10/07/08 (B455) CYBERPRESSE (Canada) avec AFP / L’Ethiopie dément avoir attaqué un poste de police au Soudan (Info lectrice)

Le gouvernement éthiopien a démenti mercredi que ses forces aient mené une attaque meurtrière au Soudan contre une base de la police, non loin de la frontière entre les deux pays, qui a fait 19 morts selon l’armée soudanaise.

«C’est simplement faux», a déclaré à l’AFP par téléphone Berekat Simon, porte-parole du premier ministre éthiopien Meles Zenawi.

Mardi, un porte-parole de l’armée soudanaise, Othman Mohammed al-Agbash, avait affirmé que «l’armée éthiopienne» avait «attaqué une base de la police à 17 km de la frontière entre le Soudan et l’Ethiopie tuant 19 personnes, parmi lesquelles un officier de police, et faisant dix blessés».

«Il y a une frontière très longue entre les deux pays, beaucoup de gens traversent la frontière, il y a parfois des incidents mineurs entre résidents locaux», a commenté M. Berekat.

«Nous n’avons pas de mauvaises relations (avec le Soudan), nous maintenons de bons rapports de voisinage. Nous ne savons pas pourquoi ils nous accusent», a-t-il ajouté.

La frontière entre l’Ethiopie et le Soudan est longue de plus de 1.300 km, et sa démarcation n’est pas précisément définie en plusieurs points.

11/06/08 (B451) Cyber Presse avec AFP Djibouti : Djibouti: 2 morts dans un accrochage avec l’armée érythréenne.

Deux soldats de Djibouti ont été tués et 68 blessés lors d’un accrochage mardi dans le nord de Djibouti entre troupes érythréennes et djiboutiennes, dans la région frontalière de Ras Doumeira, a-t-on appris mercredi de source diplomatique à Djibouti.

«Il y a deux morts et 68 blessés côté djiboutien», a déclaré à l’AFP cette source diplomatique sous couvert d’anonymat. Les pertes du côté érythréen sont inconnues, selon la même source.

Le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh a rendu visite mercredi à certains des blessés hospitalisés dans la capitale.

Mercredi matin, des tirs sporadiques persistaient dans la zone où a eu lieu l’accrochage qui a provoqué des échanges de tirs nourris pendant la nuit de mardi à mercredi, selon la même source.

La tension entre l’Erythrée et Djibouti était très forte depuis une incursion, le 16 avril, de troupes érythréennes dans la région de Ras Doumeira (nord de Djibouti), une zone stratégique aux portes de la Mer Rouge, située sur la frontière entre les deux pays.