11/02/2014 (Bréve 358) Halte au négationisme ! Certains « envoyés » du régime prétendraient-ils qu’il n’y a pas de réfugiés djiboutiens en Ethiopie ! Quelle honte et quel est le but qu’ils poursuivent ? (ARDHD)

Les négationistes au service de Guelleh ont eu un coup de chaud … ! Le simple fait que l’ARDHD évoque la situation des malheureux réfugiés djiboutiens en Ethiopie, les feraient-ils trembler ?

Mais pourquoi nier une évidence !

En quoi cette situation humanitaire tragique peut-elle les perturber ? Nous n’avons pas la réponse, mais les lectrices ou les lecteurs pourront certainement nous aider à trouver la solution …. Peut-être que Guelleh aurait décidé de leur retirer leur nationalité et leurs racines.

Un régime, capable de bannir la famille d’un témoin, est capable aussi de vouloir retirer leur appartenance, leurs racines, à une population estimée entre 4.000 et 10.000 personnes. Est-ce une nouvelle forme de généocide, qui ne tue pas, mais qui élimine de son territoire, des anciens combattants ???

Bien sûr, il y a des réfugiés djiboutiens en Ethiopie et ils ont des noms. Ce fait est attesté par le HCR … ! Juste à titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous un extrait de la liste des familles enregistrées avec les numéros d’enregistrement auprès de cet organisme et la signature des chefs de famille.

Par ailleurs la France a accueilli, en 2010, 4 familles au titre de la réinstallation. C’est incontestable. Alors halte au négationisme, à la provocation et à l’apologie de crimes.

Liste des réfugiés .