31/07/2016 (Brève 828)  Hommage à Roger Picon (Mohamed Kadamy).

Adieu, mon frère, mon ami, mon camarade.

Je viens d’apprendre à mon retour à Paris, avec beaucoup de tristesse,  la disparition de notre ami, de notre frère et de notre camarade Roger Picon.

Je tiens à présenter mes sincères condoléances à sa famille, à ses amis, et à rendre un ultime hommage à cette personne formidable, juste et généreuse.

Djibouti profonde et authentique perd un ami sincère, le peuple de Djibouti un infatigable défenseur des droits humains et de la dignité, mes camarades et moi, un frère, un compagnon.

Roger est une personne qui nous est chère, il nous manquera.

Nous ne le remercierons jamais assez pour sa contribution à l’émancipation de notre peuple.

Mohamed Kadamy

 

29/07/2016 (Brève 827)  Une pensée pour Roger Picon. (ARDHD)

Demain samedi, Roger Picon sera inhumé dans le caveau familial à Mimet, commune des Bourches-du-Rhône.

L’équipe de l’ARDHD souhaiterait que toutes les Djiboutiennes et les Djiboutiens et tous ses amis, qui le souhaitent, aient une pensée pour celui qui a accompagné la vie djiboutienne depuis tant d’années et qui a amusé plusieurs générations avec ses caricatures.

Au fil des mois et des années, il a dénoncé avec humour les dérives autoritaires et souvent criminelles du régime, de son chef et de ses obligés, les tournant en dérision, ce qui lui avait valu de nombreuses menaces.

Nul doute qu’il ait contribué à susciter une prise de conscience de l’illégalité des actes commis par le régime.

Toutes celles et tous ceux qui le souhaitent peuvent nous adresser un message que nous transmettrons à sa famille. Ecrire à equipe@ardhd.org.

Merci Roger, tu vas nous manquer.

28/07/2016 (Brève 826) Témoignage d’Omar Gabasse en hommage à Roger Picon et à son combat aux côtés des Djiboutiens

C’est avec une grande tristesse et une profonde douleur que je viens d’apprendre  sur Facebook le décès de mon frère et ami Roger Picon.

Je l’ai personnellement connu et je peux témoigner de l’humilité et la gentillesse dont il a toujours fait preuve envers ma personne. Les mots me manquent aujourd’hui pour exprimer le chagrin et la tristesse que ressent mon cœur à cet instant.

Je voudrais en cette période douloureuse, présenter mes sincères condoléances a sa famille et amis.

Que son âme repose en paix !

27/07/2016 (Brève 825) Mon parrain ROGER PICON n’est plus ! (par Houssein Ibrahim Houmed)

Mon parrain Roger Albert PICON est décédé… d’une crise cardiaque dans les bouches du Rhône. C’est sa sœur Nicole Nilleville qui vient de me l’annoncer par téléphone. Dans les rues d’Amsterdam, au milieu de mes amis, je refuse de croire.

Soudain, mon sang est comme figé dans mes veines. Tout devient amer.

Je suis comme dévasté par cette nouvelle. Je suis atomisé sur le champ.

L’enterrement est prévu pour samedi poursuit sa sœur qui continue de me parler. Un flot des larmes inonde mes yeux !

Né le 28 juillet 1946, Roger PICON aurait du fêter son anniversaire demain. Je devais l’appeler ce soir…et le voir ce mois d’août en Alsace où il s’était retiré depuis un certain temps. Nos contacts étaient permanents, il m’avait soutenu dans toutes les circonstances et surtout lors de mon dépôt de plainte contre le dictateur Ismaël Omar Guelleh à la Cour Pénale Internationale. Il soutenait mes initiatives…même les plus délirantes à juste titre d’ailleurs.

Roger PICON était un amoureux de l’Afrique. Et le conseiller du défunt Président du PRD, Mohamed Djama Elabeh. Ancien cadre de l’aviation de notre armée de l’air, il était aussi un brillant caricaturiste et un intellectuel de poids. Compagnon de route de Jean-Loup SCHAAL avec lequel il avait fondé l’ARDHD, Roger Picon faisait partie de ces grands hommes qui luttaient pour la liberté et pour la justice, fustigeant les régimes sanguinaires d’Afrique.

Nous formions ensemble un binôme comme l’osmose qui l’unissait à l’ensemble des Djiboutiens et des Africains en général. Oui, Roger était à la fois mon père adoptif, mon ami, mon conseiller. Que de temps passés à rire avec lui et des heures au téléphone pour repenser un monde où l’humain aurait plus de place. Tout cela disparaît soudain…comme par effraction!

La mort de Roger ne constitue pas un vide pour moi mais LE vide.

Houssein IBRAHIM HOUMED

27/07/2016 (Brève 824) Disparition de Roger Picon aujourd’hui. Paix à son âme et qu’il repose en paix.(ARDHD).

C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris la disparition de Roger Picon, ce jour, à la suite d’une affection cardiaque, dont il souffrait depuis plusieurs années.

Depuis que nous l’avions connu dans les années 2000, Roger n’a jamais cessé d’être le partenaire des Djiboutiennes et de Djiboutiens, victimes du régime. Ses milliers de dessins et de caricatures réalisés avec talent, le mobilisaient parfois durant des heures, mais il savait prendre le régime djiboutien et ses obligés en dérision, ce qui lui avait valu une très grande popularité au sein de l’opposition sincère et véritablement engagée pour le changement à Djibouti.

L’équipe de l’ARDHD est extrêmement affectée par la perte d’un combattant pour l’émancipation du peuple djiboutien, discret mais efficace et elle lui rend un hommage appuyé.

Son inhumation aura lieu samedi prochain, dans la commune de Mimet dans les Bouches du Rhône, dans le caveau familial.

Nous adressons à ses proches et à ses amis, nos plus sincères condoléances et nous sommes certains que la diaspora djiboutienne conservera le souvenir d’un homme qui a consacré plus d’une décennie à dénoncer les dérives criminelles d’un régime sans foi ni loi

24/07/2016 (Brève 823) Halte à la violence aveugle et mensongère ! (ARDHD)

Très touchée par la vague d’attentats qui endeuille le monde, l’équipe de l’ARDHD dénonce et refuse le recours à la violence aveugle, à la mort d’innocents. Ces crimes sont commis par des personnes qui ont été manipulées au nom d’une idéologie mensongère. Car aucune des religions du Livre ne prône l’assassinat de vieillards, de femmes et d’enfants, pour ne citer qu’eux.

Ces crimes sont commis partout, en France, en Europe, dans le monde et aussi ne l’oublions pas, à Djibouti pour des intérêts purement financiers une volonté de pouvoir absolu, avec des motivations soi-disant religieuses, tribales ou claniques.

Ni la violence, ni le meurtre ne sont justifiables : les auteurs, probablement victimes d’une manipulation ignoble, sont devenus des criminels après avoir perdu le sens de la vie, de la morale et des enseignements religieux qui recommandent la paix et la tolérance.

Nous condamnons le sordide assassinat d’un prêtre âgé, sans défense, dans son lieu de culte. Il n’était pas que le serviteur de l’église catholique, mais
un homme qui a consacré sa vie à Dieu et à ses fidèles, comme le font les imams et les rabins, avec une volonté commune de partager la paix, la sécurité et le respect de l’autre.

Nous adressons à ses proches et à se fidèles toutes nos condoléances.

24/07/2016 (Brève 822) Article du 12 juillet sous la signature d’Hassan Cher Hared / Djibouti : Yacin Elmi Bouh, un baron de la mafia djiboutienne candidat au poste de vice-président de la commission de l’Union Africaine.

______________________ Note de l’ARDHD
Bien qu’ayant pris connaissance de cet article lors de sa première publication, il ne nous avait pas semblé opportun de le reprendre sur nos sites, dans un premier temps. http://www.hch24.com/actualites/07/2016/djibouti-yassin-elmi-bouh-un-baron-de-la-mafia-djiboutienne-candidat-au-poste-de-vice-president-de-la-commission-de-lunion-africaine/

Mais depuis les choses ont changé.

L’auteur nous a signalé les menaces de mort publiées sur FaceBook qu’il avait reçues à la suite de cette publication. Pour contribuer à assurer la protection médiatique de l’auteur et pour montrer aux petits « mafiosi » du Chef de la bande mafieuse, qu’ils font fausse route, nous avons pris la décision de lui donner un maximum d’audience en lui ouvrant nos colonnes et en informant la communauté des menaces de mort, dont les obligés de Guelleh, se croyant protégés par une immunité valable seulement à Djibouti, se rendent coupables.

Historique : Rappelons que

  1. Yacin Elmi Bouh, alors Ministre des Finances, avait été nommé « Homme de la semaine » mois de septembre 2000 http://www.ardhd.org/francais/bulletin/bul016.htm#HS) pour sa participation active à la spoliation des djiboutiens,en puisant 6 millions de FD dans le Trésor djiboutien. Un exploit : il s’arrange pour être à la foir le payeur et le bénéficiaire !
  2. Yacin Elmi BOUH a fait l’objet d’un deuxième signalement en novembre de la même année, après avoir expliqué plubliquement que le KOWEIT avait versé à Djibouti des fonds (Dons, aides, subventions ?) pour payer trois mois d’arriérrés aux fonctionnaires plus le mois en cours. Les fonctionnaires attendaient avec impatience et ils n’ont constaté aucun crédit sur leurs comptes bancaires. (http://www.ardhd.org/francais/bulletin/bul023.htm#HS)
  3. Yacin Elmi Bouh avait été intronisé dans l’Ordre prestigieux des Brosses à Reluire, dont il avait pris la Vice-Présidence, avant d’être démis de toutes ses fonctions au sein du Grand Conseil, à titre de sanction, lors de la réunion disciplinaire du 29 juillet 2011, où il lui a été reproché d’avoir honteusement menti en affirmant qu’il n’y avait pas d’écoutes téléphoniques à Djibouti. Son portefeuille ministériel lui avait retiré auparavant, le laissant sans emploi officiel au sein du Gouvernement

____________________________ARTICLE signé d’Hassn Cher Hared

Yacin Elmi Bouh candidat contesté à l'Union AfricaineDans le processus de renouvellement de la haute Administration de l’Organisation panafricaine qui aura lieu prochainement au cours du sommet que l’Union africaine du 25 au 26 juillet 2016 à Kigali, au Rwanda, on peut noter que la République de Djibouti souhaite acquérir le poste de Vice-Président de la Commission africaine.

C’est Monsieur Yacin Elmi Bouh, ancien Ministre de l’Economie et des Finances, puis de l’Intérieur, actuellement en campagne à Addis-Abeba, qui représentera la République de Djibouti dans le cadre de cette candidature.

Le fait qu’Ismaël Omar Guelleh, président de Djibouti, ait présenté la candidature de Yacin Elmi Bouh, son cousin germain, n’a rien d’anodin. Ayant de lui un dossier sale qui pourra l’envoyer derrière les barreaux pour les restes de sa vie, Guelleh l’a choisit afin de réaliser des projets pas catholiques dans l’Union Africaine.

Et d’ailleurs, certains membres du RPP nous ont informé que Guelleh qui doutait de son efficacité lui avait posé à plusieurs reprises ces genres de questions : «  tu n’es pas multilingue, comment tu pourras t’en sortir dans cette jungle africaine ? ».  Yacin Elmi Bouh, a réussi à convaincre son cousin Guelleh par le mot magique qui a toujours rythmé sa politique, il s’agit ‘’Corruption ‘’ qu’il a bêtement exposé à sa manière dans la phrase suivante : «  tu sais monsieur le président, il faut offrir aux africains un peu des moyens financiers pour se payer la bière et le sexe et tu les as dans ta poche… »

Guelleh l’envoie à l’union africaine pour qu’il traite des dossiers que le président tient beaucoup mais surtout deux sont urgents pour lui, il s’agit :

  1. Le rapport de la commission d’enquête de l’ONU sur l’Érythrée que l’assemblée général de l’ONU a renvoyé devant l’Union Africaine au lieu de soumettre directement à la CPI. Djibouti et l’Ethiopie étaient derrière la préparation de ce rapport et Guelleh veut convaincre l’UA à travers ses futurs pions ;
  2. et la pression de la Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques en Afrique auprès de l’UA sur le massacre du 21 décembre 2015 et arrêt brutal du processus électoral (https://electionsafrique.wordpress.com/2016/01/12/djibouti-lettre-ouverte-a-onu-ua-ue-elysee-massacre-du-21-decembre-2015-et-arret-brutal-du-processus-electoral/).

Mais qui est ce candidat que le régime djiboutien présente au poste de vice-président de la commission de l’union africaine ?

En 1993, Yacin Elmi Bouh devient directeur de la Caisse nationale de retraite tout en restant représentant de l’État auprès du corps judiciaire. Une année après il est accusé de détournement des fonds des caisses sociales de retraites. La totalité des montants détournés sont estimés à près de 1 milliards de Franc Djibouti, soit 6 millions de dollars US.

L’insolvabilité des caisses avaient poussé le régime Djiboutien à les reformer, ce qui a occasionné la radiation des plusieurs bénéficiaires dont certains sont décédés plus tard par manquent de soins et la malnutrition.  Les fonds détournés lui ont permis d’acquérir des biens immobiliers au Canada dont plusieurs immeubles qu’il a mis en location par l’intermédiaire d’un membre de sa famille.

Feu Moussa Bouraleh Robleh, ministre des ports et des affaires maritimes, avait donné à Yacin Elmi Bouh le sobriquet de ‘Warabe-Korayeh’ qui l’hyène vorace. les hyènes font l’objet d’une très mauvaise réputation et sont appelés les éboueurs de la savane. Tout ce qui est à la portée de leur gueule est automatiquement avalé.

Au niveau des droits de l’homme et de démocratie il n’a pas une bonne réputation. En 2005 quand il occupait le poste de ministre de l’intérieur,  Il avait retourné au pouvoir éthiopien deux pilotes qui avaient fait défections et demandé l’asile à Djibouti (http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/4696377.stm).

En 2011, il a ordonné l’arrestation et la répression  musclée contre l’opposition pour avoir protesté contre le troisième mandat d’Ismaël Omar Guelleh
(1 – http://www.bloomberg.com/news/articles/2011-03-11/djibouti-forces-arrest-opposition-leaders-scuppering-protests ;
2 –  http://abundanthope.net/pages/Political_Information_43/Police-army-forces-fill-Djibouti-s-streets-to-prevent-anti-government-protest-witnesses-say_printer.shtml).

Le fait qu’il a réprimé violemment dès les premières heures les mouvements des protestations et sapé toute possibilité de révolte lui avait valu la reconnaissance éternelle de son chef cousin, Ismaël Omar Guelleh.

Cette candidature à l’union africaine n’est rien d’autre qu’un nouveau service qu’il compte rendre à son cousin dictateur Guelleh qui, en contrepartie, lui évite la prison.

Hassan Cher

23/07/2016 (Brève 821) LDDH : Omar Ali Gabasse a été nommé représentant de la LDDH pour tous les pays scandinaves.

Monsieur Omar Ali Ewado, Président de la LDDH, vient de nous informer de la nomination officielle de Monsieur Omar Ali Gasse, en qualité de représentant de la LDDH pour tous les pays scandinaves.

Toute l’équipe de l’ARDHD tient à féliciter le nouveau représentant pour cet honneur amplement mérité par ses actes et sa contribution en faveur des Droits de l’Homme à Djibouti et de son engagement sans faille au secours des réfugiés djiboutiens en Ethiopie.

Nomination d'Omar Ali Gabasse pour réprésenter la LDDH dans les pays scandinaves