15/02/11 (B591) Communiqué de l’Union de la Jeunesse Djiboutienne pour appeler à manifester le 18 février 2011 à Djibouti

UNITE – JUSTICE – DEMOCRATIE

Djibouti, le 13 février 2011

MOBILISATION GENERALE CONTRE LE 3eme MANDAT ILLEGAL ET LA VIOLATION DE LA CONSTITUTION A COMPTER DU 18 FEVRIER 2011

Chers compatriotes,

J’adresse mon appel solennel a tous les jeunes Djiboutiens du Nord au Sud, ici ou ailleurs de se soulever collectivement contre ce régime dictatorial et liberticide pour exprimer votre refus unanime et ferme du 3eme mandat illégal et la violation de la constitution car le peuple a besoin de notre énergie, de notre force ,de notre intelligence et de notre action pour mener a bien le Changement de ce pays.

En effet, ce régime est a l’apogée de ses méfaits ou la corruption est devenu le ‘’sport national’’ une gestion autocratique, une infime minorité technocrate au pouvoir, une économie exsangue, un détournement systématique des deniers publics, des atteintes aux droits de l’homme, une misère sociale utilisée comme un instrument de pouvoir: la liste des maux est loin d’être exhaustive.

A ce titre, face a cette dictature corrompue , nous demandons une alternance démocratique avec un changement radical, nous voulons le retour de la démocratie et des libertés individuelles, le retour de la méritocratie et de la compétence qui met en valeur les jeunes intellectuels capables d’ œuvrer au développement de leur peuple, une mise en place d’une bonne gouvernance et d’un état de droit, la réorganisation de l’ administration publique avec un appareil administratif performant, efficace et efficient répondant aux besoins et aux attentes de citoyens de ce pays libre et uni.

En un mot nous disons haut et fort ASSEZ…ASSEZ…ASSEZ car’’ l’Afrique n’a pas besoin des hommes mais des institutions fortes’’ dont le système politique est base sur des principes et des institutions démocratiques.

Conscient des obstacles a surmonter sur le terrain .Cependant, je crois a la capacité et la détermination du peuple et en particulier de la jeunesse Djiboutienne a défendre leurs droits et a réussir le changement car ‘la grandeur de l’homme est dans la décision d’être plus fort que sa condition’‘.

Enfin, le temps de paroles est termine, le temps de l’action est arrive. Alors agissons ensemble pour réussir car le temps de changement est venu: YES, WE CAN…YES, WE CAN…YES, WE CAN.

Un jeune étudiant djiboutien