22/04/08 (B444) Radio-Trottoir. Flash info dernière minute. Selon nos correspondants les plus crédibles, l’affaire de l’incursion érythréenne sur le territoire de la République de Djibouti ne serait qu’une pure intoxication ..

Comme nous l’imaginions, l’information sur une éventuelle incursion des forces érythréennes en territoire djiboutien nous semblait farfelue. La seule confirmation dont nous ayons eu connaissance, a été une unique dépêche AFP qui précise qu’elle relate les affirmations d’un haut responsable djiboutien qui aurait imposé de conserver son anonymat.

Il semble que ce soit une affaire imaginée par le pouvoir et que l’Erythrée n’apprécie pas la plaisanterie de Bobard 1er. Que cherche Guelleh ???? A faire peur ??? A qui ???

22/04/08 (B444) Une intrusion des Erythréens sur le territoire djiboutien ? Vous avez dit « bizarre », « comme c’est étrange ! » … ARDHD

En avant-première, lundi matin, nous avions publié, sans trop y croire, cette rumeur qui nous avait été transmise par plusieurs djiboutiens dans la journée de dimanche.

Lundi après-midi, l’AFP a publié une dépêche sur le sujet, mais à notre connaissance, c’est la seule. Et cette dépêche précise bien qu’elle reprend les propos d’un responsable djiboutien qui a souhaité conserver l’anonymat.

Bizarre, bizarre ! Cela a un fort parfum d’intox et si ce n’en est pas, cela y ressemble beaucoup. Il pourrait s’agit d’une tentative à la Guelleh soit pour détourner l’attention sur autre chose qu’il prépare en cachette, soit pour tenter de lancer Américains et Français dans une compétition ..  régionale du style : « Le premier qui trouve les forces Erythréennes sur le territoire de Djibouti a gagné ! »

Par exemple, à titre de récompense Guelleh sera heureux d’offrir au pays vainqueur un bon de réduction de 50 €, valable 15 jours, à déduire du loyer annuel de la base.

A suivre

21/04/08 (B444) AFP / « Incursion érythréenne » en République de Djibouti (responsable djiboutien)

ADDIS ABEBA, 21 avr 2008 (AFP) – Des soldats de l’armée érythréenne
auraient pénétré en territoire djiboutien dans la région frontalière de Doumeira
(nord),
a appris lundi l’AFP auprès d’un responsable gouvernemental djiboutien. « Des soldats érythréens ont fait une incursion en territoire djiboutien, il y
a deux ou trois jours dans la zone de Ras Doumeira (mais) la situation n’est
pas
claire », a indiqué à l’AFP par téléphone le responsable gouvernemental
djiboutien qui a souhaité garder l’anonymat.

« Des négociations de haut niveau sont en cours pour tenter de régler ce
problème », a-t-il ajouté.

Selon une source proche du dossier interrogée par l’AFP à Djibouti, « il y a
une présence érythréenne à Doumeira ». « Des travaux sont en cours, il s’agit
de
tranchées qui sont construites du côté érythréen de la frontière, mais aussi
du
côté djiboutien sur lequel l’Erythrée empiète de quelques centaines de
mètres »,
a ajouté cette source.

« Contrairement à ce qui a été dit, il ne semble pas qu’il y ait des troupes
érythréennes mais des ouvriers », a cependant estimé cette source. « Cette
zone
est très isolée et il a fallu une semaine environ aux autorités
djiboutiennes
pour s’apercevoir de ça », a-t-elle poursuivi.

« Une demande a été faite à l’armée française par le gouvernement djiboutien
pour une reconnaissance menée jeudi qui n’a pas permis de confirmer
d’incursion
à ce moment-là », a de son précisé une source militaire à l’AFP.

La République de Djibouti et l’Erythrée se sont opposées à deux reprises dans le passé pour cette zone située aux portes de la mer Rouge.

L’Erythrée entretient des relations très tendues avec l’Ethiopie voisine à
la suite du conflit frontalier entre les deux pays entre 1998 et 2000.

En avril 1996, Djibouti et l’Erythrée avaient semblé au bord d’un conflit armé après les déclarations d’un responsable djiboutien qui avait accusé
Asmara
d’avoir bombardé la localité de Ras Doumeira.

En 1999, l’Erythrée, alors en guerre avec l’Ethiopie, avait accusé Djibouti
de partialité en faveur des Ethiopiens. Djibouti avait de son côté accusé
Asmara
de soutenir les rebelles du Front révolutionnaire uni (FRUD) et d’avoir des
visées sur la région de Ras Doumeira, ce que l’Erythrée avait démenti.

21/04/08 (B444) Radio-Trottoir : des rumeurs persistantes disent que les Erythréens auraient pu pénétrer sur le territoire djiboutien. (ARDHD)

Plusieurs lecteurs nous ont alerté sur une pénétration possible des troupes érythréennes sur le territoire djiboutien. Nous n’avons aucune confirmation à l’heure actuelle, mais cela nous semble assez extravagant …

En effet, l’Armée française, aux termes des accords de défense, se doit d’intervenir pour protéger le territoire djiboutien de toute agression extérieure. Par ailleurs les USA ont placé l’Erythrée sur leur liste des nations encourageant le terrorisme et on voit mal, comment ils n’interviendraient pas …

L’Erythrée devrait se mesurer à deux adversaires « sérieux », sans compter l’Ethiopie qui ne manquerait certainement pas d’intervenir, car elle doit protéger avant tout, l’accès à la mer, que lui confère le port de Djibouti et la ligne de chemin de fer.

Par ailleurs, avec les moyens de surveillance conjoints des américains et des français, on n’imagine pas que les Erythréens puissent pénétrer « discrètement » en territoire djiboutien.

Est-ce une intox monté par des proches de Guelleh pour tenter de mettre la France en face de ses responsabilités et la contraindre non seulement à prendre position, une nouvelle fois, en faveur du régime, mais aussi à rester sur place, au lieu de se repositionner à Abu Dhabi …. ?

Est-ce une manoeuvre de l’Erythrée qui se préparerait à attaquer l’Ethiopie, comme on le suppose depuis plusieurs mois ???

Quoiqu’il en soit, il faut attendre des informations complémentaires ou des démentis pour savoir ce qui s’est exactement passé.