Nouvelle recherche

Si vous n'êtes pas satisfait des résultats ci-dessous, vous pouvez lancer une autre recherche.

36 résultats de recherche pour : Lamisse

3

16/08/2012 (Brèves 018) Reporters sans frontières (http://www.rsf.org) adresse une lettre aux ministres de la justice et de l’intérieur djiboutiens pour protester contre l’arrestation et l’incarcération de Houssein Ahmed Farah, sur ordre de Madame la juge Lamisse Mohamed Saïd (*)

Communiqué de presse Houssein Ahmed Farah détenu à la prison de Gabode : lettre aux ministres de la Justice et de l’Intérieur Le 14 août 2012, Reporters sans frontières a écrit à deux membres du gouvernement djiboutien pour protester contre le traitement réservé depuis près d’une semaine à Houssein Ahmed Farah, correspondant du site d’information […]

4

16/09/2011 (B621) La Miss a encore frappé fort ! Madame Lamisse Mohamed Saïd, membre éminent de l’Ordre des Bourreaux de la dictature et par ailleurs, juge d’instruction, continue-t-elle de harceler les malheureuses victimes innocentes qui ont le malheur d’échouer entre ses griffes redoutables. (ARDHD)

Nous apprenons que « La Miss » Madame Lamisse Mohamed Saïd continue à harceler les malheureuses victimes qui ont été emprisonnées injustement pour avoir exprimé leurs opinions et leur refus de la dictature. Se faire bien voir du Procureur et surtout au Palais de pacotilles. Voilà ce qui semble être le moteur qui l’anime essentiellement. Rappelons que […]

6

30/03/11 (B597) Madame Lamisse Mohamed Saïd, juge à Djibouti, est admise dans la liste des Bourreaux de la République et son nom sera ajouté à la liste de toutes celles et de tous ceux qui ont torturé injustement leurs concitoyens. (ARDHD)

Le comité d’examen des candidatures à la qualité de Bourreau de la République s’est réuni, en réunion extraordinaire pour examiner le cas de Madame Lamisse Mohamed Saïd, juge d’instruction. Les faits : De nombreux opposants djiboutiens et des défenseurs des Droits de l’Homme ont été arrêtés illégalement à Djibouti. D’abord les conditions de leur arrestation […]

7

29/03/11 (B597) La justice djiboutienne : le maquis réservé de Maki ? Madame Lamisse Mohamed Saïd, juge de son état, bientôt coopté dans l’ordre des bourreaux en col d’hermine ? (ARDHD)

Ce Maki est un grand homme ! Procureur sur le papier, mais avant tout grand serviteur dévoué de la dictature, à l’instar de Djama Grandes oreilles, il use et abuse de ses prérogatives pour empoisonner ses concitoyens, plus faibles que lui. Ses cibles préférés : – les opposants politiques, dont il se plait à prolonger […]