16/04/2012 (B652) Disparition de Jean-Paul Noël Abdi. De nouveaux témoignages continuent d’arriver au siège de l’ARDHD. Parmi eux : 1°) les mandataires de la LDDH au Canada (avec ouverture d’un registre de condoléances à Ottawa) 2°) Mohamed Doubad Wais pour l’intersyndicale UDT-UGTD, 3°) Abdoulkader Mohamed pour l’ACSAO

_________________ Les mandataires de la LDDH au Canada



DERNIER HOMMAGE DES DJIBOUTIENS AU DEFUNT JEAN –PAUL ABDI NOEL



La mort de notre compatriote JEAN–PAUL ABDI NOEL, héraut de la défense des droits humains à Djibouti endeuille le peuple djiboutien et le reste du monde épris de justice et de paix.

Sa mort venue avant l’heure nous laisse tous orphelins.



Notre frère a été rappelé par dieu et nous pouvons rien contre la volonté du tout puissant. Notre devoir est donc de l’accompagner avec nos prières dans sa dernière demeure en lui souhaitant paix en son âme dans l’au-delà.



Le corps de JEAN–PAUL ABDI NOEL sera inhumé à Djibouti. Le régime djiboutien ne devrait pas avoir ce geste moral et éthique ce et de reconnaissance pour lui offrir des funérailles nationales.



Par contre nous demandons aux Djiboutiens de sortir en masse pour rendre un dernier hommage à notre compatriote JEAN–PAUL ABDI NOEL le jour de sa mise à terre.



Ici à Ottawa où vit une importante communauté djiboutienne nous avons mis un registre de condoléances à sa disposition. Vous pouvez signer ce livre de condoléances à l’adresse suivante :

CENTRE ARTA MUSIC

425 MC ARTHUR

OTTAWA

Que dieu l’accueil en son paradis eternel! Amen!

HOUSSEIN ANDOLEH

(mandataire de la LDDH) au canada.



MOHAMED HOUSSEIN

(mandataire de la LDDH) en Amérique du nord

_______________ 2 – MOHAMED DOUBAD WAIS (UDT-UGTD)



Message de condoléances à la famille et aux proches  de notre grand héros JP NOËL.



C’est avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le décès de jp NOËL ABDI.


C’était un grand homme de courage de vérité et surtout un patriote exemplaire qui aimait son pays et un grand militant pour la justice et la liberté.


Admiré par l’ensemble du peuple djiboutien pour son dévouement,son courage et son honnêteté

il restera gravé a jamais  dans les mémoires de tout les djiboutiens.


Je présente mes sincères condoléances à toute sa familles et à ses proches.

MOHAMED DOUBAD WAIS

Représentant en Europe de l’intersyndicale

des travailleurs de Djibouti UDT-UGTD

______________ 3 – Abdoulkader Mohamed pour l’ACSAO

Comme un dernier sourire…



Ottawa, samedi 14 avril 2012

C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès hier de Jean-Paul Noël Abdi, président de la Ligue djiboutienne des droits de l’Homme (LDDH).



« La voix» des droits de l’homme à Djibouti s’est éteinte dans un hôpital de Marseille où il avait été admis il y a quelques semaines.(*)



Silhouette frêle mais au courage indéniable, longtemps il aura faussé compagnie à la faucheuse en uniforme ou en civil qui de jour comme de nuit, la faux devant, a décimé les plus farouches opposants du régime liberticide et bientôt quarantenaire de Djibouti.



Répondant à l’invitation du bureau du Mrd en Amérique du Nord et des mouvements associatifs dont la nôtre, Jean-Paul Noël Abdi avait séjourné à Ottawa en juillet 2011 pour y donner une conférence sur le thème des droits de l’homme. À l’époque, l’Acsao lui avait remis un certificat d’honneur pour son engagement exceptionnel en faveurs des droits humains à Djibouti.



Nous retiendrons de lui le souvenir d’un homme au franc-parler et au sourire permanent qu’un rire contagieux interrompait de temps en temps après qu’il eut raconté une de ses croustillantes anecdotes.



Sacré blagueur !  Il est parti un vendredi 13, synonyme d’événements malheureux en occident mais jour saint de l’islam dont la sourate qui porte le même nom nous avertit dans son verset 8 en ces termes : Dis: ‹La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer.



Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde Invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez›. Lui qui ne reniait pas sa foi catholique a-t-il voulu figurer malicieusement au régime des janissaires la fin de sa tartufferie ?



Et pour larguer les amarres, il a choisi la Cité Phocéenne. Comme un dernier sourire !



La nation djiboutienne a perdu un digne fils. Un de ses plus vaillants !



Nos condoléances et notre sympathie à sa famille et ses proches.



Nos pensées vont vers eux et vers les membres de la LDDH qui l’ont côtoyé et épaulé dans son travail.

Pour l’Acsao,

Abdoulkader Mohamed

* Lire l’hommage de la FIDH http://jean-paul-noel-abdi.posterous.com/