10/10/08 (B469) Belga 7/7 (Be) La Belgique ne participera pas à l’opération contre les pirates somaliens

Le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, a exclu la participation de la Marine belge à l’opération que l’OTAN s’apprête à lancer au large des côtes somaliennes pour combattre la piraterie.

« Ce sera sans participation belge », a-t-il affirmé jeudi soir depuis Budapest.

Selon M. De Crem, un consensus s’est dégagé jeudi, lors d’une réunion informelle des ministres de la Défense des 26 pays de l’OTAN dans la capitale hongroise, pour envoyer une escadre de navires dans la région pour lutter contre la contrebande et la piraterie.

Ce sera une opération dirigée par le SACEUR (le commandant en chef des forces de l’OTAN, le général américain John Craddock, NDLR), a ajouté le ministre. Elle devrait permettre d’assurer une présence dans la région avant l’arrivée de navires de l’Union européenne, a encore précisé M. De Crem.

Intervention de l’OTAN

Le porte-parole de l’OTAN, James Appathurai, avait indiqué jeudi que l’Alliance atlantique allait envoyer d’ici deux semaines sept navires de guerre dans l’océan Indien pour contribuer à la lutte contre la piraterie au large de la Somalie, en pleine coordination avec l’UE. Sur demande de l’ONU et du Programme alimentaire mondial (PAM), « l’OTAN a accepté d’intervenir » et « enverra d’ici à deux semaines les sept navires de sa force navale permanente » dans l’océan Indien, avait expliqué M. Appathurai à l’issue de la première journée de discussions entre les ministres de la Défense alliés.

« La piraterie constitue une menace pour la population somalienne, dont 40% dépend de l’aide alimentaire que lui apporte le PAM », a souligné le porte-parole de l’OTAN.

Double mission

La mission de la flottille de l’OTAN sera double, « escorter les convois du PAM et patrouiller dans les eaux » au large de la Corne de l’Afrique, mais il reste à fixer les détails comme la nationalité des pays qui y participeront, a-t-il expliqué. Selon un diplomate, cette force navale comprendra des frégates.

« La coordination avec l’UE sera entière », a assuré M. Appathurai, soulignant « l’esprit d’ouverture et de soutien réciproque régnant entre les deux organisations » sur la lutte contre la piraterie.

Dix Etats membres de l’UE se sont dits prêts le 1er octobre à participer à une opération militaire aéronavale européenne pour combattre la piraterie au large de la Somalie dès novembre et en coordination avec l’OTAN.

De Crem refuse

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, avait cité, outre la France, l’Espagne, la Suède, le Portugal, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Lituanie et, éventuellement, la Grande-Bretagne. M. De Crem n’a pour sa part pas exclu que la Belgique participe l’an prochain à une telle opération. Ce serait alors avec la seconde de ses nouvelles frégates, le « Louise Marie », qui doit être déclarée opérationnelle au début 2009, selon des sources militaires. (belga/7sur7)

19/08/07 (B409) BELGA – Somalie: un important chef de clan assassiné à Mogadiscio

Un important chef de clan somalien a été abattu par des hommes armés dans la nuit de samedi à dimanche à Mogadiscio, a annoncé un porte-parole gouvernemental somalien.

« Qu’Allah le bénisse, Moalim Harun Moalim Yusuf était un des chefs de clans somaliens parmi les plus importants, il a été tué par deux hommes armés de pistolets alors qu’il rentrait de sa prière du soir », a déclaré le porte-parole, Abdullahi Mohieddin Odka.

« Il est mort sur le coup », a-t-il ajouté.

La victime était le chef des négociateurs pour le Mudulod, considéré comme le plus importants des clans à Mogadiscio.

Il s’agit du premier assassinat dans la capitale depuis des années d’un chef de clan d’un rang aussi élevé.

La situation à Mogadiscio continue de se dégrader depuis la chute fin décembre-début janvier des tribunaux islamiques qui contrôlaient depuis plusieurs mois la quasi-totalité du sud et du centre de la Somalie.

Des insurgés, opérant avec des combattants islamistes, mènent des attaques régulières visant essentiellement les forces de sécurité somaliennes et éthiopiennes qui ripostent de façon violente. (DEC)

10/03/07 (B386-A) BELGA : Somalie: les islamistes affirment avoir tiré sur un avion de l’Amisom.

MOGADISCIO
09/03 (BELGA) = Les islamistes somaliens ont affirmé avoir tiré
vendredi deux missiles sur un avion militaire de la force africaine de paix
en Somalie (Amisom), qui a pris feu à l’atterrissage à Mogadiscio
sans faire de victimes, selon un site internet lié au mouvement islamiste.

« Aujourd’hui, le 9 mars 2007, nous
avons détruit un avion militaire à l’aéroport de Mogadiscio.
L’avion transportait des troupes d’invasion, il a été touché
par deux missiles »
, selon le site islamiste somalien
qaadisiya.com. « 

Nous
prévenons tous les envahisseurs que le mouvement de résistance
a redoublé d’efforts et attaquera tous ceux qui envahissent notre pays
de façon illégale », peut-on lire sur le site.

Un officier de l’armée somalienne avait auparavant rejeté, sous
couvert d’anonymat, les affirmations de certains habitants selon lesquelles
l’avion aurait été touché par un missile. « Ces
affirmations sont de purs mensonges, c’était une défaillance
technique »
, avait-il insisté.

Un avion-cargo en provenance d’Ouganda transportant de l’équipement
et des soldats de l’Amisom a pris feu à l’atterrissage vendredi matin
à l’aéroport de Mogadiscio sans faire de victimes, selon des
sources militaires ougandaises. Alors que l’Amisom a commencé son déploiement
mardi, c’est la première fois que les islamistes revendiquent une attaque
à Mogadiscio depuis leur éviction du pouvoir il y a deux mois.
(CLA) ./.

Belga
(Belga Feed)

14/01/07 (B378) Bron: Belga/ Somalie: raid des forces somaliennes à la recherche d’islamistes.

MOGADISCIO
14/01 (BELGA/AG) = Les troupes somaliennes appuyées par l’armée
éthiopienne ont mené dimanche un raid sur des caches présumées
d’islamistes dans Mogadiscio, au lendemain du vote du Parlement instaurant
l’état d’urgence dans le pays.

L’opération
a été menée dans plusieurs maisons du quartier de Towfiq
(sud de Mogadiscio) où des caches d’armes (notamment d’AK-47) ont été
découvertes et également dans un hôpital privé
dont les gardes ont été désarmés. Le sud de la
capitale somalienne était le bastion des miliciens des tribunaux islamiques,
qui ont fui Mogadiscio avant l’entrée dans la ville le 28 décembre
des forces gouvernementales somaliennes et de soldats éthiopiens. (NLE)
./.

19/08/06 (B363-A) BELGA : les trois agents belges qui étaient retenus à Hargeisa sont autorisés à quitter le pays pour rejoindre la Belgique. (Info lecteur)

Un retour confirmé pour jeudi
Rédaction en ligne

mercredi 16 août 2006, 16:15

Les trois agents belges du service de l’immigration, arrêtés ce mardi au Somaliland, ont eu la confirmation qu’ils pouvaient quitter le pays ce jeudi.

Les trois agents de la Police Fédérale ne sont plus assignés à résidence et séjournent librement dans un hôtel de la région et ce, en attendant leur vol de retour. Ils sont en possession de leurs documents personnels et de voyage, précise un communiqué de la Police fédérale.

Les trois agents de la Police aéronautique de la Police fédérale étaient retenus à Hargeisa, la « capitale » du Somaliland, depuis le 15 août après avoir voulu remettre un Somalien rapatrié aux autorités locales. L’affaire a été vite résolue grâce à l’intervention de l’ambassade de Belgique à Nairobi au Kenya.
Les trois agents belges devraient prendre un avion jeudi après-midi pour rentrer en Belgique.

Le Somaliland a fait sécession en mai 1991, quelques mois après le coup d’Etat qui avait renversé le régime du dictateur Mohammad Siad Barre.

(D’après Belga)

______________________________ Note de l’ARDHD
Selon certains observateurs, la publication de l’information par l’ARDHD, en avant-première aurait convaincu les autorités somalilandaises de ne pas tomber dans un piège qui aurait été éventuellement tendu par IOG … et de s’associer indirectement à une tentative de pression dans une affaire pénale qui le concerne.

Mais ces affirmations restent à vérifier
________________________________________________________________

17/08/06 (B362) BELGA /Trois Belges du service de l’immigration retenus au Somaliland. (Info lecteur)

__________________________________ Note de l’ARDHD
Le GED avait lancé une alerte dès le 15 août 2006, que nous avions aussitôt publiée.
______________________________________________________

Bron: Belga
15/8/2006 20:49

BRUXELLES 15/08 (BELGA) = Trois agents belges du service de l’immigration ont été arrêtés mardi au Somaliland, un territoire autoproclamé indépendant de la Somalie en 1991, selon la BBC.

L’information, relayée par la chaîne de télévision flamande VTM, a été confirmée par un porte-parole du ministère belge des Affaires étrangères. Les trois hommes, actuellement retenus dans un hôtel de la capitale du Somaliland, Hargeisa, escortaient un demandeur d’asile expulsé de Belgique.

Selon les autorités locales, les responsables belges ne disposaient pas des visas nécessaires pour pénétrer sur le territoire du Somaliland, ni d’un accord préalable pour « livrer un expulsé à cet endroit », écrit la chaîne anglaise sur son site.

Les agents belges et le demandeur d’asile sont arrivés au Somaliland en provenance d’Ethiopie, selon la même source. Un porte-parole du ministère belge des Affaires étrangères a confirmé que « des problèmes étaient survenus avec les documents de transit ». Il a précisé que les trois hommes n’avaient pas été arrêtés, mais étaient « retenus ». (GFR)