28/10/2011 (B627) Le ridicule ne tue pas. Et pourtant, M’sieur Illyas, notre ministre des finances devait éviter les déclarations rassurantes et optimistes, car elles ne reposent que sur des mensonges … (Lecteur)

Me référant à l’interview exclusive du ministre des finances, publiée dans le journal La Nation, on pourrait croire à première lecture que la production a rebondi, par miracle, cinq mois après la nomination du nouveau gouvernement.

D’abord, c’est un peu tôt pour analyser l’évolution du niveau de production du pays et les variations du taux de chômage du pays.

Je persiste : le ridicule ne tue pas. Et pourtant !

D’après des proches du Ministre, M’sieur Ilyas aurait été contraint de faire paraitre ce message uniquement pour contrebalancer les informations de l’ARDHD.

Mais, le pauvre semble avoir oublié que l’on ne peut pas travestir la réalité, quand il y a de nombreux témoins de la situation chaotique que traverse le pays.

Les djiboutiens ne sont pas dupes et ils ne goberont pas ces déclarations qui vont dans le sens inverse des faits réels.

Comme c’est souvent le cas, c’est une opération de propagande !

La réalité est tout autre. Face à l’envolée de la dette extérieure du pays, le FMI a préconisé des mesures pour la maintenir à des niveaux raisonnables. Mais les investisseurs ne sont pas prêt à revenir. On point du doigt le départ de DP World et de bien d’autres qui ont été contraint de laisser sur place leurs matériels et leurs équipements.

Ils n’ont pas été perdus pour tout le monde. ICC (Ismail construction company) a tout récupéré !

Mais ICC a toujours une créance de 150 millions de dollars envers la société de surveillance EAD qui devait appeler la fille d’IOG à comparaître bientôt devant la cour correctionnelle de Djibouti.

Concernant le chômage, j’aimerais savoir les sources qui ont été utilisées pour parvenir à ce chiffre.

Est-ce l’impact de ces jeunes qui ont été enrôllés dans le SNA pour être d’abord envoyés à Doumera puis maintenant en Somalie où ils vont risquer leur vie. Pendant ce temps ses frères et ses enfants sont bien placés.

On nous dit aussi que le port a enregistré une croissance. Vous ne trouvez pas cela bizarre, alors que chacun ressent une très nette baisse de l’activité ?

Dans la réalité, la gestion du port va de plus en plus mal, surtout depuis que 4 cousins se la partagent de façon exclusive : « tout pour nous, rien pour les autres ». A cela pourrait s’ajouter à charge, des délits d’initié et ce sera à la Justice libre et indépendante, d’examiner les charges.

Alors on peut se demander si Ilyas ne serait pas atteint d’une très grave cécité.

Du côté de l’aéroport, ce n’est pas mieux, depuis que le frère d’Ali Yacoub (Hassan) contrôle cette unité de DP WORLD.

La santé et l’éducation sont malades.

L’administration ne tourne plus, car les salaires n’ont pas été payés. Ismail TANI s’accroche à son poste. Il serait l’un des principaux responsables de la destruction des valeurs de la jeunesse avec ses décisions « foireuses ».

Tout comme certains membres de la famille, la mise à la retraite s’impose pour lui.

Côté diplomatie, c’est la catastrophe. Malgré les déplacements du valet de la cour, nos ambassadeurs chôment ou sont en instance de le faire, car rien n’a été préparé pour qu’ils soient accueillis et installés dans certains pays (Exemple la Russie). Le peuple réclame des changements de titulaires au niveau des conseillers d’Ambassade. Dileita n’a-t-il pas imposé son frère alors que ce dernier avait été licencié par l’UNICEF. Et on sait pourquoi !!!

Cessez de nous mentir ! C’est insultant et inefficace !

Nous savons que lorsqu’il n’y a plus de trésorerie dans les caisses de l’état, lorsque les militaires s’interrogent sur les missions qui leur sont confiées, lorsque la Police est en plein doute, que la propagande est la dernière arme qui reste à ce clan aux abois et en déroute.

La force est toujours du coté de la population et nous allons vaincre bientôt ce régime pourri et ces Warabeys qui ont sucé toutes les richesses du pays et qui imaginent pouvoir continuer à le faire…