous a préparé une vie monotone et sans avenir à l’horizon !

Oh, chers frères ! La liberté est bafouée, les citoyens sont malmenés et violentés surtout ceux du nord, Afar. Ils n’ont plus aucun moyen pour s’exprimer et faire connaitre leur opinion et les malheurs qui les frappent. Le pouvoir en place pousse la population dans la misère.

Oh, chers jeunes ! Le silence détruit les nerfs, décourage les hommes murs, éloigne des droits. Il vous affaiblit et au lieu de lancer des actions pour recouvrer la liberté et une vie meilleure, vous êtes indolents, comme tétanisés et surtout, le pire, vous devenez fatalistes.

Oh, les jeunes ! A chaque fois qu’une parcelle de notre liberté est compromise et que les citoyens subissent la violence et endurent l’insécurité quotidienne et que le fils de l’Oued et son clan refusent d’accepter le changement pour sauvegarder l’identité nationale. Je vous dit que c’est a la fin des haricots.

Oh, chers frères ! IOG et son clan ont commis des actes criminels en détruisant notre culture :

  • la réussite des jeunes
  • la vie sociale
  • le respect entre les communautés
  • la fierté d’être un citoyen
  • l’amitié entre Djiboutiens
  • la reconnaissance des liens familiaux
  • le non respect des lois fondamentales et de la Constitution

Oh, les jeunes ! Vous êtes les futurs cadres, les représentants, les élus et les futurs hommes qui devront un jour diriger ce pays malmené. L’histoire s’écrit dès aujourd’hui. A vous de saisir l’opportunité de s’organiser, de revendiquer vos droits et de manifester dans la rue pour dénoncer haut et fort les crimes et les détournements commis par le régime dictatorial et par les sbires qui en profitent largement.

Oh, les jeunes ! Originaires des régions d’Obock, Ali-Sabieh, Tadjourah, et Dikill, unissez-vous et organisez-vous pour attaquer les méthodes et les mensonges propagés par le régime. Refusez catégoriquement le 3ème mandant pour le Chamelier.

Si vous ne le faites pas aujourd’hui, vous le regretterez durant toute votre vie. Vos enfants subiront le même sort peu enviable. Les plus chanceux tenteront leur chance en terres étrangères avec tous les aléas et les difficultés que cela implique. Les moins chanceux survivront mal, dans l’insécurité et dans la pauvreté généralisée, livrée aux bandes organisées de pillards.

Oh, les jeunes ! Depuis plus de trente années, vos ainés, vos frères et vos sœurs et touts vos proches sans emploi ont perdu le goût de vivre dans leur propre pays. Nombreux sont celles et ceux qui ont choisi d’émigrer dans différents pays pour quitter la violence et la manque de transparence, le vol des biens publics sous les yeux du peuple.

Voilà, le moment est venu : c’est à vous gagner le combat pour la liberté.

Oh, les jeunes ! Il faut récupérer ce qui vous a été volé par le clan au pouvoir.

  • avoir un emploi
  • une vie meilleure
  • une famille, des enfants
  • participer la réussite de votre communauté
  • avoir une place au centre des décisions
  • aidez vos parents, vos proches
  • être un représentant honnête du peuple
  • hissez la prestige de la nation
  • dirigez avec transparence
  • être productif
  • sauvez le pays en chassant la tyrannie
  • permettre à la démocratie d’organiser la vie politique

Ce sont vos droits légitimes qui sont en jeu. Vous devez les sauver pendant qu’il est encore temps.

IOG , le diable, perd ses repères. Il croit avoir maitrisé les jeunes grâce au SDS, en leur distribuant des paquets des Khats lors des événements et des parades pour honorer la famille royale.

Oh, chers frères ! N’oubliez pas que c’est la terre de vos ancêtres. C ’est votre pays avant tout. C ’est le lieu où vous êtes nés. Alors frères, vous avez la force et l’intelligence. REFUSEZ l’inacceptable, REFUSEZ le 3eme mandat.