ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


23/05/09 (B500) Communiqué de presse en Anglais d'"Afar Movement" (Ethiopie), pour annoncer la renaissance du mouvement et préciser ses objectifs, publié sans commentaire, à la demande de l'organisation.

The AFAR MOVEMENT (AM) “QAFAR UGUGU” is a Political Movement established to liberate the Afar people in Ethiopia from TPLF/EPRDF led dictatorial regime.

AFAR MOVEMENT would like to take this opportunity to ask you to publish the Attached Press Release on your website or Newsletter.

The AFAR MOVEMENT would be grateful to you if you could kindly broadcast it on Radio in Amharic/Afaan Oromo/Somali/Tigrinya/Sidama, and as well as other Ethiopian languages available.


_____________________________________

AFAR MOVEMENT (AM) – QAFAR UGUGUMO
PRESS REALSE
Date: 22/05/2009
Our Ref: 02/09

Liberated Zone of Afar Region - Ethiopia

ARTICLE-1
AFAR MOVEMENT (AM) “QFAR UGUGUMO” would like to take this opportunity to introduce itself to the peace loving nations, nationalities and peoples of Ethiopia in particular, and to a wider international community in general.

ARTICLE-2
AFAR MOVEMENT (AM) “QAFAR UGUGUMO” is a political movement reestablished in 2006 by the Afar people to lead the national liberation struggle of the Afar people against TPLF led dictatorial and totalitarian regimes of Ethiopia.

Historically, Afar Movement was founded in 1978 in Barahle, as a Self-Defense-Resistance Movement to the TPLF’ s illegal act of war declared on Afar people.

ARTICLE-3
The fundamental objective of the AFAR MOVEMENT (AM) is to exercise the Afar people’s inalienable right to freely determine their political status and to pursue their economic, social and cultural development in accordance with the provision of international legitimacy, legality relating to the Statute of People‘s Right to Self– Determination as set out in the Article of UN‘s Charter and on Resolution 1723 (XV1) 1961.

ARTICLE-4
AM” struggles to establish a democratic Afar Regional National State based on a
genuine federal arrangement guaranteed the legitimate right and aspiration of the Afar people to freely manage and administer their political, economic and social development programmes.

ARTICLE-5
AM” struggles to terminate a century of oppression, exploitation, marginalisation and discriminatory politics and policies, which have been exercised against the Afar people by successive governments of Ethiopia.

ARTICLE-6
AM” struggles to protect the property, to provide security, to defend the country and to maintain the culture, language, customs and traditions of the Afar people.

ARTICLE-7
AM” struggles to adopt a democratic political system based on pluralism and egalitarianism.

ARTICLE-8
AM” rejects totalitarian, dictatorial and oppressive forms of government.

ARTICLE-9
The foreign policy of the AFAR MOVEMENT (AM) is based on the principle of
strengthening local, national and regional peace and security by means of encouraging peaceful resolution of regional and national disputes; and shall support the right of peoples to self-determination; and shall not interfere in the domestic affairs of states, organisations; and shall cooperate with peace-loving nations and nationalities and peoples of Ethiopia and the world.

SITUTION IN AFAR REGION IN ETHIOPIA

Today, the Afar people in Ethiopia are facing unprecedented marginalisation, human rights violations, environmental degradation, insecurity, famine and starvation, Aids/HIV, Malaria, TB, homelessness and unknown sickness, due to the political, economic and social injustice exercised against the Afar people by TPLF/EPRDFF.

Today, about 45% of Afar people are displaced in the name of Sugar Cane Project.

Approximately, 72% of the Afar livestock have died because of so called Sugar Cane Development Project. Additionally, about 48% of Afar pastoralists have lost their traditional grazing land and resources because of the same project consequences.

People say that the Sugar Cane Project has already increased poverty, unknown
diseases, massive displacement and huge settlements.

The TPLF dominated Sate of Afar’s Authority has failed to fulfill its constitutional,
political, social and moral responsibly. For example, today, there is no One Single
Referral General Hospital in the whole region. There is no One Single Medical Clinic

to test and treat Aids/HIV affected patients. People have no access to information, due to lack of communication facilities in the State, such as (Radio, Telecommunication, TV, Newspapers, Public Libraries, and networking facilities, while there are sufficient funds to use for Community Development Projects. It is publicly reported that at the end of each financial year of Ethiopia, Millions of unused Funds are returned back from the State of Afar to the State of Tigray, while unlimited number of Afar people are dying, everyday, due to lack of food, lack of decent health care, lack of clean drinking water and homelessness. For instance, people like Tadesse Behe and Yonas Adaye (2007) say that “there are also allegations of corruption and the misuse of funds in the region”. There are signs of mal-administration in which employment, education andtraining opportunities are only available to party members” they added.

UN Report 2002 indicates that about 98% of directorial, managerial, advisors, technicians and engineers positions in the State of Afar are all occupied by non-Afar speaking people. Similarly, 2006, Research from local Organisation states that about 99% of Scholarships and Training Opportunities available in the State of Afar are given to non-Afar speaking students”

All advisors and expertise are all Tigreans ex-Cabinet Member of the Afar State said. Afar 2000 ALF Report indicates that “people are not entitled to get Loan and Business Grants from Banks”. Meanwhile, Regional Health Bureau Officer of the Sate of Afar said in 2008 Health Bureau Meeting took place in Aysaita said that “about 92% of Afars are illiterate and the vast majority of rural communities have no access to education at all.” Similarly, about 96% of them have no access to proper medical health care”. German based “Afar Forum

Conference took place in Belgium in 2008 indicates that about 2- 4 % have access to health care.

Besides, the TPLF ruled Regional Authorities of the State of Afar are also practiced marginalisation and discriminatory policy against their people “some “Afar tribes and peoples” in order to achieve their political objectives.

The Afar people say that the TPLF dominated Afar Regional State Authority has totally failed to address the basic human needs and necessity of the Afar people, like Food, Water, Cloth, Housing, Education and Health. The Region is ruled by groups affiliated with the TPLF. The dominant group Afar People’s Democratic Party (APDP) is affiliated with the Ethiopia’s ruling Party TPLF/EPRDF. It is common acknowledge that the following group, like Ismali Ali Siro, Mohamed Kadir known as Anbata, Abdo Bulgari and Seyoum Awal are basically adopted and fostered children by TPLF’s Weyzaro Tekette Yohannes. The evidence suggest that this group and Mohamoda Ahmed Gaas are together promoting and facilitating the TPLF ‘s 1976 political manifesto that calls the division of the Afar region between the Tigray Region - TPLF’s “Republic of Greater Tigray” and other three Regional States of Ethiopia.

The TPLF’s 1976 Political Manifesto states that (b) “The geographic boundaries of Tigray extend to the borders of the Sudan including the lands of Humera and Welkait from the region of Begemidir in Ethiopia, the land defined by Alewuha which extends down to the regions of Wollo and including Alamata, Ashengie, and Kobo, and Eritrean Kunama, the Saho and Afar lands including Assab”.

Since 1991, the TPLF regime has been tirelessly working hard to implement this programme by developing many different programmes and strategies, such as “Settlement Programme” in Awash- Saburre Area in zone 3, to settle 150.000, and 350.000, in zone 1, together emigrant worker form Tigray to Afar region will reach to 1.5 Million people at the end of 2012. This project is now reached its second stage of development. The so called Sugar Cane Project will lead the Afar society to horrific and severe dramatic change both demographically, socially, politically, economically and culturally.

Politically, the Afar people in Ethiopia are still underrepresented in the Federal Government, Parliament, the House of Representative, Ministerial Departments and Diplomatic Missions of Ethiopia. It is strongly believed that the Afar Regional State Authorities are unable to manage their own political, economic, social, educational and health affairs freely and independently as the constitution provided, due to TPLF direct interference in the domestic affairs of the State of Afar. Today, there is no one single effective Political Opposition Party in the Afar Region. The so called ARDUF leader Mohamoda Ahmed Gaas instead of addressing the “POLITICAL DEMAND” of the Afar people, he committed to destroying and dismantling the political, military, economic, social and organizational infrastructures of the Afar Ugugumo and the Afar people alike in order to achieve his political goals.

Mohamoda Ahmed Gaas is responsible for all destruction and damage happened to the Afar society. He is the most WANTED CRIMINAL No 1 by the Afar Movement. In the Afar region, the federal system is inactive and just symbolic, because of TPLF interference in the Afar State affairs.

For example, recently Dr. Berhanu G. Balcha said that “the implication is that the ethnic federal arrangement has been used by the TPLF in order to extend its authority beyond its own territory in order to make the Tigrayan elite a dominant
political and economic force in the Ethiopian state”.

INSECURITY: Conflicts between the Afar people and their neighbouring peoples are dramatically intensifying, due to TPLF’s inability to find a peaceful solution to end this problem. “The situation in Afar region is becoming more and more unstable”
(Ethioguardian.com 2009).

Regionally, Sine 1991, the TPLF’s regime has been engaged in unjustifiable, illegal and senseless war against the neighbouring countries, like Sudan, Eritrea and Somalia.

In relation to this NATIONAL MEMORIAL INSTITUTE FOR THE PREVENTION OF TERRORISM (MIPT stats that “the group led by Prime Minister Meles Zenawi has amplified systematic ethnic cleansing by killing women, children, torturing and burning villages while facilitating tribal and ethnic conflicts in neighboring countries such as Sudan and Somali”.

Nationally, Meles led regime has also intentionally and deliberately committed crimes against his own people in different regions of Ethiopia.

The State Department Report lists “Crimes Against Humanity” committed by Ato Meles regime i.e. unlawful killings, torture, beating, abuse, and mistreatment of detainees and opposition supporters by security forces, poor prison conditions; arbitrary arrest and detention, particularly of suspected sympathizers or members of opposition groups; police and judicial corruption; detention without charge and illegal searches.

Today, the US State Department, UK, Amnesty International, Human Rights Watch and other Human Rights Organisations are fully aware about the atrocities committed by Meles regime against his own people in the country. Consequently, today lives of the people of Ethiopia are at serious risk and endanger.

POLICY
Afar Movement (AM) is obliged to implement all possible and available means and options to liberate the Afar people from TPLF/EPRDF led doctorial regime.

We call upon all oppressed nations, nationalities and peoples of Ethiopia to forge
national unity and to co-ordinate national liberation in order to liberate our people and nations form Meles tyranny regime to gratify the legitimate aspiration of the people of Ethiopia.

AFAR MOVEMENT (AM) should like to take this opportunity to call upon international community, human rights organisations and peace loving people globally to put pressure on the Meles regime to respect human rights, democratic principles, to be governed by the rule of law, to respect the unreserved freedom of speech, freedom to assembly, association, to release of all political prisoners and ensure that the practice of arbitrary arrest and unfair trials shall come to an end in Ethiopia, etc…

VICTORY TO THE AFAR PEOPLE
MAYSO QAFAR UMMATTAH IIMI
MAYSO QAFAR UGUUGUMOOH IIMI
VICTORY TO THE AFAR MOVEMENT

CONTACT: AFAR02@HOTMAIL.COM

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.