30/04/2020 (Brève 1613) La gestion de la crise COVID-19 confiée à une professionnelle … du détournement des aides.

Encore une fois, si l’on accorde du crédit à l’information qui nous a été transmise par un observateur reconnu pour sa fiabilité, le Régime de Guelleh n’a pas manqué à ses obligations … pour garantir ses fins de mois sur le dos de la population !!!

L’équipe de l’ARDHD avait anticipé cela dans un article du 8 avril – Lien : http://www.ardhd.org/2020/04/covid-19-nouvelle-source-de-revenus-pour-les-hauts-dirigeants-de-la-dictature-a-djibouti-ardhd/

Pour garantir ses revenus, ceux de sa famille et la redistribution aux obligés, Guelleh a nommé Nima Moussa Ali, une ancienne directrice qui se serait illustrée magnifiquement par son habileté, dit-on, à détourner des fonds destinés à l’amélioration et au renforcement de la santé maternelle et infantile.

Bien avant cela, de nombreux observateurs pense qu’elle aurait pu avoir vidé les comptes des centres de santé de base ! Une femme au passé aussi intéressant qu’éloquent !!

Guelleh touchera certainemt ses royalties, comme d’habitude !