ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


01/03/09 (B488) Le journal de la Flibuste. 45 migrants se noient dans les eaux du Golfe d'Aden. La communauté internationale s'organise sur le plan judiciaire pour poursuivre pénalement les pirates. (3 articles en Français et en Anglais)

_________________________________ 3 - Le Vif (Belgique)

45 réfugiés se noient le long des côtes du Yémen

Quarante-cinq réfugiés originaires de Somalie et d'Ethiopie ont perdu la vie dans la nuit de vendredi à samedi après que leur embarcation s'était retournée dans le Golfe d'Aden, en eaux yéménites.

Quarante-six réfugiés africains se trouvaient sur le bateau. Un ressortissant éthiopien et trois trafiquants d'êtres humains ont pu regagner les côtes. Les trafiquants ont été appréhendés.

L'embarcation provenait du port de Bossasso, en Somalie.

Depuis le début de l'année, quelque 9.500 réfugiés ont atteint les côtes yéménites. Sur l'ensemble de l'année 2008, ils étaient plus de 50.000. Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), près de 600 personnes avaient perdu la vie au cours de ces traversées

._________________________________ 2 - AllAfrica.com (En Anglais)

Des experts chargés de construire un cadre juridique pour poursuivre légalement les pirates. // Africa: Legal Experts Take Action to Prosecute Pirates

Jacquelyn S. Porth

Pirates that have been attacking ships off Africa no longer will have free rein because the international community is apprehending and prosecuting them.

Pirates increasingly are being captured -- sometimes caught in the act, other times spotted with incriminating evidence. Pirates can be prosecuted if they are seen boarding or if they are sailing with weapons such as rocket-propelled grenades. The Associated Press reports that unmanned aerial drones equipped with night-vision gear recently provided the evidence of pirate paraphernalia needed for the U.S. Navy to apprehend nine pirates in the Gulf of Aden on February 12.

When caught by patrolling navies, pirates are temporarily incarcerated in the hold of a ship, then transferred to a nation willing to prosecute in a court of law.

The threat of a lengthy court proceeding and a long prison sentence resulting from a successful prosecution will hopefully deter a slew of pirates who have been operating largely without consequence in the past year.

In 2008, there were 115 pirate attacks off the coast of Africa. There have been a dozen more attacks in 2009. And, an estimated 100 merchant ship crew members from countries including India, Greece, the Philippines and Ukraine still are being held hostage as a result of incidents in the past year.

But, in a sign of the times, France picked up some pirates on land in Somalia during a raid to free hostages in April 2008, and France is prosecuting the pirates.

Also, more recently, the Danish navy nabbed some pirates at sea and sent them to the Netherlands, where they are being tried and face a 12-year sentence if convicted.

Kenya is another country with experience prosecuting pirates and, under a recent agreement, will play an increased role in legal action against piracy.

International law defines piracy as any act of violence, detention or depredation conducted on the high seas from one vessel to another.

There are several relevant legal instruments: the 1958 Convention on the High Seas, the 1988 Convention for the Suppression of Unlawful Acts Against the Safety of Maritime Navigation (signed by more than three-quarters of the world's nations) and the 1982 Law of the Sea Convention.

The French navy apprehended 19 pirates off the coast of Somalia in January.

But recent agreements are already making it even tougher for pirates. A group of African nations signed a regional code of conduct in Djibouti in January on the subject of piracy. Ethiopia, Kenya, Madagascar, the Maldives, the Seychelles, Somalia, Tanzania, Yemen and Djibouti were early signatories. The document, aimed at repressing armed robbery against ships off Somalia and in the Gulf of Aden, remains open for signature by all countries in the region.

Each signatory has agreed to review its legislation to be sure there are existing laws to criminalize piracy and related crimes as well as sufficient guidelines to investigate and prosecute.

Captain Charles Michel, chief of the Coast Guard's Office of Maritime and International Law, said countries interested in combating piracy must have the laws in place to prosecute and must be willing to see the prosecution through.

The United Nations recently passed two resolutions (numbers 1851 and 1846), which authorize actions against Somali pirates on land, as well as at sea. The resolutions are expected to spur further captures of pirates.

In the United States, the National Security Council, a high-level White House forum, issued a piracy action plan for the Horn of Africa just before the transition from the Bush to the Obama administration. The action plan focuses on preventing and responding to attacks and negotiating agreements leading to the prosecution of perpetrators.

Furthermore, the United States and Kenya signed a memorandum of understanding (as has Kenya and the United Kingdom) in January. Under its terms, the U.S. Navy can transfer captured pirates to Kenya for prosecution. Kenya may choose to prosecute or extradite the pirates (to the hostages' home country or to the country under which the captured ship sailed).

BUILDING A LEGAL CASE

Michel said the legal process can be daunting because so many parties may be involved in any one case: for example, Somali pirates, U.S. military personnel, Filipino crew and Kenyan judges. Legal experts also say that, for these new agreements on piracy to be effective, it will be critical for prosecutors to collect physical and video evidence that will be admissible in Kenyan courts.

According to Michel, the legal process can be excruciating. Even after detaining captured pirates, naval personnel must arrange to transfer the pirates to Kenya. Then the Kenyans have to figure out where to house them while building their case. Witnesses have to be assembled, depositions collected and all kinds of preparatory work completed before they can be tried.

The United States has agreed to help support future trials by transporting victims from attacked ships to Kenya or to supply as prosecution witnesses Navy and Coast Guard personnel who served on ship-boarding teams. The U.S. Coast Guard assigned law enforcement detachments to a Navy special task force to help collect and train ship-boarding team members in the best methods of collecting prosecutable evidence.

The U.S. Naval Criminal Investigative Service has a role too, with special agents assigned to Combined Task Force-151. They interview suspects and witnesses and coordinate with lawyers and foreign law enforcement agencies.

There is a strong international commitment to jail as many pirates as possible as a deterrent to others who would contemplate a life of crime on the high seas. Besides the nine pirates the Navy captured February 12, Michel said there is sufficient evidence to send another set of pirates apprehended a day earlier to Kenya for prosecution under the new bilateral agreement.

_________________________________ 1 - Shabelle (En Anglais)

45 émigrants trouvent la mort dans un accident de bateau au large du Yémen. // 45 migrants die in boat accident off Yemen

Forty-five Africans drowned after a boat carrying them from Somalia across the Gulf of Aden capsized in deep waters off Yemen, the country's interior ministry said Saturday.

The boat, carrying 46 would-be migrants from Somalia and Ethiopia, capsized Friday night about 95 km off the southeastern Yemeni port of Mukalla, the ministry said in a statement.

An Ethiopian passenger and three traffickers were able to get safely to shore, the ministry said. The smugglers were arrested.

The boat was making a two-day journey across the Gulf of Aden from the northern Somali port of Bossasso.

It was not clear what caused the boat to capsize.

This was the second accident involving migrants off Yemen in the course of about one week.

On Feb 20, six African migrants drowned and 11 were reported missing and presumed dead after traffickers pushed dozens of passengers overboard in deep waters off Yemen's south-eastern coast.

Smugglers forced the 52 passengers - 40 Somalis and 12 Ethiopians - into the sea after they spotted Yemeni coast guards onshore. At least 35 people reached shore, the UN High Commissioner for Refugees (UNHCR) said.

Many African migrants, mostly from conflict-torn Somalia, try to reach Yemen, which is seen as a gateway to Europe and the oil-rich countries of the Arabian peninsula.

Hundreds of people perish every year in the perilous exodus that takes thousands of desperate Somalis and Ethiopians to Yemen in small boats run by people traffickers operating from Somali ports.

Since the beginning of the year, 168 boats carrying 9,449 people have reached the Yemeni coast. At least 47 people died while trying to reach Yemen by sea from Somalia during the same period, according to UNHCR.

The influx of new arrivals across the Gulf of Aden since the beginning of this year is slightly higher than during the same period in 2008.

More than 50,000 migrants, the vast majority of them Somalis, resorted to traffickers for the treacherous sea crossing between Somalia and Yemen in 2008.

At least 590 people drowned and another 359 were reported missing last year as result of crossings gone wrong, often with traffickers forcing the migrants overboard, UNHCR said.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.