31/12/10 (B584) VERITE -> le fameux « Dog » de DJ 24 est-il dépourvu d’une identité ? (Lecteur)

Ce « dog » est un instable.

Il vit au jour le jour. Il est stressé. Le clan dominant ne cesse de lui demander des comptes pour vérifier qu’il le sert bien.

Souvent le « dog » est contraint de raconter des histoires pas toujours fondées et de donner des informations inutiles afin de satisfaire l’homme fort du régime et ses proches.

Actuellement, le « dog » a perdu le nord. Il a compris qu’il avait été démasqué et il n’a plus de vision. Il est déconnecté de la réalité et il oublie complètement la situation et la souffrance profonde de notre cher peuple

Le « dog » manque de ressources pour alimenter la machine à propagande orchestrée par le fils de l’oued et sa Qabyo de plus en plus tourmentée par ses idées folles. Souvent elle oublie qu’elle est une femme et que sa priorité devrait être la construction et la pérennité du foyer familial.

Bien au contraire, au lieu d’assurer ces fonctions ancestrales, elle ne pense qu’à voler les biens du peuple.

Le « dog » est actuellement endetté. Il doit beaucoup aux vendeuses de Khat de la place … Ses méthodes et surtout ses résultats (puisqu’il a été démasqué) ne satisfont pas le clan, qui refuse de lui ouvrir de nouveaux crédits.

Pour faire fonctionner sa vieille boîte à mensonges,
le « dog » a signé plusieurs partenariats avec des groupes qui diffusent des chansons dépassées pour essayer de faire oublier les crimes, les massacres de la population afar dans le nord, le couvre-feu dans le cercle d’Ali-Sabieh, la violente répression des manifestations pacifiques, les arrestations arbitraires des opposants, la prison ferme infligée à des gens honnêtes et de noble lignée.

Les partenaires du « DOg » sont les suivants :

  • l’EDD
  • Djibouti Telecom
  • Port de Djibouti
  • Les services de Transits proches du clan
  • Les services de Finances
  • Les fonds détournés par Qabyo,

Ce docteur « dog » diffuse souvent le soleil et le beau temps, la tournée théâtrale et les danses du ventre devant le dictateur lors des congrès du clan pour clamer un soutien sans faille au chamelier, alors qu’il patauge dans le sang du peuple.

Ce docteur « dog » de Dj-24 n’a pas de conscience. Il manque de bon sens et d’organisation et le pire c’est qu’il se nourrit de fausses idées,

Il est manipulé par un groupe d’individus proches du clan. Il n’a aucune indépendance et il n’est pas libre d’orienter ses informations vers l’honnêteté et la vérité, ce que nos concitoyens auraient beaucoup apprécié.

Ce docteur « dog » de Dj-24 n’est pas le seul et unique intervenant dans cette décharge à ciel ouvert. La création de la machine à mensonges a pour objectif de rallier les faibles et d’attirer les hommes sans véritables convictions politiques vers IOG. Elle doit essayer de faire passer l’éponge sur tous les actes commis par le clan, de tromper la diaspora et les internautes et donner une autre image la vie et de la politique à Djibouti, bien éloignée de la réalité !.

Ce docteur « dog » est un faible et un agité. Il véhicule les mensonges qui lui sont dictés et imposés par le clan. Il s’est essayé dans l’art de la provocation en racontant des conneries, des mots grossiers, des insultes et des attaques inimaginables envers des gens honnêtes, respectueux et surtout des bons pères de famille qui partagent la douleur du peuple Djiboutien et qui sont fiers de soutenir la cause des citoyens asservis par le régime… mais, pas de chance pour « dog », car il s’est pris les pieds dans son propre piège et il en remontera pas la pente.

Ce docteur « dog » oublie que le peuple est contre IOG et son cland. Ce n’est pas de la manière dont il a agi, qui apportera le moindre soutien au dictateur. Lui qui croyait naïvement, avoir la capacité de faire changer les choses.

Qu’à cela ne lui déplaise :
la communauté Djiboutienne est légitime à fixer et à obtenir les conditions de sa liberté.

UN CONSEIL :

Monsieur le docteur « dog »; N ’ayant ni votre nom ni votre adresse, c’est publiquement que je vous conseille vraiment d’éviter de vous éloigner de vos frères et soeurs et de cesser d’assister en spectateur aux méfaits du clan qui détruit notre pays.

Pour finir, apprenez à respecter l’autre.