ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


22/01/09 (B482-B) Le Journal de la flibuste ... Les Suisses renoncent pour le moment à envoyer des militaires sur les navires marchands. L'Espagne renforce sa présence. Les Chinois multiplient les missions d'accompagnement de navires de commerce. (8 articles en Français)

___________________________ 8 - Le Figaro avec AFP

Somalie : l'Espagne envoie des renforts

Le Parlement espagnol a approuvé mercredi l'envoi de 395 militaires pour intégrer la force européenne de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes, a annoncé le ministère de la Défense.

Les députés ont approuvé l'envoi de ce contingent à la quasi-unanimité, a annoncé le ministère dans un communiqué, précisant que le feu vert définitif serait donné vendredi en Conseil des ministres.

Cette opération "est d'une importance vitale pour la défense des intérêts géostratégiques et économiques de l'Espagne" et elle va "servir à apporter plus de sécurité à nos pêcheurs", présents près des côtes somaliennes, a déclaré mercredi au Parlement le ministre de la Défense, Mme Carme Chacon.

L'Espagne va envoyer une frégate militaire, un navire d'approvisionnement logistique, un avion patrouilleur, et un maximum de 395 militaires.

L'Union européenne a lancé le 8 décembre la première opération navale de son histoire, "Atalante", pour traquer les bandits des mers, avec six bâtiments et trois avions de patrouille sous commandement britannique.

L'Espagne devrait prendre au printemps le commandement de cette force créée à la suite d'une initiative commune avec la France.


___________________________ 7 - Ria Novosti (RU)

L'escorteur russe Neoustrachimy et le tanker Elnia font route vers l'Atlantique

L'escorteur russe Neoustrachimy et le tanker Elnia qui luttaient contre les pirates au large de la Somalie, ont traversé la partie centrale de la Méditerranée et se dirigent vers Gibraltar, a appris mercredi RIA Novosti d'une source au sein de l'état-major de la flotte russe de la Baltique.

"Le Neoustrachimy et le tanker Elnia sont passés la partie centrale de la mer Méditerranée et se dirigent vers le détroit de Gibraltar. Ils mettront ensuite le cap vers leur base (à Baltiisk). L'équipage accomplit sa mission, les équipements et armements sont en bon état", a indiqué le responsable.

Le Neoustrachimy a escorté une vingtaine de convois de cargos russes et étrangers au large de la Corne de l'Afrique entre octobre 2008 et janvier 2009. Le destroyer Admiral Vinogradov de la flotte russe du Pacifique a pris sa relève au large des côtes somaliennes.

Fin janvier, les navires Neoustrachimy et Elnia sont attendus à Baltiisk, la base de la flotte de la Baltique, avait annoncé plus tôt l'assistant du commandant en chef de la Marine russe Igor Dygalo.

_______________________ 6 - Bruxelles 2 (Europe de la défense)

1er bilan anti-pirates (UE, USA, Russie): 104 arrestations, 18 morts

Après le bilan de la piraterie - dressé par le Bureau maritime international - et la demande d'extradition faite par les Néerlandais, je me suis aperçu que nous n'avions pas de bilan précis des arrestations effectuées par les navires de guerre européens (Atalanta et CTF 150), russes et indiens au large de la Somalie et du Yémen ces derniers mois.

Donc voici un premier bilan, réalisé en compilant toutes mes notes et divers articles déjà publiés.

(Nb : le bilan des navires attaqués, marins blessés, tués, en otage a été réalisé par le Bureau maritime international).


En tout, près de 150 personnes ont été arrêtées par les navires de guerre, croisant le Golfe d'Aden, dont certaines en flagrant délit (attaque) ou sur de fortes suspicions (visite à bord et découverte d'armes de guerre). Sur ce nombre, une centaine ont été remises à des autorités étatiques : 19 ont été rapatriées en Europe (si on compte les 5 pirates transférés aux Pays-Bas). Mais la plupart (environ 85) ont été transférées aux autorités judiciaires de pays riverains (Yemen, Puntland-Somalie).

Sur ce chiffre, 11 ont été rapidement libérées après une courte instruction (il s'avérait qu'ils n'étaient pas des pirates mais des pêcheurs yéménites pris en otage). Soit en tout 93 personnes transférées à la justice. Une quarantaine de pirates présumés ont, par ailleurs, été relâchés par les navires de guerre qui les avaient interpellés.

La destination des pirates appréhendés par les navires de guerre varie donc.

• Le rapatriement en Europe (France, Pays-Bas) :

- 6 pirates arrêtés, à la mi-avril 2008, après la libération du Ponant et des otages (par remise de rançon), lors d'une opération terrestre effectuée par les commandos français, les suspects sont incarcérés à Paris (opération : nationale).

- 6 pirates arrêtés, dans la nuit du 15 au 16 septembre 2008, par les commandos français après l'attaque du Carré d'As, lors d'une opération en mer effectuée par les commandos français, pour libérer bateau et otages, les suspects sont incarcérés à Paris (opération : nationale).

- 5 pirates arrêtés par le navire danois Absalon, le 2 janvier 2009, après l'attaque d'un porte-conteneur néerlandais, pourraient être remis à la justice néerlandaise, le procureur ayant demandé leur extradition (opération : CTF-150).

• La remise aux autorités du Puntland (France) :

- 9 pirates Somaliens arrêtés par la marine française, le 23 octobre 2008, après une "visite de contrôle" (opération : nationale).

- 8 pirates Somaliens, arrêtés par l'Aviso français Premier Maitre L'her, le 1er janvier 2009 alors qu'ils tentent d'attaquer le cargo panaméen S. Vénus (opération : EUNAVFOR Atalanta).

- 19 pirates Somaliens arrêtés, par la frégate française Jean de Vienne, le 4 janvier 2009, après deux tentatives d'attaque, l'une sur le cargo croate Donat, l'autre sur le cargo panaméen Vulturnus (opération : nationale).

• La remise aux autorités du Kenya (Royaume-Uni, EUNAVFOR) :

- 8 hommes, arrêtés par le HMS Cumberland, le 11 novembre 2008 (opération : Otan).

NB : EUNAVFOR comme plusieurs Etats (Royaume-Uni, Etats-Unis...) ont passé un accord avec le Kenya pour juger les personnes arrêtées dans le cadre de leur action anti-pirates.

• La remise aux autorités du Yémen (Danemark, Russie, Inde) :

- 8 "pêcheurs-pirates" en détresse, récupérés par le navire danois Absalon, le 4 décembre 2008 (opération : CTF-150)

- 23 "pirates" yéménites et somaliens présumés arrêtés par la marine indienne, le 13 décembre 2008 (opération : nationale). 11 d'entre eux ont été libérés immédiatement comme étant des pêcheurs.
- une dizaine de pirates (chiffre à préciser), arrêtés par navire russe Admiral Vinogradov, le 14 janvier 2009 (opération : nationale).

• Une quarantaine (environ) de pirates, appréhendés, libérés sur le champ :

- 10 pirates somaliens appréhendés par le navire danois Absalon, le 10 septembre 2008, et relâchés sur ordre de Copenhague, les experts gouvernmentaux n'étant pas sûrs de pouvoir poursuivre et craignant l'application de la peine de mort s'ils étaient livrés à la Somalie, les armes découvertes ont été jetées à l'eau (opération : CTF 150)

- Plusieurs "pirates" présumés, répartis sur trois bateaux, arrêtés par le navire danois Absalon, le 3 novembre 2008 (opération : CTF 150)

- Plusieurs pirates arrêtés, par le navire danois Absalon, après l'attaque d'un bateau de croisière australien MV Athena, le 1er décembre 2008, puis relâchés le 3 décembre, sur ordre du QG de la coalition à Bahrein, le bateau pirate a été coulé (opération : CTF150)

- 6 hommes appréhendés, par le navire allemand Karlsruhe, le 25 décembre 2008, relâchés sur ordre de Berlin, les armes ont été neutralisés (opération : EUNAVFOR Atalanta).

NB : je ne décompte pas la mise en fuite des pirates, sans poursuite, qui semble être une règle primaire d'intervention de certains navires.

Coté bilan humain : 18 tués (dont 16 pêcheurs) et 6 blessés.

- 1 preneur d'otage a été tué par les commandos français lors d'une opération terrestre menée en Somalie, à la mi-avril 2008.

- 1 autre preneur d'otage a été tué par les commandos français lors d'une opération de libération des otages du Carré d'as, à la mi-septembre 2008.

- 15 pêcheurs ont été tués dans ce qui ressemble à une "bavure" de la marine indienne, le 18 novembre 2008.

- 3 pirates somaliens et/ou yéménites ont été blessés lors d'un accrochage avec les Britanniques du HMS Cumberland, le 11 novembre 2008.

- 1 pêcheur tué et 2 blessés, lors de l'attaque du cargo néerlandais Nedlloyd Barentz (groupe Maersk) par une quinzaine de pirates et l'intervention du Admiral Vinogradov, le 13 janvier 2009. Ils étaient dans la zone des tirs russes et auraient été atteints par erreur selon les autorités yéménites. Ce seraient les pirates somaliens qui les auraient blessés, disent les Russes.

________________________________ 5 - Ria Novosti (RU)

Piraterie en Somalie: l'UE et Moscou lutteront ensemble (Tchijov)

La délégation de la Marine de guerre russe dirigée par le vice-amiral Dmitri Dmitriev examine à Bruxelles la coopération avec l'UE dans la lutte contre les pirates somaliens, a annoncé mercredi à RIA Novosti le délégué permanent russe auprès de l'UE Vladimir Tchijov.

"La délégation de la Marine de guerre russe poursuit les discussions, entamées hier, avec l'Etat-major de l'UE et le secrétariat général du Conseil de l'UE sur les modalités de coopération dans la lutte contre la piraterie", a-t-il indiqué.

L'Union européenne (UE) a lancé une opération navale anti-piraterie baptisée Atalanta dans le golfe d'Aden. Des bâtiments de guerre d'autres pays, y compris le grand navire anti-sous-marins Admiral Vinogradov, se trouvent au large de la Somalie.

Selon l'ONU, plus de 120 attaques de pirates, ont été enregistrées en 2008 au large de la Somalie. 200 marins environ et plus de 10 navires restent toujours entre les mains des écumeurs des mers.

________________________________ 4 - Le Figaro avec AFP

Somalie : l'Espagne envoie des renforts

Le Parlement espagnol a approuvé mercredi l'envoi de 395 militaires pour intégrer la force européenne de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes, a annoncé le ministère de la Défense.

Les députés ont approuvé l'envoi de ce contingent à la quasi-unanimité, a annoncé le ministère dans un communiqué, précisant que le feu vert définitif serait donné vendredi en Conseil des ministres.

Cette opération "est d'une importance vitale pour la défense des intérêts géostratégiques et économiques de l'Espagne" et elle va "servir à apporter plus de sécurité à nos pêcheurs", présents près des côtes somaliennes, a déclaré mercredi au Parlement le ministre de la Défense, Mme Carme Chacon.

L'Espagne va envoyer une frégate militaire, un navire d'approvisionnement logistique, un avion patrouilleur, et un maximum de 395 militaires.

L'Union européenne a lancé le 8 décembre la première opération navale de son histoire, "Atalante", pour traquer les bandits des mers, avec six bâtiments et trois avions de patrouille sous commandement britannique.

L'Espagne devrait prendre au printemps le commandement de cette force créée à la suite d'une initiative commune avec la France.


________________________________ 3 - Nouvel Obs avec AP

L'Espagne va participer aux patrouilles contre les pirates en Somalie

Le Parlement espagnol a donné son feu vert mercredi à la participation de 400 soldats espagnols aux patrouilles européennes contre la piraterie au large de la Somalie.

La ministre de la Défense Carme Chacon a précisé que 200 soldats quitteraient le golfe d'Aden une fois obtenu l'accord définitif du conseil des ministres vendredi.

La flotte anti-pirates de l'Union européenne et des bâtiments des marines britannique, indienne, iranienne, chinoise et américaine patrouillent déjà entre les rives du Yémen et de la Somalie pour protéger le passage des navires commerciaux.

Les pirates somaliens ont lancé au moins 111 attaques en 2008. En avril, un bateau de pêche espagnol a été libéré six jours après son abordage après le versement d'un rançon qui s'élèverait à 1,2 million de dollars.

________________________________ 2 - Le Temps (CH)

L'envoi des forces spéciales contre les pirates au large de la Somalie se complique

ENGAGEMENT.

Du type de coopération à la question du sort des prisonniers, une éventuelle intervention dans le golfe d'Aden pose d'épineuses questions juridiques. Le Conseil fédéral évoque le sujet mercredi.

Philippe Miauton, Berne
Jeudi 22 janvier 2009

Il n'est pas conventionnel que des soldats suisses se rendent à l'étranger pour effectuer des missions, encore moins armés et dans le cadre d'une opération internationale. Le tout avec le DRA 10, une troupe d'élite composée d'une trentaine d'hommes rompus à des missions de choc (LT du 23.12.08). Depuis décembre, le sujet fait débat au gouvernement.

Et pour cause. Les questions aussi bien pratiques que juridiques sont légion. Si plusieurs éléments sont précisés dans l'ordonnance concernant l'engagement de la troupe pour la protection de personnes et de biens à l'étranger, beaucoup d'interrogations demeurent. Le Conseil fédéral en discute ce mercredi. Prendra-t-il une décision? Bien que le sujet soit classé sensible chez les armateurs, dans l'armée comme dans l'administration, il est possible de dessiner les grandes lignes de cet éventuel engagement.

Du ressort du parlement

Certains craignent que le gouvernement donne son feu vert au DRA 10 pour partir sur les côtes africaines et que le parlement ne donne son assentiment qu'après coup, avec effet rétroactif. Or, un observateur indique que «la tendance est plutôt de laisser les soldats s'entraîner et d'attendre la décision formelle du parlement, lors de la session de mars, pour les engager». Toutefois, le débat s'annonce d'ores et déjà compliqué puisque la Commission de politique extérieure du Conseil national s'est opposée mardi, par 12 voix contre 6, à toute intervention militaire destinée à protéger la flotte suisse.

Que défendre?

L'intérêt de l'UE porte avant tout sur une participation de la Suisse dans la protection des convois du Programme alimentaire mondiale (PAM), un point qui compte aussi aux yeux de Micheline Calmy-Rey.

«Une coopération militaire significative puisque la Suisse mettrait à disposition des forces spéciales», souligne un proche du dossier. Cet apport de qualité pourrait exempter la Suisse des 8 à 9 millions de francs par an que coûte la participation à l'opération anti-piraterie de l'UE «Atalante». Quant aux quelques navires suisses qui traversent le golfe d'Aden, leur protection s'effectuerait sur simple demande des armateurs. Mardi, l'ambassadeur de l'UE à Berne, Michael Reiterer, a toutefois laissé entendre que, au lieu d'envoyer des soldats, la Suisse pourrait très bien apporter un soutien financier ou matériel à l'opération.

Avec qui coopérer?

Il s'agit pour la Suisse de définir sa collaboration dans le golfe d'Aden avec les autres nations présentes. La France semble au premier rang, notamment parce qu'elle s'est déployée en force dans la région et qu'elle dispose d'un pied à terre à Djibouti. «L'Allemagne est également une option», confie un militaire, pour qui le Royaume-Uni semble être hors course. Et d'ajouter: «C'est avant tout un choix politique». C'est l'accord-cadre signé avec l'UE pour intégrer l'opération qui réglera entre autres l'engagement de la Suisse, mais aussi les questions de prise en charge des transports ou du logement des troupes suisses.

Quel coût?

Dans le cas où la Suisse s'associe à l'un des pays engagés, elle n'aurait qu'à assumer les salaires et le matériel ordinaire destiné au DRA 10, qui fait déjà partie du budget de la formation des professionnels. Elle n'aurait pas à payer les frais de participation à l'opération, ni leur transport ou leur logement, leur nourriture ou le carburant. «Si des frais extraordinaires devaient être investis, le DFAE en discuterait vraisemblablement avec le Département des finances», relève un proche du dossier.

Que faire des prisonniers?

Dernièrement, les Français ont capturé huit pirates qu'ils ont remis aux autorités somaliennes. D'autres ont été rapatriés en France pour y être jugés. Les deux options s'offrent également aux soldats suisses. «Le droit suisse prévaut sur les bateaux suisses, ils seraient donc remis à notre justice, bien que le cas soit singulier», observe un officier. Toutefois, dans le cadre des accords avec l'UE, il serait possible de les transférer au Kenya ou en Somalie. La seconde option pourrait provoquer quelques cas de conscience. Quelques diplomates soulignent en effet qu'une extradition vers la Somalie exposerait les pirates à la peine de mort.

Autorisation de tirer?

Les soldats peuvent ouvrir le feu en cas de légitime défense, pour aider un tiers ou simplement pour assurer la réussite de la mission. Le principe de proportionnalité prévaut. Après un coup de semonce, le moteur du bateau des pirates peut constituer une cible, si ceux-ci n'obtempèrent pas. En dernier recours les soldats suisses pourraient même viser les malfaiteurs. L'UE règle les questions d'engagement de manière très précise.

Faut-il les considérer comme des combattants ou des civils?

«Les pirates ne sont pas des soldats d'un pays, ce ne sont pas non plus des civils selon la doctrine militaire, ce sont plutôt des criminels», répond un officier. Selon lui, c'est une raison qui lui fait dire que «la Suisse ne met pas à mal sa neutralité dans cet engagement puisqu'il ne s'agit pas d'une guerre conventionnelle entre des soldats de deux Etats».

Ultime point sensible: si un soldat suisse venait à périr?

Cette éventualité ne manquerait pas de provoquer un tollé politique auquel la Suisse n'est pas préparée.


________________________________ 1 - Radio Chine

16 navires commerciaux escortés par des bâtiments militaires chinois au large de la Somalie

Jusqu'à aujourd'hui, 20 janvier, la marine navale envoyée par la Chine le mois dernier au large de la Somalie a escorté 16 navires commerciaux. C'est ce qu'a indiqué le colonel Cai Huailei, de l'état-major général de l'Armée populaire de Libération.

Par ailleurs, le gouvernement de transition somalien a donné son accord pour que la Marine chinoise effectue une mission au large de la Somalie, mission qui est conforme à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, a-t-il ajouté.

La flotte chinoise, composée de deux croiseurs et un navire de soutien, ont quitté la Chine le 26 décembre dernier pour se joindre au nombre croissant de bâtiments militaires internationaux qui combattent la piraterie au large de la Somalie, dans l'Est de l'Afrique.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.