ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


19/11/08 (B474) Le journal de la Flibuste - Hier un cargo rempli de blé est venu s'ajouter au panier déjà bien rempli des pirates somaliens. Et les marines occidentales sont dans l'incapacité d'empêcher ces actes de piraterie .... (4 dépêches en Français et en Anglais)

_______________________________ 1 - Les Echos avec AFP

Les pirates somaliens: des forces paramilitaires et professionnelles

En un instant, de paisibles marins naviguant à bord de "skiffs" traditionnels comme des milliers de pêcheurs peuvent se transformer en de redoutables flibustiers, équipés de kalachnikovs, fusils d'assaut, RPG-7 (lance-roquettes), GPS et autres téléphones satellitaires.

Dans le Golfe d'Aden et en mer d'Arabie, les pirates somaliens sont devenus de "véritables forces paramilitaires", bien équipées et "professionnelles", souligne l'amiral Gérard Valin, commandant des forces maritimes françaises de l'océan Indien.

En un instant, de paisibles marins naviguant à bord de "skiffs" traditionnels comme des milliers de pêcheurs peuvent se transformer en de redoutables flibustiers, équipés de kalachnikovs, fusils d'assaut, RPG-7 (lance-roquettes), GPS et autres téléphones satellitaires.

"Il faut un quart d'heure à ces prétendus pêcheurs pour mener l'assaut contre un navire de commerce et prendre son équipage en otage", note l'amiral Valin interrogé mardi au téléphone par l'AFP, à bord du Var, en escale à Djibouti.

Leurs méthodes ont évolué.

Autrefois cantonnés par la faible autonomie de leurs embarcations à une bande côtière de quelques dizaines de kilomètres le long des côtes somaliennes, les pirates recourent désormais à des "bateaux-mères", comme de vieux cargos qui remorquent jusqu'à quatre "skiffs" rapides. Ils peuvent ainsi surprendre leurs proies en haute mer.

Il est arrivé que des hélicoptères militaires français donnent l'alerte après avoir détecté la présence d'échelles à bord. "On ne pêche pas avec des échelles", remarque l'amiral Valin.

Selon des décomptes effectués par les militaires français, le phénomène a explosé dans la région avec un total de 133 attaques avérées, dont 39 réussies, depuis le début de l'année 2008 contre 70 attaques, dont 31 réussies, pour l'ensemble des trois années précédentes.

L'affaire revêt une dimension géostratégique: quelque 16.000 navires de commerce empruntent chaque année le détroit de Bab el Mandeb, entre le golfe d'Aden et la mer Rouge, par où transitent près de 30% du pétrole brut mondial.

La "zone de chalandise" des pirates, longtemps limitée au Golfe d'Aden, sur le rail de navigation qui longe les côtes du Yémen, s'est étendue en septembre lorsqu'un deuxième "front" est monté en puissance plus au sud, sur une zone de 400 milles nautiques (740 km) au large de Mogadiscio. Six attaques y ont été recensées en un mois.

Mais les pirates somaliens opèrent parfois plus loin encore de leurs bases. Le Sirius Star, un superpétrolier saoudien saisi samedi, l'a été à plus de 450 milles nautiques (800 km) au sud-est de Mombasa (Kenya).

Pour les dizaines de bâtiments de guerre présents dans la région, "l'objectif premier est d'empêcher les pirates de monter à bord des navires marchands et de prendre en otage leur équipage", explique l'amiral Valin.

"Les déloger par la force ensuite est une opération complexe, exigeant des moyens importants pour minimiser au maximum les risques tant pour les otages que pour les commandos et les pirates eux-mêmes", fait--il valoir.

L'amiral Valin le souligne: "nous ne sommes pas en guerre contre des forces armées traditionnelles mais face à des criminels qui font du business avec des otages et qu'il s'agit d'appréhender vivants pour les présenter à des juges".

__________________________________ 2 - L'Express

Un cargo chargé de blé pour l'Iran détourné dans le golfe d'Aden

Un cargo hongkongais chargé de 36.000 tonnes de blé à destination de l'Iran a été détourné dans le golfe d'Aden par des pirates et fait actuellement route vers la côte somalienne, annoncent des responsables maritimes.

Le Delight, avec ses 25 hommes d'équipage dont aucun n'est chinois, se dirigeait vers le port iranien de Bandar Abbas lorsqu'il a été abordé vers 06h00 GMT au large des côtes yéménites.

"Nous savons qu'il se rend quelque part en Somalie. Nous sommes en liaison avec l'agent de sécurité de la compagnie qui est en contact avec le navire", a déclaré un responsable maritime souhaitant conserver l'anonymat.

Il a dit ne rien savoir sur les intentions des pirates.

Dans la plupart des cas de piraterie au large de la Corne de l'Afrique, les propriétaires des navires détournés négocient des rançons et obtiennent la libération des équipages.

La multiplication des cas a fait flamber les primes d'assurances des navires et certains de ceux-ci préfèrent désormais emprunter la route longue du cap de Bonne-Espérance plutôt que le raccourci du canal de Suez et de la mer Rouge, contribuant à la hausse des prix des matières premières.

Le Delight est le troisième navire battant pavillon de Hong Kong à être détourné cet automne dans la région après deux chimiquiers dont l'un a été restitué par les pirates et le second est toujours retenu.

Les membres de l'équipage du Delight sont originaires d'Iran, du Pakistan, d'Inde, des Philippines et de Guyana.

Emma Graham-Harrison,
version française Marc Delteil

_______________________________ 3 - REUTERS (En Anglais)

Le développement de la piraterie met en évidence qu'il faut trouver des solutions à la crise somalienne // Piracy crisis exposes need for Somalia solution

Foreign navies are unlikely to be able to stop Somali pirate attacks like the audacious capture of a Saudi supertanker, making it even more important for the world to find a way to end 17 years of conflict on land.

Mocking a rush by NATO, the European Union, the United States and others to protect shipping lanes off Somalia, pirates simply sailed further to seize the boat with more than a quarter of Saudi Arabia's daily oil exports 450 nautical miles off Kenya's coast.

Using larger "mother ships" to increase their reach, the heavily-armed pirates usually pull up either side of a target in speedboats and board, firing guns or even rocket-propelled grenades just over the bridge if the captain tries to escape.

"This is definitely an escalation of what we've seen in the past," said Roger Middleton, a Horn of Africa specialist at the Chatham House think-tank in London, of the Sirius Star seizure.

"There just isn't the naval capacity to cover the area they now threaten. So a military solution is not the answer."

Saudi Arabia's foreign minister said the latest hijacking would trigger an international crackdown on piracy.

But navies face an array of obstacles: covering an area the size of the Red Sea and Mediterranean together, identifying pirates before they attack, protecting hostages on hijacked ships, and navigating international law to prosecute anyone caught.

Analysts say as long as there is no rule of law in Somalia, pirates will flourish -- ensuring different interest groups on land get a share of the spoils -- and attempts to prevent the pirates militarily will flounder.

In the latest twist to incessant civil war since 1991, Islamist insurgents have taken control of most of south Somalia and are within a few miles of Mogadishu, where the weak, Western-backed Transitional Federal Government (TFG) is based.

"International policy needs to have a pretty open mind as to what kind of government we might have in Somalia. Clearly the experiment of the TFG hasn't delivered development and peace as hoped," Middleton said.

The new patrols along the Gulf of Aden, which links Europe to Asia through the Suez Canal, seem, however, to have had some sort of impact as only 31 percent of attempted hijacks were successful in October, down from 53 percent in August.

Yet the capture of the tanker shows how sophisticated and confident the pirates have become as they hone their nautical skills, enjoy new satellite equipment, and get ever richer from tens of millions of dollars paid in ransoms this year.

The heightened risk means insurance premiums are rocketing. Some carriers are taking the long route around the southern tip of Africa, rather than the Suez Canal -- pushing up the cost of goods and commodities at a time of global economic uncertainty.

"To take such a huge tanker and pull it back to Somalia right under the noses of the task force, that's pretty incredible," said Mark Schroeder, director of risk analysis for sub-Saharan Africa at Stratfor.

"What this specific attack does is question security along the whole eastern and southern seaboard of Africa," he said.

The world's biggest ships carrying dry commodities -- coal, iron ore and grains -- and oil tankers generally go around Africa to South America and the U.S. Gulf.

"STICKING PLASTER"

Analysts say it is time to recognize that Somalia's transition government is unable to govern effectively and cannot be expected to curb piracy, which is a profitable, relatively risk-free business for the many unemployed men in the country.

"Maritime security operations in that area are really only a sticking plaster, they are addressing the symptoms not the causes," said Jason Alderwick, a maritime defense analyst at the International Institute for Strategic Studies.

"The TFG at the moment isn't delivering on its state obligations to maintain the integrity of its own territorial waters. So they need a plan to facilitate that -- or come up with another option," said Alderwick.

The United Nations is pushing a power-sharing agreement between the government and moderate Islamists. But some hark back to 2006 when the Islamists controlled south Somalia before being ousted by troops from neighboring Ethiopia.

Piracy leveled off during this period, and the Islamists vow to stamp it out again if in power.

Washington fears an Islamist-led government might turn Somalia into a haven for terrorists. But some analysts say that if the most militant wing -- al Shabaab -- can be marginalized, moderate Islamist rule may be the most realistic option.

"Given the alternatives, none of which are rosy, the Bush administration and its key ally Ethiopia, may now show more flexibility in accepting Islamist participation in the government -- provided it does not have links to international terrorists," said Philippe de Pontet, analyst at Eurasia Group.

"For now, though, it is likely that Somalia and Somali piracy, will worsen before it gets better."

Editing by Andrew Cawthorne
and Matthew Tostevin

_________________________________ 4 - Romandie News avec AFP

Un cargo battant pavillon de Hong- Kong capturé dans le golfe d'Aden


Des pirates ont pris le contrôle mardi d'un cargo battant pavillon de Hong kong, et opéré par une compagnie iranienne, dans le golfe d'Aden, au large du Yémen, a confirmé la Ve Flotte américaine.

"Nous avons peu de détails mais nous savons que le cargo, opéré par l'Islamic Republic of Iran Shipping Lines, a été saisi" par des pirates dans le golfe d'Aden, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la Ve Flotte, le lieutenant Nathan Christensen.

A la question de savoir si le navire se dirige actuellement vers la côte somalienne, le porte-parole a répondu: "Nous n'avons pas la localisation exacte du cargo mais nous pensons que c'est le cas".

L'agence de presse chinoise Xinhua (Chine nouvelle), a annoncé auparavant, citant le Centre chinois de recherche et de secours maritimes, que le cargo saisi, le Delight, transportait 36.000 tonnes de blé vers le port iranien de Bandar Abbas avec un équipage de 25 personnes.

Xinhua n'a pas mentionné la ou les nationalités des membres de l'équipage, indiquant seulement qu'aucun d'eux n'était chinois ou hong-kongais.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.