23/04/2012 (B653) Radio-Trottoir / Un lecteur pense que les résultats de l’élection présidentielle française pourraient avoir un impact sur le régime dictatorial et sanguinaire de Guelleh à Djibouti.

D’abord il est trop tôt pour annoncer le gagnant entre Sarkozy et Hollande. Il faudra attendre le deuxième tour pour le savoir, même si de nombreux sondages placent Hollande comme favori, les jeux ne sont pas faits.

Si Sarkozy est reconduit, il y a peu de raisons que sa politique africaine change radicalement et qu’il cesse de soutenir de façon éhontée le régime de Guelleh, pour des motivations qui n’ont jamais été vraiment transparentes…

Certes, c’est lui, qui dans les premiers mois de son élection, avait fait pression sur le procureur de la République pour qu’il publie un communiqué reconnaissant que pratiquement l’instruction pour assassinat du Juge Bernard Borrel était la seule piste poursuivie. Mais ensuite plus rien. Guelleh a été même cajolé à l’Elysée avec la garantie d’une rente annuelle de 30 millions d’Euro pendant dix années : 2,5 millions d’Euro mensuels d’argent de poche pour IOG et sa princesse de pacotilles !!!

RP Si Hollande est élu, les choses pourraient-elles changer. Imaginez par exemple qu’Arnaud Montebourg soit nommé Garde des sceaux. C’est encore une hypothèse certes, mais pas totalement absurde …

On pourrait alors imaginer, qu’ayant été si mal traité par Gouled puis par Guelleh, Arnaud Montebourg décide alors de reprendre l’affaire Borrel et de soutenir les juges d’instruction qui semblent toujours se heurter à des obstacles difficilement franchissables pour le moment : le secret défense qu’on leur oppose sans arrêt.

La déclassification de certains documents stratégiques des « années concernées », permettrait-elle de désigner les véritables coupables et surtout de désigner le commanditaire du crime.

Et qui pourrait être « l’heureux élu » ainsi démasqué ? Il se murmure que Guelleh aurait de bons atouts pour emporter le titre de : « Commanditaire de l’assassinat du Juge Borrel ».

Rien ne nous permet de l’affirmer aujourd’hui, mais les « book makers » lui donneraient de bonnes chances de l’emporter, peut-être « ex aequo » avec d’autres prétendants au titre …

Les conseillers d’Haramous ne sont pas tous des idiots et certains ont certainement déjà fait cette analyse. Cela a-t-il eu pour conséquence d’augmenter la pression à Haramous et à l’Escale ?

D’après certains témoins, il semblerait que ce soit le cas … Comme on le dit en langage gaulois familier : « Guelleh aurait chaud aux fesses ! » Pardonnez-nous cette utilisation de la langue populaire …

En tout cas, on ne devrait pas tarder à avoir des réponses. Certains diront : enfin, ce n’était pas trop tôt … !!!