ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti
Rechercher
un article

Périodes disponibles :
Sept. 99 - Juin 00
et depuis le 12/02/02
Reconstituer l'intégralité d'un numéro
Depuis le 12 février 2002 (N° 133)
Plan du site
Histoire du site
et accueil nouveaux lecteurs
Vous abonner / désabonner /
(gratuit et anonyme )
Liens

Conditions
de publication
et de reproduction
de nos articles

Informations légales
et contacts
Avertissement
L'ARDHD publie les contributions des Djiboutiens qui ne peuvent pas s'exprimer dans leur pays, sous réserve qu'elle soient conformes aux conditions générales (voir ci-dessus)

La publication d'un article ou d'une contribution sous une autre signature que celle de l'ARDHD, n'implique pas qu'il (elle) reflète ses positions et ne saurait lui être imputée.
- Radio-Trottoir : Les articles publiés dans cette rubrique rapportent uniquement des rumeurs qui nous sont adressées par des lecteurs mais qui ne sont pas (encore) vérifiées par nos soins.

Nous recommandons à nos lecteurs d'attendre une confirmation officielle, avant de les considérer comme des informations fiables..

- Traduction :

Pour faciliter la compréhension des lecteurs francophones, nous nous efforçons de présenter une courte synthèse en Français des dépêches publiées dans une autre langue. Il peut arriver que nous utilisions des traducteurs automatiques, (en l'indiquant clairement).

A ce titre nous déclinons toute responsabilité sur le sens de la traduction : seule la version dans la langue originale fait foi..

- Copyright :
A l'exception des dépêches et articles de journaux qui restent placés sous le copyright des auteurs et éditeurs, nos articles peuvent être reproduits, sans autorisation, à la seule condition de citer la source:
"http://www.ardhd.org"
(Merci de respecter ce point)

 


06/10/09 (B519) Le journal de la Flibuste (9 articles en Français)

__________________________ 9 - Romandie News (Ch) avec AFP

Piraterie : l'Espagne incapable d'embarquer des militaires sur les thoniers

L'armée espagnole n'a pas la capacité opérationnelle d'embarquer des militaires sur les thoniers espagnols au large de la Somalie, comme le fait la France sur les bateaux de pêches français, a déclaré lundi la ministre espagnole de la Défense, Carme Chacon.

Un thonier espagnol, l'Alakrana, a été capturé vendredi par des pirates au large de la Somalie avec 36 marins à son bord, et l'Espagne multiplie les efforts pour les faire libérer, a ajouté Carme Chacon à la télévision publique.

Le parquet espagnol a par ailleurs requis lundi le transfert en Espagne et l'incarcération de deux des pirates impliqués dans l'attaque de l'Alakrana et arrêtés dimanche par la marine espagnole après avoir quitté le thonier à bord d'un petite embarcation, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette source a expliqué à l'AFP que l'accord entre le Kenya et l'Union européenne octroyant compétence de juridiction au pays africain ne pouvait dans ce cas s'appliquer, l'attaque du thonier s'étant produite hors rayon d'action de l'opération militaire Atalante de lutte contre les pirates somaliens. Le juge d'instruction Baltasar Garzon devait se prononcer sur ces réquisitions.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a par ailleurs indiqué qu'il travaillait à la préparation d'un sommet sur la Somalie pendant la présidence espagnole de l'Union européenne au 1er semestre 2010.

Interrogée sur le point de savoir pourquoi l'Espagne ne faisait pas comme la France, embarquant des militaires sur les bateaux, la ministre a répondu qu'il "y a deux raisons pour lesquelles on ne peut embarquer des militaires sur des bateaux pour protéger des personnes privées".

"Tout d'abord, la loi. Légalement, cela n'est pas possible", a-t-elle déclaré, le Parlement ayant écarté une modification de la législation pour le permettre.

"Il y a une deuxième raison (...), d'un point de vue opérationnel, il est impossible que certains navires soient protégés par des militaires individuels", a-t-elle ajouté.

La France le fait car sa loi le permet, a affirmé Mme Chacon, mais aussi parce que sur sa base de Djibouti, la France dispose de 3.000 militaires (...)", alors que "l'Espagne a 3.000 militaires dans le monde entier".

La ministre espagnole a encouragé les bateaux de pêche à adopter des mesures d'autoprotection et à recourir à des moyens de sécurité privés.

"Ce qui est possible, c'est que ce soient des gardes privés qui fournissent une protection privée à ces bateaux privés", a déclaré la ministre.

Le parlement a autorisé les gardes privés à embarquer avec des fusils à longue portée pour affronter les pirates.

L'Alakrana a été capturé vendredi dans l'océan Indien entre la Somalie et les Seychelles, à l'issue d'un abordage marquant la reprise des actes de piraterie dans cette région par des bandes armées mettant à profit la fin de la mousson et le retour à une mer plus calme.

_____________________________ 8 - 24 heures (Ch)

Des pirates somaliens libèrent un cargo turc contre rançon

Des pirates somaliens qui retenaient un cargo turc depuis près de trois mois l’ont laissé repartir lundi avec ses 23 membres d’équipage turcs après avoir perçu une rançon, a annoncé l’avocate de la compagnie à laquelle appartient le vaisseau.

"En ce moment, le navire est accompagné par une frégate dont je ne connais pas le nom vers une zone sûre. Ensuite, il ralliera le port jordanien d’Aqaba, dans la mer Rouge, qui était sa destination initiale", a affirmé sur la chaîne de télévision NTV Me Nilgün Yamaner, qui a refusé de détailler le montant de la rançon.

"De là, nous allons rapatrier l’équipage par avion en Turquie", a ajouté l’avocate.

L’Horizon-1, propriété de la compagnie Horizon Maritime and Trade, dont le siège est à Istanbul, se rendait d’Arabie saoudite en Jordanie avec une cargaison de sulfure d’hydrogène lorsqu’il a été détournée le 8 juillet par des pirates.

Il mouillait depuis dans le port d’Eyl, au nord de la Somalie, dans la province du Puntland, où les pirates font la loi.

Plusieurs bateaux turcs ont été détournés par des pirates dans cette zone, avant de pouvoir reprendre leur route contre versement d’une rançon.

_____________________________ 7 - RTB avec Belga (Belgique)

Première intervention armée pour la frégate Louise-Marie

La frégate "Louise-Marie" de la Marine, engagée depuis un mois dans l'opération européenne Atalanta de lutte contre la piraterie, a effectué samedi sa première intervention armée en arrêtant avec des tirs de semonce une petite embarcation suspecte.

La frégate, qui patrouille dans le golfe d'Aden au large de Djibouti, a repéré samedi matin un skiff "suspect" qui s'était approché à 300 mètres d'un navire marchand. L'hélicoptère "Alouette III" embarqué à son bord a alors décollé, entraînant l'éloignement de la petite embarcation. Celle-ci a toutefois refusé de s'arrêter.

L'hélicoptère a alors tiré deux rafales de coups de semonce devant l'embarcation pour la faire stopper.

Le "Louise-Marie" a ensuite dépêché une équipe à bord de deux RIB (des bateaux pneumatiques semi-rigides), qui, après vérification, n'a trouvé à bord du skiff que treize bidons de carburant. En raison du manque de preuve, le petit bateau a été autorisé à poursuivre sa route.

Il s'agit de la première intervention armée de la frégate depuis qu'elle a entamé début septembre une mission de lutte contre la piraterie au large des côtes de l'Afrique orientale - une première pour la Marine. Le navire a déjà à son actif plusieurs missions d'escorte de navires commerciaux, dont celle d'une gigantesque plate-forme pétrolière dans le golfe d'Aden.

Le 14 septembre, elle avait aussi sauvé 38 des 46 occupants d'un navire en train de couler dans la même zone.

Le navire, sous le commandement du capitaine de frégate Jan De Beurme, patrouillera jusqu'au 13 décembre, avant de mettre le cap sur la Belgique, avec un retour attendu à Zeebrugge le 23 décembre.

______________________________ 6 - Afrik.com

Somalie : arrestation de deux pirates suite à la capture d’un thonier espagnol

Deux individus soupçonnés de faire partie des 13 pirates qui ont capturé le thonier espagnol Alakrana ont été arrêtés dimanche, par la marine espagnole, écrit Mer et marine.

Les deux personnes ont été interceptés à bord d’une embarcation rapide et l’un d’entre eux a été blessé lors de l’arrestation. Le thonier Alakrana a été capturé vendredi à mi-chemin entre la Somalie et les Seychelles.

______________________________ 5 - APA

Bientôt des opérations de patrouille de la marine somalienne

Les six cent marins somaliens nouvellement recrutés vont bientôt démarrer leurs opérations de patrouille dans les eaux territoriales de ce pays a révélé dimanche, à Mogadiscio, le vice-premier ministre et par ailleurs ministre de la pêche et des ressources marines, le professeur Abdurahman Aden Ibbi Hajji.

Le vice-premier ministre, a fait cette déclaration lors d’une rencontre avec des pêcheurs somaliens, dimanche à Mogadiscio.

Il a averti les pêcheurs contre tout chargement d’armes dans leurs bateaux en allant mer.

« Nos garde-côtes nouvellement formés ont reçu l’ordre de combattre tous ceux qu’ils verraient transporter des armes dans des bateaux, car si vous avez des armes à bord de vos bateaux ils ne seront pas en mesure de vous différencier des pirates », a affirmé le vice-premier ministre.

Le gouvernement somalien a bouclé en septembre dernier cinq mois de formation avec 600 gardes côtières pour la Somalie, dont 100 étaient membres de l’ex-marine somalienne, tandis que les autres sont de nouvelles recrues.

Les pêcheurs se félicitent de la décision de garantir les côtes du pays tout en se plaignant des soldats de l’UA à Mogadiscio qui selon ces pêcheurs interdisent la pêche ou qui tirent parfois sur des bateaux.

Des pirates somaliens ont intensifié cette année leurs attaques dans les eaux non surveillées du pays et dans le golfe d’Aden.

Ils ont attaqué cette année 146 bateaux dans les eaux somaliennes, selon le Bureau maritime international.

Il s’agit là d’une très forte recrudescence des attaques orchestrées par des pirates en comparaison des 111 attaques l’année dernière.

Bien qu’il existe plus de 20 navires de guerre étrangers, dont certains de l’OTAN, qui patrouillent les côtes somaliennes et dans le golfe d’Aden, les pirates ont encore accru, leurs attaques dans cette zone.

______________ 4 - Europe 2 (Bruxelles de la Défense)

Premiers détails et photos sur la capture de l'Alakrana par les pirates

«Des pirates. Ce sont des pirates!» C’est tout ce que le capitaine de l’Alakrana (1), le thonier basque espagnol capturé par les pirates vendredi matin, a eu le temps de dire par radio.

L'Alakrana se trouvait en haute mer, à près de 400 miles des côtes, entre Seychelles et Somalie. Mais le thonier, qui avait ses filets jetés à l’eau, ne pouvait s'échapper. La prise de l’Alakrana s’est effectuée en un temps record, selon la presse espagnole qui rapporte les faits (EFE, El Pais, El Mundo).

Il était 6h45 locales (5h45 heure européenne). L’Alakrantxu, un autre bateau de pêche de la même compagnie, Echebastar SLU, Bermeo, a entendu l'appel de détresse et a tenté de communiquer avec le navire. Mais, en vain ! Toutes les communications avaient été interrompues. Peu après, un message mail est arrivé au propriétaire du navire indiquant que l’équipage allait bien : « Nous sommes Ok ». Et c’est tout.

Très professionnels.

Armés de fusils et de RPG, les 13 pirates qui ont donné l’assaut ont agi de façon "très professionnelle" d'après les témoignages. « Ils étaient très expérimentés. Il s’agit sans doute de la même bande que ceux qui ont capturé en mai le MV Victoria. Ou, tout au moins, ils opèrent avec le même modus operandi », explique le chef d’État-major d’opérations de la marine espagnole, Jaime Domínguez Buj.

Et c’est par le négociateur, qui avait servi lors de l’enlèvement du navire allemand, qu’un premier contact a été établi. « Pour l'instant, il semble que la situation à bord doit calme » détaille Buj. « Aucun mouvement anormal n'a été observé. L'équipage serait gardé sous le pont ». Un porte-parole des pirates – joint par l’agence espagnole EFE - a justifié l'action par la nécessité de lutter contre la pêche illégale dans les eaux somaliennes.

Le bateau est suivi à la trace par les avions de patrouille maritime d’Atalanta, qui ont pu prendre cette photo. En cartouche, deux des pirates armés


Une course de vitesse est engagée.

La frégate Canarias - qui se trouvait à 800 miles de là au moment de l'attaque - se dirige à « grande vitesse » vers la zone. Selon les marins espagnols, il devrait déjà être sur zone aujourd'hui (il lui faut 35 heures pour se rendre sur place selon la marine espagnole et était à 184 miles de la zone samedi midi). L'objectif des militaires est d'éviter que le bateau de pêche ne touche terre et que les otages soient débarqués.

Car, ensuite, aucune intervention ne serait possible. Le navire est suivi à la trace par les avions de patrouille d'Atalanta : les deux P3 Orion espagnol et allemand et l'Atlantique II français qui se relaient sur place. Apparemment ce sont les avions luxembourgeois qui ont été les premiers sur les lieux. C'est une de leur première sortie opérationnelle !

Rançon ou intervention.

Une cellule de crise, réunissant les ministères de la défense, de l’environnement et de la pêche, a été activée à Madrid, sous la responsabilité du vice-premier ministre, Maria Teresa Fernandez de la Vega. Les autorités ont deux options. 1° la négociation et le paiement d’une rançon.

Ce qui a apparemment commencé à être fait.

Puisqu’un premier contact a été entamé avec un intermédiaire. 2° L’intervention. Les Espagnols ont sollicité les Français pour agir en « partenariat spécial » selon De La Vega. Seuls les Français ont, en effet, à la fois l’expérience et les moyens pour mener ce type d’opérations. Mais qui ne va pas sans risque (cf. l’opération Tanit). Aussi la priorité n°1 affichée du gouvernement espagnol est la « sécurité des pêcheurs ».

Tout dérapage serait en effet fatal… au niveau politique.

A l'arrière du bateau, on peut voir remorqué le skiff pirate avec les bidons d'essence et apprécier la différence de taille des deux navires, quelques mètres pour l'un, une centaine de mètres pour le second (©Ministerio de Defensa de España)


Polémique politique.

Cette capture d’un navire espagnol a, en effet, déclenché une polémique en Espagne où la Ministre de la Défense, Carme Chacon, doit faire face à une double offensive.

Le parti populaire, dans l’opposition, a dénoncé la "passivité" du gouvernement. Le porte-parole de défense du PP, Beatriz Rodriguez Salmon, a ainsi expliqué que «le gouvernement n'a pas agi avec diligence raisonnable dans la protection du thon» notamment parce qu’il a rejeté les dernières initiatives présentées à la Chambre des députés pour mettre des militaires armés à bord des navires de pêche. Même explication chez les nationalistes basques du PNV, qui estiment que le pouvoir central n’en a pas fait assez pour protéger les pêcheurs basques.

Pour Josu Erkoreka, porte-parole du parti PNV, « Notre flotte de pêche au large des côtes de la Somalie risque sa vie alors que le ministre de la Défense joue à ne pas perdre des voix au Congrès. Ce n'est pas bien! ». Et de souligner que « la mise à bord de gardes privés (solution prônée par les ministères de la Défense et de l’Intérieur espagnols) est retardée par la paperasserie ».

Les thoniers ont mis en cause l’absence de protection directe par les forces armées espagnoles dont bénéficient les pêcheurs Français (NB : à leurs frais). Une motion législative dans ce sens, proposée par le PP et le PNV avait été rejetée en septembre par le Congrès. Le gouvernement a répliqué estimant que l’Alakrana ne pêchait pas dans la zone protégée par la force internationale. «

Chacun doit être responsable de ses actes » a averti Jaime Domínguez Buj. A Londres, le QG d’Atalanta tente de faire face à la polémique, indiquant qu’il y a une étroite concertation avec les pêcheurs, un de leurs représentants étant d’ailleurs présent au QG de Northwood.

Retrait par sécurité.

Il y avait environ 17 bateaux espagnols qui pêchent actuellement dans l’Océan indien. Et, par mesure de sécurité, leurs propriétaires ont demandé de quitter la zone de pêche. Ils devraient se diriger vers les Seychelles où la plupart ont établi leur base pour la saison de pêche. Pour les thoniers, c’est une mauvaise donne. Selon un responsable des pêches, l’année 2009 sera moins bonne. Au lieu des 180 à 200.000 tonnes pêchées chaque année, il n’y en aurait que 120.000 cette année. Du fait des pirates…

________________________ 3 - RFI

Arrestation de deux pirates somaliens

Ils avaient participé vendredi à la capture du thonier espagnol Alakrana : les 2 hommes ont été arrêtés par la marine espagnole alors qu’ils regagnaient la terre.

Le thonier et son équipage sont toujours retenus en otage aux larges des côtes somaliennes.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

L’interpellation des hommes a eu lieu grâce à un hélicoptère des forces armées espagnoles, alors même que les deux pirates s’apprêtaient à accoster sur le littoral de Somalie. Apparemment l’un deux a été blessé, touché à l’abdomen par une balle.

L’opération, autorisée par Madrid, augmente l’inquiétude pour les 36 membres de l’équipage de l’Alakrana, un navire de pêche du Pays basque espagnol qui a été attaqué par des pirates somaliens jeudi. Sur ces 36 pêcheurs, 16 sont de nationalité espagnole. Ils se trouvaient à 413 milles des côtes somaliennes, donc hors des eaux territoriales de ce pays, même si les pirates affirment le contraire et promettent un châtiment très dur.

D’après l’équipage, les pirates les traitent bien. Leurs manières et leurs méthodes les apparenteraient à ceux qui avaient donné l’assaut au MV Victoria, en mai. Un navire qui se trouvait, lui aussi, au large des côtes somaliennes et qui se dirigeait vers l’Arabie Saoudite.

__________________________ 2 - Ministère français de la Défense

Atalante : maintenance en haute mer


Le 1er octobre 2009, un Atlantique 2 de la marine nationale stationné à Djibouti a effectué un aéro-largage en pleine mer afin de délivrer un nouveau transmetteur de pression hydraulique (TPH) pour l'hélicoptère "Panther" de la frégate La Fayette, engagée dans l’opération Atalante.

Ce TPH en provenance de Hyères a tout d'abord transité entre Paris et Djibouti par voie aérienne militaire. Le détachement "Atlantique 2" de Djibouti l'a ensuite conditionné dans un conteneur de largage, cylindre d'un mètre de long sur vingt centimètres de diamètre. Le jour "J", l'avion de patrouille maritime l’a parachuté en mer. Une embarcation rapide de la frégate a ainsi pu récupérer la pièce.

Grâce à l’efficacité de cette manœuvre logistique opérationnelle, la maintenance du Panther a pu s’effectuer sans escale et réduire ainsi de manière significative l’indisponibilité de l’hélicoptère.

___________________________________ 1 - AFP

L'équipage du thonier espagnol, capturé par des pirates au large de la Somalie, va bien

L'équipage du thonier espagnol, capturé vendredi par des pirates au large de la Somalie, "va bien", a indiqué dimanche un des marins à la radio privée espagnole Cadena Ser.

Durant une brève conversation téléphonique, l'un des 16 marins espagnols à bord du thonier a expliqué que les pirates leur avaient permis d'utiliser le téléphone quelques minutes afin d'appeler leurs familles.

"Nous ne pouvons pas donner d'autres informations mais nous allons bien", a affirmé le marin.

Le thonier géant Alakrana, avec 36 marins à bord, avait été capturé vendredi dans l'océan Indien entre la Somalie et les Seychelles, lors d'un abordage marquant la reprise des actes de piraterie dans cette région, par des bandes armées mettant à profit la fin de la mousson et le retour à une mer plus calme.

Lors de l'attaque, le thonier pêchait illégalement, "loin" de la zone protégée dans le cadre de l'opération antipiraterie européenne "Atalante" déclenchée en décembre 2008.

La frégate "Canarias" de la marine espagnole, participant à l'opération "Atalante", s'est lancée à la poursuite de l'Alakrana avant qu'il n'atteigne les côtes somaliennes et plus précisément le port somalien de Harardhere, deuxième plus important repaire de pirates en Somalie après le port de Eyl vers lequel il se dirige.

Les pirates partis à l'assaut du thonier sont "très professionnels" et "membres d'un groupe parfaitement organisé et armé", ce qui rend "difficile pour le moment une intervention militaire", a rapporté dimanche le quotidien El Mundo, citant des sources proches du dossier.

Selon le quotidien El Pais, les pirates seraient au nombre de 13 et seraient armés de lance-grenades et de fusils.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.