12/11/10 (B577) Les traits de l’Erythrée / le régime prévoirait une purge des chrétiens non issus des Eglises officielles (Alliance Presse)

Les chrétiens évangéliques en Erythrée ont de quoi s’inquiéter. Selon l’organisation de défense des chrétiens persécutés Release International, le régime de ce pays prévoirait de purger le pays des chrétiens «illégaux» à Noël.

Dans ce pays, les autorités autorisent les Eglises catholique, luthérienne et orthodoxe mais les chrétiens de confessions non traditionnelles doivent faire face à une persécution intense. 3000 d’entre eux ont été emprisonnés ou torturés par les autorités pour n’avoir pas renoncé à leur foi, comme l’exigeait la junte militaire.

Selon le directeur de Release Erythrée, ce qui se passe dans son pays est semblable à ce qui se passe en Corée du Nord.

30/10/10 (B576) Les traits de l’Erythrée / Onze chrétiens arrêtés en Erythrée (Alliance-Presse)

Onze chrétiens évangéliques erythréens ont été arrêtés le 20 octobre dernier lors d’une vaste opération lancée par le gouverneur Mustafa Nurhussein, gouverneur de Southern Zone.

Arrestations, confiscations de téléviseurs et autres équipements électroniques ont été effectués dans les villes de Mendefera, Dekemharre et Dibarwa, selon International Christian Concern.

Les chrétiens visés par cette opération sont en majorité membres de l’Eglise Full Gospel, une Eglise déclarée hors-la-loi en 2002.

3000 prisonniers seraient actuellement détenus en Erythrée pour des motifs religieux ou politiques.

02/09/10 (B567) Les traits de l’Erythrée – Un troisième chrétien perd la vie dans les prisons érythréennes cette année (1 article)

_____________________________ 1 – Alliance Presse

Un troisième chrétien perd la vie dans les prisons érythréennes cette année

Le mois dernier, Yemane Kahasy Andom est décédé dans la prison militaire de Mitire, en Erythrée. Il s’agit du troisième chrétien évangélique, qui perd la vie dans cet Etat d’Afrique de l’Est. Les autorités lui avaient refusé des soins médicaux.

Le quadragénaire a été victime d’une malaria foudroyante. Ses très mauvaises conditions de détention sont également en cause. Battu, il a également été isolé durant deux semaines, dans une cellule souterraine.

Il était en prison depuis 18 mois.

Le chrétien avait refusé de renoncer à sa foi chrétienne. Yemane Kahasy Andom était membre de l’Eglise Kale-Hiwot de Mendefera. Il a été enterré sans cérémonie par le personnel pénitencier.

Deux autres chrétiens évangélique sont morts en prison cette année en Erythrée. Mogos Hagos Kiflom, 37 ans, ainsi que Mehari Gebreneguse Asgedom, 42 ans, sont tous deux morts en janvier. Le second, diabétique, s’est également vu refuser des soins médicaux.