15/11/09 (B525) Suède : Des jeunes s’enrôlent dans le djihad dans un centre de loisirs (Par Poste de veille – Bivouac.id)

Partout en Occident, les autorités ont la tête enfouie dans le sable pendant que des organisations terroristes font du recrutement pour le djihad, parfois même grâce à l’argent des contribuables.

En Allemagne, c’est par familles entières que les recrues s’installent au Waziristan pour mener le djihad (lire).

Des jeunes s’enrôlent dans le djihad dans un centre pour jeunes de Stockholm

Les contribuables suédois ont financé un centre de loisirs pour les jeunes dans une banlieue nord de Stockholm, Rinkeby, qui a servi de poste de recrutement au groupe islamiste Al-Shabaab basé en Somalie.

Plus de dix jeunes de ce quartier composé en majorité d’immigrants ont déclaré à la Radio Sveriges (RS) que la campagne de recrutement avait été menée par un leader des jeunes au centre de loisirs Kreativitetshuset.

Le centre de loisirs a été lancé par une mosquée et a reçu un total de 480.000 couronnes (environ 47 mille euros) de l’administration des sports et loisirs de la ville de Stockholm sur quatre ans avant sa fermeture en 2008.

« C’est horrible. Il n’a pas été question de cela dans nos échanges avec l’association au moment de la création du centre » a dit à RS le responsable des clubs et des associations à la ville, Per Johansson. «Leurs papiers étaient en règle lorsqu’ils les ont produits. Et nous n’avons rien vu qui puisse suggérer quelque chose comme ça lors les visites que nous avons effectuées à l’installation au cours de la première année ».

Le recruteur en chef, qui aurait la trentaine, a montré aux jeunes des clips YouTube encourageant à se sacrifier pour ses convictions.

«J’ai vu comment ils montraient des images de victimes de guerre, des têtes coupées, et toutes sortes de choses horribles tout en répétant continuellement le même message. L’impact était énorme auprès de ceux qui étaient trop faibles pour résister », a dit à RS un jeune qui a résisté aux encouragements du leader des jeunes de se joindre à Al-Shabaab.

Selon le Service de sécurité suédois Sapo, Al-Shabaab a réussi à recruter environ 20 jeunes de Suède, dont certains ont été tués au combat.

La nouvelle a été diffusée le jour même où le magazine Neo publiait l’avant-première d’une interview par le journaliste Per Gudmundson de l’épouse d’un homme de Rinkeby recruté par al-Qaeda en Irak.

« Je pense qu’il n’a rien fait de mal. Pour moi, cela fait partie de notre religion », a déclaré l’épouse à Gudmundson, qui a retracé le périple de l’homme depuis la banlieue de Stockholm jusqu’aux champs de bataille de l’Irak après avoir examiné les documents confisqués par l’armée américaine dans les repaires d’al-Qaïda en Irak près de la frontière avec la Syrie.

Selon Magnus Ranstorp, directeur de la recherche au Centre d’étude sur le terrorisme et les menaces asymétriques à l’Agence suédoise de recherche pour la défense, il y a des centaines de djihadistes en Suède, mais leur nombre est resté constant depuis plusieurs années.

Ranstorp a également confirmé que Al-Shabaab fait du « recrutement intensif » en Suède en utilisant souvent des associations et groupes somaliens.

Source : The Local Traduction d’extraits par Bivouac-ID en collaboration avec Poste de veille

16/06/09 (B503) Nouvelles de Somalie …. Vu à la Télé ! (Bivouac)

Non ! Cette phrase d’accroche publicitaire ne sera plus utilisée en Somalie ! Et pour cause :

Les islamistes qui contrôlent le sud de la Somalie ont interdit samedi le cinéma à la télévision, trois ans après avoir fermé les salles de projection dans la région qu’ils contrôlent.

“Regarder des films est totalement interdit, même chez soi”, a indiqué Sheikh Mowlid Ahmed, un commandant des forces de sécurité de la ville portuaire de Kismayo dans un communiqué.

“Les gens ont le droit de regarder la télévision uniquement pour regarder les informations sur des chaînes comme Al-Jazeera”, a-t-il ajouté, en précisant que des vérifications seraient effectuées dans les domiciles et que les contrevenants seraient punis.

Les combattants islamistes ont repris le contrôle de cette ville en octobre, moins d’un an après en avoir été chassé par les troupes éthiopiennes soutenant le gouvernement somalien.

Des habitants ont indiqué que les autorités islamistes avaient commencé récemment à inspecter les téléphones portables et punissaient, en général par des coups de fouet, quiconque avait téléchargé un film.

Les islamistes somaliens ont juré de faire chuter le gouvernement de transition et d’instaurer la charia.

12/10/08 (B469) Bivouac (Ca) / Que transportait le mystérieux navire iranien piraté ? (A approcher avec précaution !)

Par Melba le 11 octobre 2008

Lien vers le site : http://www.bivouac-id.com/2008/10/11/que-transportait-le-mysterieux-navire-iranien-pirate/

Le 21 aout 2008, le MV Iran Deyant, un cargo iranien, qui se dirigeait vers le canal de Suez fut pris d’assaut par un gang de plusieurs dizaines de pirates somaliens armés de kalashnikofs et de grenades, alors que le bateau passait au large de la corne de l’Afrique.

Mais ce que les pirates ne savaient pas, c’est qu’ils n’avaient pas affaire à un cargo ordinaire.

Après trois jours, les pirates qui avaient arraisonné le navire et ouvert un conteneur dont le contenu ressemblait à du sable, souffrirent tous d’étranges complications de santé, y compris de graves brûlures de la peau et perte de cheveux. Et après deux semaines, seize des pirates étaient morts, certains sur le bateau, d’autres retournés à terre.

Officiellement, le navire transportait des “minéraux”et des “produits industriels”.

Informés rapidement sur la maladie et la cargaison possiblement toxique, les autorités de la région autonome du Puntland dépêchèrent à bord le 4 septembre une délégation dirigée par le Ministre du Pétrole et des Minéraux Hassan Osman Allore pour enquêter sur la situation , et ils purent constater que les décès étaient dus à une exposition à “quelque chose sur ce navire.”

le MV Iran Deyanat appartient à l’Islamic Republic of Iran Shipping Lines (IRISL), compagnie maritime administrée par l’armée iranienne. Le 10 septembre, le Ministère des Finances américain ( Department of the Treasury) décidait d’appliquer des sanctions sur l’IRISL en spécifiant que la compagnie était engagée dans des opérations illégales pour le compte des Brigades des Gardes Révolutionnaires Iraniens. l’IRISL avait déjà un lourd passé de falsification de documents et de fausses déclarations.

Depuis lors, les officiels et les services secrets américains observent le silence.

Mais certaines sources russes (à prendre encore avec précautions) donnent une version alarmante. Selon eux, le MV Iran Deyanat , était une énorme bombe sale flottante (radioactive) destinée à exploser en face des grandes villes cotières israéliennes, après avoir traversé le canal de Suez.

L’ensemble de la cargaison de sable radioactif, obtenu par l’Iran en provenance de Chine et scellé dans des conteneurs, devaient exploser projetant dans les airs un nuage de sable après le transfert de l’équipage dans des bateaux. les vents dominants devaient ensuite se charger de ramener le nuage radioactif hautemant dangereux vers la terre.

Un autre explication qui circule veut que la cargaison devait être livrée aux jihadistes au Yemen pour la guerre.

Sources :
http://shiratdevorah.blogspot.com/2008/10/hijacked-iranian-ship-was-dirty-bomb.html

et The Times