27/08/2017 (Brève 1058) Le comité de soutien à la famille Borrel nous informe qu’Elisabeth Borrel sera reçue par Jacques Pradel sur RTL lundi 28 août de 20 à 21:00

A cette occasion, Elisabeth BORREL reviendra sur les récentes expertises qui confirment que dès le départ l’enquête judiciaire a été délibérément orientée vers la thèse du suicide en ignorant les procédures habituelles qui auraient permis de connaître la vérité sur l’assassinat de Bernard Borrel à Djibouti en 1995.

Il s’agit donc bien d’une affaire d’Etat.

19/03/11 (B596) Communiqué du Comité international de soutien aux prisonniers politiques à Djibouti.

Collectif international de soutien aux prisonniers politiques de Djibouti

Un grand nombre de prisonniers politiques, pour la plupart non jugés, détenus à Djibouti dans des conditions effroyables d’hygiène et de promiscuité

La République de Djibouti est un pays où la démocratie et le respect des droits Humains n’ont pas droit de cité depuis l’Indépendance nationale du 27 juin 1977.

Un grand nombre de prisonniers politiques croupissent dans la prison centrale de Gabode, beaucoup sans jugement, ou détenus en garde à vue dans les cellules de la police et de la gendarmerie.

Le président Ismaël Omar Guelleh a fait modifier la Constitution en avril 2010 par une assemblée nationale monocolore et soumise pour s’arroger un troisième mandat à la tête du pays, s’ouvrant ainsi la voie à une présidence à vie.

Ces prisonniers sont des étudiants de l’Université de Djibouti, des lycéens, des collégiens, des civils arrêtés lors des ratissages dans le Nord de Djibouti, mais aussi des militants et responsables des partis djiboutiens d’opposition regroupés au sein de l’UAD et de l’UMD, et du FRUD.

Le seul crime de ces citoyens djiboutiens est d’avoir osé exercer leur droit de grève pour les étudiants et élèves, leur droit de manifestation pour de nombreux militants de l’Opposition (notamment lors de la grande manifestation pacifique à laquelle l’UAD avait appelé le 18 février 2011), ou tout simplement d’appartenir à l’Opposition.

Avant et pendant ces vagues d’arrestations arbitraires, le régime a perpétré de véritables exécutions extrajudiciaires et des actes de torture partout dans le pays : à Djibouti-ville, la capitale, à Tadjourah et à Obock au Nord, dans les districts de Dikhil (notamment à Hanlé) et d’Ali-Sabieh au Sud.

Un collectif international de soutien aux prisonniers politiques de Djibouti a été constitué :

– Pour obtenir la libération immédiate de personnes arbitrairement détenues ;

– Pour faire cesser les tortures infligées à la plupart des prisonniers ;

– Pour demander que Djibouti respecte les instruments juridiques pour la protection des mineurs, des femmes, et contre la torture qu’il a signés ;

– Pour dénoncer les tentatives du pouvoir djiboutien de criminaliser l’action politique de l’opposition en république de Djibouti.

LE COLLECTIF INTERNATIONAL DE SOUTIEN AUX PRISONNIERS POLITIQUES DE DJIBOUTI

***

LISTE DES PRISONNIERS POLITIQUES DÉTENUS À DJIBOUTI

LISTE NON EXHAUSTIVE

1) Fahmi Mohamed Adaweh
2) Farhan Daher Gan
3) Elmi Omar Houssein
4) Adaweh Robleh dit Bouh
5) Ali Saleh Barreh
6) Idriss Abdi Aouled
7) Sadam Houssein Robleh
8) Liban Daoud Soubaneh
9) Mohamed Ahmed Djama dit Nasto
10) Fahmi Abdi Obsieh
11) Mohamed Rirache Miguil
12) Hassan Mohamed Hassan
13) Abdoulfatah Hassan Ibrahim
14) Hassan Amin Ahmed
15) Abdi Elmi Omar dit Germany
16) Omar Ali Ahmed
17) Abdi Osman dit Indhabuur
18) Bogoreh Robleh
19) Abdi Samireh
20) Hawa Waïss
21) Abdo Dabaleh Mohamed
22) Mohamed Kabo Idriss
23) Abdo Houssein Ahmed
24) Kadir Abdillahi Yassin
25) Yacin Houssein
26) Saïd Houssein Robleh
27) Idriss Ali
28) Fayçal Djama
29) Omar Daher
30) Aboucheh Abmoule
31) Omar Mahamoud Okieh
32) Ismaël Abdillahi
33) Mohamed Kamil
34) Ali Nouho Houmed

35) Hadi Mohamed Moussa
36) Abdi Saïd : athlète national et international

37) Farah Abadid Hildid
38) Houssein Ahmed Farah
39) Houssein Robleh Dabar
40) Abdillahi Aden Ali
41) Moustapha Abdourahman Houssein
42) Mohamed Ibrahim Waïs
43) Mohamed Ahmed dit Jabha
44) Mohamed Ahmed Ibrahim (frère de Mahdi Ahmed décédé en prison)

LE COMITE DE COORDINATION DU COLLECTIF INTERNATIONAL

SYLVIE JAN, Porte-parole du Comité de coordination du collectif international ;
Maki Houmedgaba ;
Hassan Cher Hared ;
Aicha Dabalé ;
Mohamed Moussa Ainaché ;
Mohamed Doubad Waiss ;

LES DELEGUES LOCAUX DU COMITE DE COORDINATION DU COLLECTIF INTERNATIONAL
Djibouti : Jean-Paul Abdi Noël ;
Etats-Unis et Canada : Abdourahman Waberi ;

LISTE DES ORGANISATIONS MEMBRES DU COLLECTIF INTERNATIONAL

DJIBOUTI:
U.A.D : Union pour une Alternance Démocratique (ARD, MRD, UDJ) ;
A.R.D : Alliance Républicaine pour le Développement ;
M.R.D : Mouvement pour le Renouveau démocratique et le Développement ;
U.D.J : Union pour la démocratie et la justice ;
U.M.D : Union des Mouvements Démocratiques (PND et PDD) ;
P.D.D : Parti Djiboutien pour le Développement ;
P.N.D : Parti National Démocratique ;
LDDH : Ligue Djiboutienne des Droits Humains ;

FRANCE :
FRUD : Front pour la restauration de l’unité et la démocratie ;
ORDHD : Observatoire pour le respect des droits humains à Djibouti ;
AFASPA : Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique ;
ADD : Association pour la promotion de la démocratie et le développement ;
UGUTA-TOOSA ;
CODED : Collectif pour la démocratie à Djibouti ;
FEMMES SOLIDAIRES ;

BELGIQUE
FDP : Forum pour la démocratie et la paix ;
CDS : Congrès Djiboutien pour la Solidarité ;

SUISSE
UDDESC : Union Djiboutienne des Droits Economiques Sociaux et Culturels ;

CANADA
ADDC : Association de la Diaspora Djiboutienne du Canada ;
ACSAO : Association Culturelle et Sportive des Afars d’Ottawa ;
APDDP : Association pour la promotion de la démocratie et du droit de la personne ;

LISTE DES PERSONNALITES MEMBRES DU COLLECTIF INTERNATIONAL
Abdourahman Ali Waberi, écrivain et intellectuel ;
Abdourahman Boreh, homme d’affaires et personnalité politique ;
Mohamed Moussa Aïnaché, Ancien directeur de la RTD et personnalité politique;
Mohamed Doubad Waïss, porte-parole pour l’Europe de l’Intersyndicale UDT/UGTD ;
Abdoulkader Mohamed ;
Hassan Abdi Aden ;

ORGANISATIONS ET PERSONNALITES DE SOUTIEN AU COLLECTIF INTERNATIONAL
ASSOCIATION SURVIE ;
ARDHD : Association pour le respect des droits de l’homme à Djibouti ;

Laurence Dawidowicz, Survie Paris ;
Jean-Loup Schaal, président de l’ARDHD ;
Maxime Gremetz, député de la Somme ;

29/09/03 (B214) Information transmise par Ahmed D. SED, directeur de l’Association candienne francophone qui héberge et qui soutient la candidature de Mohamed Abdi Didar au poste de Conseiller municipal de la Ville d’Ottawa.

Comité
de soutien de Mr Mohamed Abdi Didar ( Quartier No7-Baie)

Dans le cadre des élections
municipales de la ville d’Ottawa, nous vous présentons Mohamed
Abdi Didar dit « Salid », candidat au poste de conseiller municipal.

Âgé de 47
ans, Mohamed Abdi Didar est d’origine Djiboutienne, il a travaillé
à Djibouti en tant que commentateur sportif à la RTD (Radio
Télévision de Djibouti).

Mr Didar réside
au quartier 7, secteur Baie à l’ouest d’Ottawa, circonscription
à laquelle il se porte candidat.

Il livre ici les raisons
politiques qui ont motivé son envie d’aller au combat électoral.
Outre le désir d’assurer une représentativité importante
au conseil municipal de la ville d’Ottawa (Baie), Mr Didar souhaite donner
une vie de quartier au district électoral de la Baie. Même si
le quartier existe depuis quinze ans, Mr Didar juge que les gens ne se connaissent
pas véritablement, et n’ont pas l’occasion de fraterniser.

«Je veux contribuer
à bâtir une vie de quartier riche pour tous les citoyens, à
ce que ceux-ci participent à notre avenir collectif. La communication
sera une de nos forces, je suis convaincu», a-t-il déclaré.

MR Didar a signalé
quelques moyens qu’il entend privilégier pour donner au district
de la Baie une véritable identité: fêtes de quartier,
journal de quartier, … etc.

Selon Mr Didar, il est
effectivement important qu’un quartier ait sa couleur pour que les gens
apprennent à se connaître et à s’entraider.

Enfin, MR Didar a voulu
réagir aux propos de Chiarelli, maire d’Ottawa, concernant la
candidature des personnes âgées. «J’ai un plan et
j’ai l’intention de le suivre. Tout ce que je peux dire, c’est
que je me présente à un poste de conseiller, et non à
la mairie», s’est-il contenté de mentionner.

Je compte par ailleurs,
participer aux orientations de mon quartier. La diversité dans le conseil
municipal est propice aux idées nouvelles pour poursuivre les débats
et mettre en place de nouveaux projets » souligne Mr Didar.

« Je pense qu’il
serait intéressant d’utiliser au mieux les infrastructures existantes
pour mettre en place de nouvelles activités (sportive, culturelle,
informatique…) » ajoute-t-il.

« Si je suis élu,
je m’engage à être à l’écoute des habitants
et à faire part de leurs suggestions au conseil municipal » précise
le candidat, qui par ailleurs pourra bénéficier des conseils
avertis de membres du conseil d’administration de l’Association Canadienne
Francophone de la Corne d’Afrique.

Mr Didar, votre candidat,
est un homme qui répond enfin à vos attentes en matière
de création d’emploi, de justice sociale, de solidarité
et de fraternité. Le candidat veut entendre vos messages depuis plusieurs
semaines, vous pouvez le rencontrer, pour débattre de son projet.

Notamment oser mettre
en œuvre une véritable politique d’emploi, qui refuse la précarité,
les licenciements abusifs, une politique de sécurité d’emploi
et de formation, qui accorde plus de droits aux salariés.

Pour conclure, Mr Didar
s’engage à être présent aux débats électoraux,
pour défendre son projet.

Vous pouvez apporter votre
soutien à Mr Didar, en prenant contact au comité de soutien
(Association Canadienne Francophone de la Corne d’Afrique).

380 Terminal
Ave suite K (613) 244 3736
Email mdidar@counsellor.com

Mr
A. Sed
Directeur de l’association.