09/06/2017 (Brève 997) L’UDT-UGTD déposent un rapport auprès de devant la commission des vérifications de pouvoir de l’AG de l’OIT

Lien de téléchagement du rapport complet : http://www.ardhd.org/photos/udt/rapport_situtation_sociale_djibouti_2017_utd_ugtd.pdf

Selon son auteur Hassan Cher Hared, secrétaire aux relations internationales de l’UDT, ce rapport co-signé par l’UDT et l’UGTD sur la situation sociale des droits syndicaux à Djibouti a été déposé auprès de la commission de vérification des pouvoirs des représentants désignés par les Gouvernements des Etats membres de l’OIT.

Il dénonce, preuve à l’appui le musellement permanent des syndicats légitimes de travailleurs et leur clonage (technique très utilisée par Guelleh à Djibouti, contre les syndicats, les partis politiques d’opposition et les associations de Défense des droits de l’homme en particulier) avec la complicité active d’hommes de main (de paille ?) du régime.

Il explique comment les représentants syndicaux, désignés par le dictateur, ne sont pas représentatifs et pourquoi ils ne devraient pas pouvoir rejoindre la Conférence, ni prendre part aux débats dans les commissions et lors de l’assemblée.

La délégation djiboutienne, qui est déjà privée du droit de voter, en raison du montant très important de la dette du pays envers l’organisation internationale, serait convoquée devant la Commission pour être entendue le lundi 12 juin 2017. Certains observateurs assurent que ses membres sont très embarrassés et que la délégation pourrait prendre le risque de ne pas se rendre à la convocation, mais cela reste à vérifier.

Toute l »équipe de l’ARDHD conseille aux internautes qui sont sensibles au sujet de l’exercice des droits légitimes et en particulier syndicaux et politiques à Djibouti de télécharger ce rapport de 10 pages qui est remarquable : chronologie, explications et justifications.

Lien de téléchagement du rapport complet : http://www.ardhd.org/photos/udt/rapport_situtation_sociale_djibouti_2017_utd_ugtd.pdf