ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


09/09/09 (B515) Le journal de la Flibuste (8 articles en Français)

________________________________8 - Mer et Marine avec AFP

Le beau temps va favoriser la piraterie au large de la Corne de l'Afrique

La fin de la saison des moussons devrait provoquer un accroissement du nombre d'actes de piraterie au large de la Corne de l'Afrique, selon des responsables américains des Affaires maritimes qui appellent mercredi les compagnies à rester vigilantes.

Des eaux plus calmes permettent aux pirates pilotant de petites embarcations de détourner des cargos, rappelle l'administration américaine des Affaires maritimes. "Attendez-vous à une hausse des attaques de piraterie à partir de maintenant et jusqu'à fin décembre à cause du temps plus calme qui favorise l'activité des petits bateaux", écrit l'agence dans un avis posté sur son site internet. Bien que la majorité des attaques ait eu lieu jusqu'ici dans le golfe d'Aden, les pirates ont également été actifs plus à l'est, mettant en danger tous les navires se déplaçant entre les Seychelles et les côtes de l'Afrique de l'Est.

Les autorités maritimes américaines conseillent aux équipages d'être particulièrement vigilants à l'aube et au crépuscule car la majorité des attaques a lieu au cours de ces périodes, d'éviter les routes maritimes où des attaques ont déjà eu lieu et de naviguer "à la vitesse la plus élevée" possible dans les eaux prisées des pirates, qui s'en prennent plus volontiers aux vaisseaux avançant lentement.

"Nous pressons les marins de prendre des mesures défensives et de ne pas se rendre au premier signe de menace", poursuit dans un communiqué l'administrateur des Affaires maritimes, David Matsuda, estimant qu'il faut "appliquer les leçons que nous avons apprises de l'équipage du Maersk Alabama", dont le capitaine a été pris en otage en avril dernier à bord d'un canot de sauvetage.

L'équipage avait réussi à échapper aux pirates et le capitaine avait été secouru par la Marine américaine qui avait abattu trois pirates. Les Etats-Unis devaient signer mercredi la "Déclaration de New York", un document engageant les Etats à promouvoir auprès des navires évoluant sous leur pavillon les bonnes pratiques anti-piraterie.

______________ 7 - Le Quotidien du Peuple (Chine) avec Xinhua

La nouvelle force navale somalienne prête à l'action

La force navale somalienne nouvellement formée a diplômé mardi sa première promotion de soldats depuis le début, il y a une vingtaine d'années, de la guerre civile dans ce pays chaotique de l'est de l' Afrique.

Près de 500 cadets et 100 officiers ont achevé leur formation de quatre mois dans le bâtiment délabré de l'ex-hôtel cinq étoiles d'Uruba, au bord des plages sablonneuses de cette ville côtière.

Au cours d'une cérémonie de remise de diplômes haute en couleur, le chef de la marine somalienne nouvellement instaurée, l' amiral Farah Qare, a déclaré que cette force était prête à défendre les côtes du pays, tristement célèbres depuis deux an pour les pirates qui les infestent.

L'absence de marine propre à ce pays ravagé par la guerre a obligé des pays étrangers à envoyer des navires de guerre pour lutter contre la menace de ces pirates, aujourd'hui considérablement diminuée grâce aux patrouilles vigoureuses des côtes somaliennes sur l'océan Indien et le golfe d'Aden.

Les jeunes cadets diplômés, bien que dépourvus d'armes et d' équipements, ont défilé au son de la musique militaire lors de cette cérémonie de diplômes, affichant ainsi leur détermination devant la tâche qui les attend.

« Ces jeunes hommes ont reçu une formation intensive afin d' être capables de défendre nos eaux territoriales contre les éléments ennemis et criminels », a déclaré l'amiral Qare, ajoutant qu'il comptait sur le gouvernement somalien pour apporter à ces forces tout l'armement et l'équipement nécessaire pour mener à bien sa mission.

Les représentants de haut rang du gouvernement somalien assistant à cette cérémonie, dont le vice-Premier ministre somalien Abdurrahman Ibbi, ont pour leur part promis de fournir à la marine somalienne tout ce dont elle aurait besoin pour réussir dans sa mission.

La Somalie est dépourvue de force navale depuis l'éclatement des forces armées du pays suite au renversement de l'ex-dirigeant militaire Mohamed Siad Barré en 1991.

Depuis, les pirates sévissent le long des côtes somaliennes et dans le Golfe d'Aden où des centaines de navires étrangers ont été pris pour cible et des dizaines de personnes enlevées puis relâchées après le versement de rançons colossales.

Les Nations unies ont autorisé l'année dernière leurs membres à envoyer des forces navales dans la zone pour y combattre la piraterie et protéger les navires empruntant cette route maritime, l'une des plus importantes au monde. Cette mesure a permis de réduire de manière conséquente la piraterie dans la zone.

Des dizaines de pirates présumés ont été arrêtés et jugés par différents tribunaux de différents pays, et certains ont été condamnés à des peines de prison, tandis qu'une poignée d'attaques pirates ont été déjouées par les forces navales internationales depuis leur déploiement l'an dernier.

____________________________ 6 - Slate.fr

Des pirates somaliens ont été formés par des sociétés occidentales

Nombre de pirates opérant au large des côtes somaliennes ont été formés par des sociétés occidentales, explique un reportage d'Al-Jazeera.

Certaines sociétés de sécurité, comme la société Hart Group basée à Chypre, opère désormais au Yémen, fournissant des escortes armées pour les bateaux voulant passer le Golfe d'Aden, sillonné par les pirates. Il y a 10 ans, Hart Group opérait en Somalie même, entraînant les membres d'agences de protection de sociétés de pêche, dans le Puntland. Des centaines de Somaliens ont alors reçu un entraînement militaire, apprenant à manier les armes et à aborder des bateaux en pleine mer. Les techniques employées par les pirates aujourd'hui sont très similaires à celles enseignées par HartGroup.

D'autres sociétés étaient alors présentes et dispensaient leurs enseignements. Le président d'HartGroup, Richard Bethell, dément donc avoir créé un problème et être à l'origine des incidents de ces dernières années: il n'éprouve aucune culpabilité. «Je n'accepte pas que certains disent que nous sommes la cause du problème. (...) Il n'y a aucun problème d'éthique, nous faisions ce qu'il était juste de faire à l'époque».

Un homme interviewé par Al-Jazeera, Mohammed Hersi, explique toutefois que les qualifications acquises auprès de HartGroup l'ont aidé à détourner des bateaux. Il a été formé chez HartGroup de 1999 à 2001, et s'est reconverti dans la piraterie aussitôt après. «J'avais déjà été entraîné par l'armée du Puntland, mais Hart m'a appris à nager et à contrôler la sécurité des bateaux. Le groupe ne m'a pas nécessairement donné plus de qualifications comme pirate, mais il m'a donné une culture de la mer et m'a permis de comprendre la navigation. Des aptitudes que j'ai transmises à d'autres.»

Le reportage d'Al-Jazeera rappelle que les sociétés impliquées peuvent désormais espérer gagner jusqu'à un million de dollars en étant employées pour intervenir dans des affaires de prises d'otages. Certaines sociétés font ainsi payer une assurance kidnapping à 60.000 dollars, si la prise d'otage survient, un négociateur est engagé qui peut demander 250.000 dollars; des avocats demandent 1000 dollars de l'heure. Mais HartGroup refuse de s'en mêler, voyant, là, un problème d'éthique.

____________________________ 5 - 24 heures (Suisse)

Militaires suisses antipirates: un premier pas franchi

La Chambre haute du Parlement est favorable à l'envoi de soldats suisses au large de la Somalie pour participer à la mission antipirates Atalante.

Convaincu, le Conseil des Etats est entré mardi en matière par 33 voix contre 7 sur l'arrêté fédéral autorisant cette mission.

La Suisse fait partie de la communauté internationale et profite de la sécurité des mers, a rappelé pour la commission Hans Altherr (PLR/AR). Un avis partagé par Claude Hêche (PS/JU) qui a souligné l'importance économique de la marine helvétique, forte d'une trentaine de navires. «Ne pas protéger ceux-ci pourrait avoir des conséquences graves», a-t-il dit.

Les militaires suisses devraient en premier lieu protéger les bateaux du Programme alimentaire mondiale. «Notre pays se doit de participer à la lutte contre la faim en Somalie en escortant les navires qui acheminent l'aide», a affirmé Claude Hêche.

Comme de coutume lorsqu'il s'agit d'envoyer des soldats à l'étranger, l'UDC s'est opposée à une participation à la mission Atalante de l'Union européenne. Les bases légales ne sont pas suffisamment solides, a notamment argumenté Hermann Bürgi (TG).

Le Vert Luc Recordon (VD) s'est également opposé à Atalante. «Je ne pense pas que notre engagement militaire avec des commandos de marine ou des fusilliers marins d'occasion soit une bonne idée car il ne faut pas agir en amateurs dans des domaines où nous ne sommes pas préparés», a-t-il fait valoir.

Selon lui, il vaut mieux que la Suisse se concentre sur «ce qui fait sa force», soit venir en aide, oeuvrer à la médiation et éventuellement juger des pirates. «Nous sommes sûrement meilleurs juristes que marins».

Les débats se poursuivent. Les conseillers aux Etats doivent notamment se prononcer sur la durée de l'engagement et sur la question de savoir s'il sera soumis au référendum facultatif.

______________________________ 4 - Europe de la Défense

Retour au pays pour 23 pirates détenus par les Seychelles

Cela ressemble étrangement à un échange même si les autorités des Seychelles le nient. Les autorités des Seychelles ont, en effet, annoncé avoir rapatrié en Somalie 23 hommes suspectés de piraterie, arrêtés à plusieurs occasions.

"Nous n'avions pas assez de preuve pour les poursuivre devant nos juridictions" ont-elles souligné. Parmi ces suspects, figurent les 9 personnes arrêtées en avril par la frégate espagnole d'Atalanta, le Numancia, lors de l'opération d'interception du navire de croisière italien MSC Melody, et "remis" officieusement aux autorités des Seychelles (ils ont été libérés puis repris aussitôt par les gardes-côtes).

Dans le même temps, plusieurs marins seychellois étaient libérés par les pirates de Gara'ad. Les deux petits avions, Dornier 228, où ils se trouvaient ont été saisis, dimanche, par les autorités du Puntland à Galkayo, alors qu'ils effectuaient un ravitaillement, selon le site Garaweonline.

Toujours dimanche, les autorités kenyanes avait immobilisé sur l'aéroport de Nairobi, un avion, arrivé dans la nuit, selon le quotidien kenyan Nation. Le Dash 8 avait à bord 40 personnes, un équipage de 3 personnes et 37 "pirates" selon les Kenyans, qui auraient été libérés par les autorités kenyannes.

Entre les avions saisis au Puntland et celui saisi au Kenya, les 37 de Nairobi et les 23 déclarés par les Seychelles, il semble voir quelque confusion. Ce qui est certain c'est que les Seychelles ont vidé leurs prisons des "suspects" qui y avaient été enfermés depuis plusieurs mois. Afin de ramener au pays les trois marins pris en otage.

______________________________ 3 - Norvege.fr

La Norvège s'en prend aux pirates

La Norvège devient le premier pays non-asiatique à joindre ReCAAP, une organisation fondée exclusivement pour lutter contre les actes de piraterie en Asie. ReCAAP (Accord de Coopération régionale pour la Lutte contre la Piraterie et les Vols à main armée contre les Navires en Asie) dispose d'un centre de partage d'information à Singapour, qui permet à la quinzaine de pays membres de mieux collaborer dans leur lutte contre les actes de piraterie en mer.

Le Danemark, la Grèce et les Pays-Bas se sont également montrés intéressés à joindre l'organisation.

Un nombre croissant de navires ont été la cible de pirates au cours des derniers mois, particulièrement au large des côtes somaliennes.


______________________________ 2 - CAWA . FR


FFDJ : un AWACS à Djibouti

Depuis le 27 août, les forces françaises à Djibouti accueillent un AWACS sur leur base, dans le cadre de l'opération EUNAVFOR « Atalante » .

Cet avion radar E-3F AWACS de l'armée de l'air est intégré au dispositif aéromaritime de lutte contre la piraterie de l'Union Européenne (UE). Il complète l'action des avions de patrouille maritime déjà présent dans la zone (ATL2 français, P3-Orion espagnol).

Grâce à l'exploitation des capacités de détection et de transmission des données de l'E-3F AWACS, les 18 membres d'équipage peuvent élaborer une situation de surface exhaustive qu'ils transmettent ensuite aux avions de patrouille maritime ainsi qu'aux bâtiments de surface afin d'optimiser l'action du dispositif européen.

Il sert également de relais de communication entre les unités navales et aériennes et leurs centres de commandement hors de portée radio. Il est mis en œuvre sur la base aérienne 188 par ses 11 mécaniciens.


______________________________ 1 - Le Figaro avec AFP

Somalie/pirates: 3 Seychellois relâchés

Les pirates somaliens ont libéré trois Seychellois retenus en otage depuis la capture de leur catamaran dans l'océan Indien en février, a annoncé lundi le gouvernement des Seychelles dans un communiqué.

Les trois hommes étaient toutefois retenus lundi sur un aéroport de la région autoproclamée autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) où les autorités accusent les Seychelles d'avoir échangé les trois otages contre 23 pirates somaliens présumés rapatriés samedi. "Conrad André, Gilbert Victor et Robin Samson devraient être transférés de Somalie (sous peu) et attendent un vol depuis la Somalie vers les Seychelles", a précisé le gouvernement des Seychelles dans son communiqué.

Selon le ministre seychellois de l'Environnement, des ressources naturelles et des transports, Joel Morgan, aucune rançon n'a été payée pour la libération des trois otages. "La libération des otages seychellois n'est pas liée au rapatriement des 23 hommes somaliens ce week-end. Un échange des Seychellois contre les Somaliens n'a pas eu lieu", a insisté M. Morgan.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.