ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


12/02/09 (B485-B) Le journal de la Flibuste. Des manoeuvres communes indiano-russes dans le Golfe. Déchargement du Faïna : le Kenya soutient qu'il est le destinataire, tandis que des doutes persistent sur l'identité du client final. Deux enquêtes réalisées par des journalistes (BBC et TV Magazine) (5 articles en Français et en Anglais)

_______________________________ 5 - Le Point

Piraterie et mafia même combat

Par Michel Colomès

Les va-nu-pieds de la piraterie vont-ils être pris en main par le grand banditisme ?

C'est ce que redoutent les experts des marines nationales de la dizaine de pays qui, dans le golfe d'Aden, traquent les pirates venant de la Somalie voisine, pour fondre sur les cargos et les tankers, à bord d'improbables et vulnérables bateaux légers, de la taille de ce que les habitués du motonautisme appellent des "Boston-Whaler".

Des moyens relativement modestes qui ne les ont pas empêchés d'attaquer 111 cargos en 2008, de prendre en otages 815 marins et de récupérer des rançons que l'on estime autour d'une dizaine de millions de dollars. Récemment, le 5 février, deux containers avec 3,2 millions de dollars ont été parachutés à proximité du Faina , prix à payer pour récupérer ce cargo ukrainien, capturé il y a plus de 4 mois.

Il est vrai que sa cargaison avait quelque valeur pour le gouvernement qui l'avait achetée et dont on ignore toujours le nom - Kenya ou Soudan ? - puisqu'il s'agissait de... 33 chars russes T72 et de quelques tonnes de munitions.

Une libération qui intervient une semaine après celle, tout aussi rocambolesque, d'un super tanker saoudien, le Sirius Star , chargé de 200.000 tonnes de brut, échangée contre 3 millions de dollars venus du ciel.

En dépit de ces deux opérations, surveillées à distance par les moyens électroniques de l'US Navy, la période actuelle est, aux dires des spécialistes, relativement calme, après une année commencée avec la capture du voilier de croisière français Ponant .

Cet épisode s'est heureusement terminé le 11 avril par l'action musclée des commandos marine de Lorient et des gendarmes du GIGN, libérant les 22 membres d'équipage et capturant plusieurs pirates, un fait d'armes auquel le sang-froid de Patrick Marchesseau, capitaine du Ponant , a largement contribué. Ce qui lui a valu d'être salué par ses pairs du Yacht Club de France le 4 février.

Quant à l'accalmie observée depuis l'automne, les marins français jugent qu'elle est due à la fois au mauvais temps et à une donnée nouvelle beaucoup plus inquiétante : la modification de la logistique de la piraterie.

Les flibustiers du golfe d'Aden, assez habiles dans la gestion de leurs opérations, sachant jouer en particulier de toutes les contradictions de marines de guerre appartenant, pour la plupart, à des pays dans lesquels la sécurité des otages est primordiale, manquent, en revanche, cruellement de coordination.

Tout simplement parce qu'ils sont commandités par des féodaux somaliens incontrôlés.

Or, les renseignements américains ont repéré dans la région la présence de narcotrafiquants d'origine sud-américaine. Ceci laisse à penser que les seigneurs de la drogue ont des vues bien précises sur le business des seigneurs de la guerre somalis, pourraient tenter de les infiltrer et de mieux structurer leurs équipes, tout en leur livrant un matériel de guerre plus sophistiqué pour conduire leurs opérations.

De quoi renforcer l'idée de certains responsables du GIGN, persuadés, comme d'ailleurs leurs collègues américains, que la seule manière efficace de s'opposer à la piraterie est de placer des agents de sécurité privés et armés à bord de tous les bateaux qui traversent les zones.

_______________________ 4 - Shabelle avec AFP (En Anglais)

Déchargement à Mombasa, de l'arsenal que transportait le Faïna, récemment libéré par les pirates // Freed Ukrainian Ship to Offload Tanks in Kenya Thursday

Kenya said that the freed Ukrainian vessel MV Faina, which was held by Somali pirates for 134 days, would offload its cargo of tanks and other weaponry in the port of Mombasa on Thursday.

Controversy still surrounds the nature of the shipment, with Kenya insisting it is the final recipient despite revelations by several experts and diplomats that the arms are in fact intended for the government of South Sudan.

Kenya's military spokesman Bogita Ongeri told AFP Wednesday senior military officials, including Defense Minister Yusuf Haji, would be in Mombasa to supervise the offloading process.

"The ship will dock at 12.30 pm (0930 GMT) Thursday. Those who had doubts about the contents and its destination should be there to witness," he said.

"The minister will be there as well. We will all be there to receive the Faina and our military cargo which will be offloaded and taken in for safety in our respective military camps," he said.

"Already security has been beefed up in the coastal town. Our troops are there just to ensure everything is fine," Ongeri added.

The Faina was released on Feb. 5 in exchange for a ransom estimated at $3.2 million.

According to sources close to the negotiations, the Faina's cargo of 33 battle tanks and some 14,000 rounds of ammunition is the fifth of its kind to have transited through Kenya on its way to southern Sudan.

The crew of 17 Ukrainians, two Russians and one Latvian is expected to swapped on Thursday. The ship's captain died two days after the hijacking and his body still needs to be repatriated.


______________________________ 3 - TV Magazine

Somalie: le marché lucratif des prises d'otages

par Emmanuel Galiero

Avec cette enquête sur les pirates somaliens pour Envoyé Spécial, sur France 2, les journalistes ont voulu connaître ces bandits des mers devenus célèbres.

Entretien avec le reporter Kader Bengriba.

Quel était votre objectif?

Kader Bengriba : Savoir qui étaient ces hommes dont on parle beaucoup depuis quelque temps, alors que la Somalie n'a jamais intéressé grand monde. Ils sont probablement plusieurs centaines dans tout le pays mais divisés en divers groupes.

Depuis quand cette activité existe-t-elle?

Elle est récente. Au départ, ce sont des pêcheurs qui se sont «reclassés». Ils expliquent que leur vocation est née en réaction à l'arrivée d'énormes bateaux de pêches étrangers (asiatiques, européens...) qui, débarquant dans les eaux territoriales somaliennes, ont tout arraché, y compris leurs petits filets. Et, constatant que leurs plaintes n'avaient aucun écho dans une Somalie sans État, ils ont choisi d'attaquer et compris que la prise d'otages pouvait être rentable. Leurs actions semblent plutôt raisonnées. Les sommes récoltées par ces pirates varient entre 800 000 et 25 millions de dollars.

Cherchent-ils la confrontation?

Ce n'est pas l'objectif de ces prises d'otages. Ils préfèrent attendre l'argent et savent, de toute façon, qu'ils ne peuvent rien contre des forces armées étrangères. Ils ont eu un conflit violent avec les autorités du Puntland après avoir attaqué un cimentier somalien. Il y a eu un militaire mort et trois pirates tués.

Comment êtes-vous entré en contact avec eux?

Les escortes sont indispensables et je suis passé par un intermédiaire de confiance auquel j'ai offert un téléphone portable et des repas. Il nous a mis en relation avec des pirates auxquels j'ai dit que les assaillants du pétrolier saoudien «Sirius Star» avaient parlé à des journalistes anglais. Mais il ne suffit pas d'avoir de l'argent et un guide, car, lorsque nous étions sur place, deux reporters européens ont été vendus par leur fixeur puis enlevés...


_______________________________ 2 - Ria Novosti (Ru)

Exercices anti-piraterie russo-indiens au large de la Somalie


La dernière étape des exercices russo-indiens Indra-2009 consacrée à la lutte contre les pirates a pris fin mardi dans la partie occidentale de la mer d'Oman, a annoncé jeudi à Moscou le commandant en chef de la Marine russe Vladimir Vyssotski.

"La deuxième étape des exercices Indra-2009 s'est déroulée au large de la Somalie. Elle a été consacrée à la lutte contre les pirates. Les navires russes et indiens engagés dans les manoeuvres n'ont pas accompli de missions d'entraînement, mais ont escorté des cargos en mer d'Oman et dans le golfe d'Aden", a indiqué l'amiral Vyssotski.

La première étape des exercices navals s'était tenue du 26 janvier au 1er février dans la partie orientale de la mer d'Oman avec la participation du croiseur nucléaire russe Piotr Veliki et du destroyer lance-missiles indien Delhi.

______________________________ 1 - BBC (En Anglais)

La lutte contre le pirates somaliens. // Taking on Somalia's pirates


By Frank Gardner
Security correspondent, BBC News

The force's main aim is to protect vulnerable food ships

Somali pirates are poised for renewed attacks on shipping off the coast of Somalia, according to the Royal Navy's Cdr Gerry Northwood, the head of operations for the EU's anti-piracy taskforce, codenamed Operation Atalanta.

The multinational force, commanded by a British Rear Admiral, was deployed in December with the principal aim of protecting vulnerable food ships travelling to Somalia.

Compared with last autumn, pirate attacks off Somalia are down this year, but that may be about to change.

Multinational naval officers at the Northwood base, just outside London, say increased patrolling by coalition warships has reduced the number of successful hijackings.

But Cdr Northwood is warning that the pirates' supply of captured ships is running low, tempting them to renew their attacks.

"What we've seen in the recent past, as many as 15 or 16 vessels held hostage or hijacked and under ransom negotiation, we're down to seven now, or the pirates are down to seven vessels held, so the indications are they've got plenty of space down there for some more," Cdr Northwood told the BBC.

"So if you look at that in terms of the numbers held against what they can do and achieve in terms of ransom negotiations, there's every expectation that you would expect them to go out there and try and bring in some more vessels."

Four warships

The EU taskforce does not exactly boast an armada.

It has precisely four warships - from Britain, France, Germany and Greece - and a single maritime patrol aircraft, all expected to cover more than a million square miles of ocean. Somali pirates can afford to be patient and with more than a million square miles of ocean to patrol, no one is expecting instant results

But the dramatic rise in piracy off Somalia last year - up 200% from 2007 - drew the world's attention and now there are warships from Russia, China, India and other countries all working in coordination with the EU taskforce to patrol the western Indian Ocean.

The US Navy also has its own dedicated anti-piracy taskforce, CTF151, based in Bahrain.

So I asked Cdr Northwood if any of these coalition warships were ever able to get to a merchant vessel under attack in time to actually stop it being hijacked.

"From the point when the merchant vessel has seen the pirates to the point where they are on his bridge and it is game over, is about 10 minutes," he said.

If the merchant vessels can take protective measures, he added - either by putting up barricades to block the pirates getting on board, or locking themselves into their super-structure and making it difficult for the pirates to gain access - that buys the coalition force time.

"If they can extend that period out to about 30 or 40 minutes, it actually becomes very feasible that a coalition warship, or helicopter, or maritime patrol aircraft will arrive on the scene and will be able to assist them."

Hostage situation

Down in the taskforce HQ's Joint Operations Centre watch, officers from several European countries are monitoring maritime traffic, logging requests for protection and keeping in constant email contact with several navies.

Operation Atalanta is just two months into a one-year deployment

When a merchant vessel comes under attack the ship's master usually has time to activate a security alert which is picked up by the UK Maritime Trade Office in Dubai, and the taskforce is alerted.

But by their officers' own admission, once a ship is taken over by pirates there is not much the warships can do.

By then it is effectively a hostage situation, with the pirates taking care to feed and protect their captured crew and cargo while the bargaining goes on, often for months, to secure their release unharmed.

Rarely is anyone prepared to risk an armed confrontation with the pirates when they are holding crew members at gunpoint.

Hooks and ladders


At the headquarters of Operation Atalanta, staff have built up a comprehensive picture of how the Somali pirates operate and according to Cmdr Northwood, it varies from north to south of the coastline.

Pirates operating from Puntland, mainly in the Gulf of Aden, favour using ladders, he said.

The EU taskforce seems to be having some deterrent effect on pirates

"A skiff (a low fast boat used by pirates) that is up to no good will probably have about three or four feet of ladder extended over the front of the boat," he added.

"And also within the boat you'll also have a tarpaulin, and under the tarpaulin there will be a few extra crew members hiding themselves away, plus their stash of AK47s and rocket propelled grenades, so they come quite well armed."

Further south, off Hoboyo on the east coast of Somalia, the group that operate tends to favour using grappling hooks, he added.

The pirates, say naval officers, tend to station themselves out to sea overnight, often chewing the narcotic qat leaf, then between first light and mid-morning they close in and attack the first vulnerable looking merchant ship they spot.

Their favoured approach is to come up from behind on the port side, often choosing the point where the ship's freeboard - the distance between the deck and the waterline - is at its lowest.

Frequently, they are deterred by non-lethal methods like water cannons or even barbed wire but when they do manage to climb aboard they often fire their assault rifles, and even their rocket-propelled grenades, indiscriminately.

Early days

One officer said it is a miracle more people have not been killed this way. This begs the question: Should merchant vessels be arming themselves in defence, as suggested controversially in December by US Defence Secretary Robert Gates?
Captain Richard Farrington, Operation Atalanta's Chief of Staff, thinks not.

"Industry thinks it's a bad thing, we think it's a dangerous thing and we would not condone it," he told the BBC.

"It's ultimately down to the decision of the individual shipping company but it brings with it as many problems as it does solutions and on balance we think it's more likely to escalate a difficult situation than improve it."

It is still early days for Operation Atalanta: It is just two months into a one-year deployment.

So far, the signs are that the EU's limited taskforce is having some deterrent effect on the pirates.

But piracy is a multi-million dollar business, Somali pirates can afford to be patient and with more than a million square miles of ocean to patrol, no-one is expecting instant results.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.