03/04/03 (B191) Nomination de Me AREF dans l’Ordre des Brosses à Reluire au grade de ‘Corbeau repenti ».

Le comité des Brosses
à Reluire est heureux d’accueillir en son sein un des représentants
de l’élite intellectuelle, dont le parcours politique est aussi consternant
que possible.

Après avoir été
un vrai défenseur des Droits de l’Homme, de la veuve, de l’orphelin
et du syndicaliste persécuté, après avoir subi les pires
sévices de la part d’un régime dictatorial et sanguinaire, Me
AREF vient de retourner sa veste et de prendre la défenses des bourreaux.

En acceptant non seulement
d’être le conseil d’un Général au passé éloquent
mais aussi de s’exprimer publiquement contre une personnalité de l’opposition,
Me AREF est-il un exemple de plus qui conforte la thèse dite « du
syndrome de Stockholm » ? C’est à dire du cas où la victime
finit par aimer / admirer son bourreau. N’ayant pas la réponse, l’Ordre
des Brosses à Reluire l’élève à la dignité
de « Corbeau repenti’.

 

En vertu des pouvoirs qui
nous ont été conférés, nous sommes heureux de
vous élever à la dignité ‘de corbeau repenti’
dans l’Ordre des Brosses à Reluire. Vous devrez porter, désormais,
cette décoration à chaque fois que vous rencontrerez Guelleh,
en témoignage de votre allégeance nouvelle et sincère
et pour confirmer votre repentance.

13/01/03 (B180) Monsieur Ismaël Yassin, Président de la CENI, a été coopté dans l’Ordre des Brosses à Reluire.

Plus, il raconte de carabistouilles, plus son nez s’allonge …

Dans une déclaration
reprise par l’ADI, Monsieur Ismaël Yassin se déclare pleinement
satisfait du déroulement du scrutin…. Il n’est pas le seul
!

Mais tous ceux
qui pensent comme lui, sont, pure coïncidence des membres de l’UMP
ou des proches de Guelleh.

Allez-donc savoir
!

Monsieur le Président
nous avance des certitudes sorties de son chapeau :

  • (…) la CENI  »
    pour sa première expérience de surveillance et de contrôle
    des élections, a pleinement remplie sa mission. « 
  • Le président
    M. Yabeh a indiqué  » qu’en tant qu’arbitre impartial
    situé au-dessus de la mêlée, la CENI constate que d’une
    manière générale, les partis politiques ont joué
    franc-jeu, et que les règles du jeu démocratiques, dans leurs
    fondements ethniques (?), ont été respectées. « 

Nous, on penserait plutôt
que la CENI a couvert, de son parapluie blanc, une vaste opération
de fraude électorale. Il suffit de regarder les chiffres et de découvrir
des aberrations entre deux centres de vote voisins ou de voir des chiffres
ronds (ex : 3.200) à plusieurs reprises, ce qui donne l’impression que certains
résultats ont été calculés ‘à la louche’
par le pouvoir, en fonction de ses besoins pour être majoritaire dans
chacune des circonscriptions.

Désormais
M Ismaël Yassin, vous devrez porter
la décoration qui vous est attribuée officiellement


Les membres de l’Ordre des Brosses à Reluire
vous reconnaîtront désormais comme l’un des leurs,
selon votre grade : ‘Magicien des Chiffres ».

Bravo à
vous, pour ces opérations de magie et pour ces tours de passe-passe,
qui n’ont pas convaincu grand monde, reconnaissons-le en passant.

30/12/02 (B178) DILEYTA devient officier dans l’ordre des Brosses à Reluire.

Après
Moumin Bahdon, Dileyta est promu officier dans l’Ordre des Brosses à
Reluire.

Qu’est-ce
que cela veut dire ?

Simplement
qu’il est nominé pour la deuxième fois !!!

Tenez-vous
bien, voilà ce qu’il vient de déclarer sur RFI et qui est repris
par l’ADI " Nous sommes face à une opposition immature "
LIre la dépêche ADI ci-dessous.

Monsieur
DILEYTA, Premier Ministre
nous vous élevons à la dignité d’Officier
dans l’Ordre des Brosses à Reluire

pour les propos insultants
que vous avez prononcés à l’encontre
de l’opposition et de M. Dini
en particulier, en pleine campagne électorale.

Inutile
de lever les yeux au ciel,
Monsieur Dileyta, ce que vous avez dit,
est ignoble dans la bouche d’un Premier Ministre, censé représenter
le peuple tout entier. Cela montre votre parti pris en faveur de l’UMP et
votre manque d’intelligence .. politique, bien sur !

_________________________ Extrait de l’ADI

" Nous sommes
en face d’une opposition immature "
, déclare sur RFI le Premier
ministre et tête de liste de l’UMP.

DJIBOUTI (ADI) – 30 décembre
" Les accusations de M. Ahmed Dini à l’encontre du gouvernement
ont pour unique objectif de dissimuler aux yeux des citoyens djiboutiens les
problèmes d’organisation auxquels son mouvement politique est confronté
actuellement. "

C’est ce qu’a affirmé
aujourd’hui sur les ondes de la RFI le Premier ministre et par ailleurs tête
de liste de l’Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) M.
Dileita Mohamed Dileita, en réaction aux propos tenus hier sur les
antennes de cette même radio par M. Ahmed Dini Ahmed, qui conduit la
liste des candidats à la députation de l’Union pour l’Alternance
Démocratique (UAD) pour les législatives du 10 janvier prochain.

Le leader de l’UAD avait
en effet accusé alors le gouvernement d’avoir désigné
" des proches ou des partisans des candidats de l’UMP aux postes de
présidents et de secrétaires des bureaux de vote. "

Pour le Premier ministre
M. Dileita Mohamed Dileita, " une telle affirmation ne repose sur
aucune preuve concrète et n’a d’autre ambition que de masquer les faiblesses
de la coalition de l’opposition. "

" M. Ahmed Dini
et ses alliés n’ont à ce jour présenté aucun programme
politique "
, a t-il dit, ajoutant " ils rejettent les principes
et règlements du scrutin. "

Le leader de l’UMP a par
ailleurs expliqué que les membres de l’opposition ne veulent entendre
parler ni de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI),
ni du Conseil Constitutionnel, ni des observateurs étrangers qui sont
selon eux des gens qui sont venus à Djibouti pour faire du tourisme.

" Tout cela, a
t-il conclu, montre que nous sommes en face d’une opposition immature. "


ADI – 16H 30 GMT- 30 DECEMBRE
2002

24/12/02 (B177) Les frères DALTON sont-ils arrivés avec les troupes américaines à Djibouti ?

WANTED
?

Eh bien non ! Vous vous
trompez ! Fort heureusement, les frères Dalton, qui font partie maintenant
de la légende américaine et qui furent des criminels notoires,
ne sont pas ressuscités à Djibouti, avec l’arrivée des
forces US. Ces quatre hommes ne sont pas non plus connus comme étant
des terroristes internationaux.

Mais est-ce pire encore
?

Ces personnages peu recommandables, aux allures
sinistres et aux mines apparemment patibulaires ne sont pas (encore ?) des
criminels recherchés par la Justice. Bien au contraire, ils cumulent
les qualités et les honneurs : à la fois membres de la bande
à Guelleh et défenseurs de son système répressif
et confiscatoire, ses grands témoins à décharge dans
l’affaire Borrel et surtout les nominés de l’Ordre des Brosses à
Reluire dans la promotion de Noël 2002.

L’Ordre des Brosses à Reluire a décidé de coopter

MM Djama Souleiman,
Goumaneh et Maître Martinet
dans l’Ordre des Brosses à Reluire
au grade de Chevalier et au titre collectif de ‘Cow-Boys de l’impossible ».

M. Moumin Bahdon,
déjà chevalier au grade ‘d’Opposant fluctuant’, est élevé
à la dignité d’officier.

Comme il s’agit de personnes
relativement dangereuses, le Conseil de l’Ordre des Brosses à Reluire
a décidé de ne pas leur remettre personnellement les insignes
de leur nouvelle dignité et il a confié cette mission à
IOG qui l’a acceptée avec délectation ….

P.S. : si vous souhaitez
télécharger une version de cette caricature, avec une meilleure défintion
(Format .JPG 54 Ko), cliquez
ici.

20/12/02 (B177) Sur proposition de plusieurs lecteurs, OMAR AIDID, responsable à Djibnet a été coopté dans l’Ordre des Brosses à Reluire.

Omar AIDID est le responsable
de Djibnet. C’est lui qui a permis de censurer l’émission de Canal
+, à chaque fois qu’elle aurait dû passer à Djibouti.

Pour quelles raisons ?
Pour plaire à Guelleh, bien évidemment. C’est la seule et unique
raison pour laquelle il a privé non seulement tout un peuple d’une
information mais aussi tous les Français établis à Djibouti.

Cela mérite une
nomination dans l’Ordre des Brosses à Reluire au titre de « Grand
guignol »

En vertu
des pouvoirs qui nous sont conférés,
Monsieur Omar AIDID, nous vous élevons

à
la dignité de « Grand guignol »
et nous vous remettons les insignes de votre grade,
que vous porterez désormais dans toutes les cérémonies
officielles.

Cet insigne ne manquera
pas de susciter le respect légitime de vos concitoyens et de tous les
étrangers francophones installés à Djibouti.

Si vous souhaitez féliciter
personnellement M Omar Aidid ou bien lui adresser des reproches bien sentis
pour la façon dont il exerce la censure, voici ses coordonnées professionnelles
:
Tel bureau (00 253)
35 42 88 ou 35 05 41
Fax (00 253) 35 35 59

Toutes
nos félicitations au nouveau nominé !!

24/11/02 (B173 ) Moumin Bahdon intronisé officiellement dans l’Ordre des Brosses à Reluire.

 » Après
son accession à la magistrature suprême, le chef de l’état
M. Ismaël Omar Guelleh a établi un cadre de dialogue et de concertation
mutuelle avec les différentes tendances politiques. Cela s’est traduit,
à titre d’exemple, par la signature d’un accord de paix et de concorde
civile avec le FRUD Armé le 12 mai 2001 « , a dit le président
du PPSD.


Et de poursuivre :  » Quant à nous, à l’issue de 14 mois
de négociations, nous avons décidé de dépasser
nos divergences pour rapprocher nos points de vues au profit de la présentation
et de la consolidation de la cohésion sociale, et afin de conjuguer
nos efforts dans le but d’éliminer tous les facteurs qui freinent notre
marche vers le progrès et le respect des valeurs humaines et démocratiques
« 


M. Moumin Bahdon Farah a, du reste, mis en exergue que le PPSD envisage de
faire prochainement une alliance avec le Rassemblement Populaire Pour le Progrès
(RPP), le parti au pouvoir.

Pouvait-il mieux
exprimer son mépris absolu pour la souffrance du peuple djiboutien et son besoin
impétueux de reconquérir (enfin ?) une parcelle de pouvoir, serait-ce
au détriment de son idéologie et de ses principes. Bravo au
nouvel impétrant ! Toutes nos félicitations !

Nous igonorons encore,
si Guelleh lui remettra personnellement la décoration qu’il a bien
méritée… De toutes les façons, elle devrait connaître une diffusion et une renommée internationale.

Monsieur
Moumin Bahdon Farah,
ancien (et futur ?) Ministre,

en vertu
des pouvoirs que nous avons reçus,
nous vous admettons dans l’ordre tant envié
des Brosses à Reluire au grade de
« Opposant fluctuant et réductible »

Un ban
d’honneur pour le nouvel élu !

23/02/02 Ordre des Brosses à Reluire. Nomination de Monsieur Wahib Ahmed Ben Ahmed.

Après
avoir lu le communiqué du MSR signé par Monsieur
Wahib Ahmed Ben Ahmed, nous avons été heureux
de proposer sa candidature au sein des Brosses à Reluire.
Il a été coopté à l’unanimité
et au premier tour de scrutin.

Pour
soutenir son dossier, nous avons sélectionné plusieurs
phrases qui montrent vraiment son désir de plaire à
tout prix à Guelleh et ce, au détriment même
des évidences.

Le
MSR, depuis sa création, a toujours respecté les
principes de liberté et de paix….


Une Paix que le MSR a pu défendre grâce à
son organe de presse, AL-NASR, créé le 26 décembre
1997 et qui jouit d’une grand liberté d’expression.

Il suffit de lire un exemplaire de ce canard pour comprendre
que Guelleh, même de méchante humeur, n’aurait
rien à redire ni à censurer. Beau travail de cireurs
de pompes.

Donc
fidèle à ses principes de liberté (c’est
lui qui le dit plus haut), le MSR a apporté son soutien
total et indéfectible à la victoire du Président
de la République.

Ohé
les gars, vous ne trouvez pas que vous en faites un peu trop
? N’y aurait-il pas une légère incohérence
dans vos propos ? Comment pouvez-vous dire que vous respectez
les principes de liberté et que vous vous êtes
engagés totalement pour IOG ? Vous ne trouvez pas qu’il
y a quelque chose qui est choquant ? *

Nous
si ! Et pour saluer ce bel élan de vituosité qui
tient de l’éliquibre magique, nous vous admettons dans
l’Ordre des Brosses à Reluire au grade de "Clown".


CLOWN

Médaille décernée à
Monsieur Wahib Ahmed Ben Ahmed
qui devra la porter à chaque fois qu’il rencontrera Guelleh
en témoignage de son attachement sans borne à
la dictature
et au régime des violations des Droits de l’Homme.

Nous
lui adressons nos plus sincères félicitations

*
Si ce point ne vous choquait pas, nous avons trouvé une
autre incohérence dans le fait que votre épouse
pourrait avoir demandé l’asile politique en Belgique
… Celui-là finira peut-être par vous choquer
un peu plus !

17/02/02 L’Ordre des Brosses à reluire accueille un nouveau membre, M. Ismael Ibrahim Houmed, Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme.

Nous
avons le plaisir d’accueillir au sein de l’Ordre des Brosses
à reluire, le Ministre de la Justice pour son interview
accordé à l’ADI sous le titre "
Peux mieux faire"
. Des améliorations sont
certainement déjà possibles dans le domaine
de l’orthographe de base. Pour commencer, Il peut certainement
recopier cent fois le verbe pouvoir conjugué au
présent…

Ce
n’est pas pour cette broutille (d’autant plus que nous
ne sommes pas nous-même à l’abri de fautes
de frappe dans ce support.. ) Que nous lui décernons
le titre tant envié, mais bien pour ses propos,
dont nous avons sélectionné quelques phrases
parmi les meilleurs passages. Que de vérités
évidentes dans la bouche de ce Ministre, fervent
admirateur de M. de La Palice ?

«
la question de la femme ne concerne pas seulement la femme
»,

«
toutes les lois humaines sont faillibles en ce sens où
elles ne sont pas parfaites. »

Ainsi,
« le souhait d’une adéquation entre
la formation et l’emploi, les problèmes de
la Santé et le SIDA, la question de la femme, la
Justice, la Jeunesse, l’Eau », tout a été
passé au peigne fin a t-il affirmé, ajoutant
que le mérite de ce séminaire aura été
« d’avoir au moins soulevé de telles
questions », auxquelles a t-il dit « on
essaiera progressivement d’y remédier.
»
(Comme on dit vulgairement chez nous :
"Compte dessus et …)

Ce
long exposé, plein de poncifs, est un exemple remarquable
de la langue de bois et du style Guelléen. Avec
un tel Ministre, IOG n’a aucune inquiétude à
se faire : les Magistrats continueront à lui obéir
au doigt et à l’oeil et la Justice continuera à
être rendue depuis le Palais de l’Escale. Il semble
qu’Ismaël Ibrahim Houmed ait aussi oublié
qu’il était en plus en charge des Droits de l’Homme,
dans un pays où le nombre des violations de ces
mêmes droits dépasse la moyenne habituellement
tolérée pour les pays d’Afrique ! (sic)
que pense-t-il de la situation des douze prisonniers incarcérés
injustement à Gabode ? Il se garde bien d’en parler
!

Donc
notre Ministre a bien mérité d’être
admis au sein de l’ordre des Brosses à reluire
au grade de "Somnifère". Nous lui décernons
la médaille avec nos félicitations.

Médaille
décernée à M. Ismael
Ibrahim Houmed
,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires
et Musulmanes,
Chargé des Droits de l’Homme (?),

qui pourra désormais la porter, dans les réceptions
officielles.

Nous sommes certains, s’il oubliait de la porter,
que ses collègues se feraient un plaisir de le
rappeler à l’ordre (des Brosses à