29/08/2017 (Brève 1059) RTL : une émission d’une heure sur l’assassinat du Juge Bernard Borrel en octobre 1995 à Djibouti. A écouter absolument, car l’émission est très bien documentée et elle couvre plus de 20 années de rebondissement juridique

Lien avec le site de RTL : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-assassinat-du-juge-borrel-7789867215

A (ré)écouter ci-dessous :

————————-

————————-

27/08/2017 (Brève 1057) Finalement les réfugiés en provenance du Yémen qui avaient été interdits d’accoster dans un premier temps, puis autorisés en suite, ont pu rejoindre l’Ethiopie où ils ont été enregistrés par UNHCR

Nous apprenons par des sources généralement fiables, que les réfugiés d’origine érythréene, qui avaient pris place à bord d’une embarcation au Yémen pour rejoindre Djibouti, ont pu rejoindre l’Ethiopie, à Ayssaita (Région 2 Afar) où ils ont été accueillis et enregistrés par le UNHCR.

On peut donc penser qu’ils pourront rester en Ethiopie en bénéficiant des droits des réfugiés (allocations et couverture maladie), ce qui est une nouvelle rassurante, même si elle ne règle pas malheureusement toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Ainsi ils sont à l’abri des persécutions ou des humiliations toujours possibles à Djibouti, qui subit l’autorité absolue d’IOG et de ses obligés.

Pour mémoire, on se souviendra que les garde-côtes djiboutiens, dans un premier temps, avaient interdit l’accostage de l’embarcation à Obbock. Ensuite sous la pression des alertes (dont la nôtre), des manifestations populaires et de l’action du UNHCR, ces réfugiés avaient finalement été autorisés à débarquer.

27/08/2017 (Brève 1058) Le comité de soutien à la famille Borrel nous informe qu’Elisabeth Borrel sera reçue par Jacques Pradel sur RTL lundi 28 août de 20 à 21:00

A cette occasion, Elisabeth BORREL reviendra sur les récentes expertises qui confirment que dès le départ l’enquête judiciaire a été délibérément orientée vers la thèse du suicide en ignorant les procédures habituelles qui auraient permis de connaître la vérité sur l’assassinat de Bernard Borrel à Djibouti en 1995.

Il s’agit donc bien d’une affaire d’Etat.

17/08/2017 (Brève 1056) Décés de Dini Youssouf Abdou, membre fondateur de la LDDH (Annonce de la LDDH)

 

Dans un message de la LDDH, nous apprenons le rappel à Dieu de Dini Youssuf Abdou, qui était un membre fondateur de la LDDH et son contrôleur. Il a fermé les yeux ce matin à l’hôpital Peltier.

La LDDH et l’équipe de l’ARDHD adressent leurs condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches et souhaitent qu’il repose en paix.

16/08/2017 (Brève 1055) Finalement les naufargés a bord d’une embarcation de réfugiés en provenance du Yémen ont pu accoster hier mardi (Lecteur d’Obock)

Hier nous avions alerté à propos d’un drame au large d’Obock, car les autorités djiboutiennes refusaient l’autorisation d’acoster à une embarcation chargée de migrants.

Il est probable que notre alerte et la pression de la population d’Obock aient vaincu la détermination des autorités, puisque le bateau a pu accoster en fin d’après-midi et que les réfugiés ont pu débarquer….

Un grand merci à la solidarité de la population d’Obock qui a permis d’éviter un drame humanitaire.

15/08/2017 (Brève 1054) Alerte rouge pour des migrants embarqués et auxquels Djibouti refuse l’accostage à Obock (Lecteur d’Obock)

Selon des sources sures et fiables, soixante personnes dont environ dont 20 enfants en bas âge sont bloqués en mer devant la ville d’Obock parce que les autorités Djiboutiennes leurs refusent d’accoster.

++ Qui sont-ils ?
Ce sont des réfugiés Erytréens qui avaient fuient la dictature en Erytrée pour se réfugier au Yémen où ils (sur)vivaient dans les camps de réfugiés du HCR.

En raison de la guerre qui sévit dans ce pays, ils ont choisi la première opportunité de fuir le Yémen pour se réfugier a Obock-ville où de nombreux Yéménites et des ressortissants d’autres nationalités ont trouvé refuge et sont accueillis.

Nous ignorons jusqu’à présent les raisons pour lesquelles, leur embarcation s’est vue interdire le droit d’accoster.

++ Mais ils sont en péril !
Tassés dans une embarcation, ces femmes, ces hommes et ces enfants ont besoin d’être secourus de toute urgence, car ils manquent aussi d’eau et de nourriture.

Je lance un appel urgent aux dirigeants de l’UN HCR de Djibouti afin qu’ils débloquent cette situation humanitaire urgente en venant en aide à ces réfugiés qui sont bloqués en pleine mer rouge, avec tous les risques pour leurs vies.

Je sollicite également les forces étrangères stationnées à Djibouti pour qu’elles envoient des secours, en urgence, afin d’éviter un catastrophe humanitaire.

Je m’adresse aussi à mes frères et à mes soeurs qui vivent à OBOCK pour qu’ils descendent dans la rue en exigeant que cette embarcation puisse accoster.

Enfin je demande à Jean-Loup Schaal et à l’ARDHD, qu’il préside de diffuser cet appel et de le soutenir pour sauver la vie de ces malheureux réfugiés.

13/08/2017 (Brève 1053) Arrestation et détention de Mohamed Moussa Yabeh, professeur (Alerte rouge de l’UDJ, signé par Hachin Loita – S.G. de l’UDJ)

mohamed moussa yabeh djiboutiC’est avec effroi que nous apprenons l’arrestation arbitraire de Monsieur Mohamed Moussa Yabeh, Professeur et ancien Directeur du CRIPEN .

Monsieur Mohamed avait démissionné de son poste de Directeur suite à des conflits avec l’ancien ministre de l’éducation nationale Monsieur Djama Elmi Okieh.

Monsieur Yabeh avait fuit le pays et avait demandé l’asile politique en France.

De retour au pays le 08/08/2017 , il a été interpellé le jour suivant à son domicile le 09/08/2017 à 6 heures du matin par les agents du S.D.S.qui l’ont conduit vers une destination inconnue.

Depuis quatre jours, la famille, sans nouvelles, s’inquiète pour sa sécurité. Haut cadre du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement professionnel, connu pour son sérieux, sa rigueur et sa compétence, Monsieur Yabeh a été présenté aujourd’hui au parquet et écroué à la prison de Gabode sous mandat de dépôt.

A l’heure où nous rédigeons ces lignes , nous ne connaissons pas le chef d’inculpation et dans l’état où il se trouve.

UDJ DjiboutiL’ U.D.J exige la libération immédiate et sans condition de Monsieur Mohamed Moussa Yabeh.

Affaire à suivre …

Le Secrétaire Général de l’UDJ :
Hachin Loita Ahmed

12/08/2017 (Brève 1052) Le Procureur de la République française confirme l’origine criminelle du décés du juge B. Borrel (communiqué du 13 juillet)

Télécharger le communiqué original en Pdf : http://www.ardhd.org/borrel_dossier/Borrel_parquet_de_paris_communique_2017_7_13.pdf

Selon les termes du communiqué du Procureur de la République française, les conclusions du collège d’experts, appelés à étudier les pièces disponibles, confirment l’origine criminelle du décès de Monsieur Bernard Borrel