03/09/2019 (Brève 1454) Alerte du PADD sur un fichage de la diaspora sous l’égide de l’OIM qui pourrait être utilisé par la Police djiboutienne

13/12/2017 (Brève 1103) La Diaspora djiboutienne en Europe appelle à manifester samedi 16/12 devant l’Ambassade de Djibouti à Bruxelles en hommage aux victimes de la dictature et plus particulièrement celles des massacres d’Arhiba et de Buldhuqo

Appel à participer à la commémoration des massacres d’Arhiba, de Buldhuqo et de tous les crimes Gouled/Guelleh le samedi 16/12/2016 à 14h30 devant l’ambassade de Djibouti à Bruxelles.

Le 18 décembre 1991, les forces de l’ordre de Djibouti (police, gendarmerie et armée) tuèrent 59 civils innocents à Arhiba. Aucune enquête n’a été diligentée et les responsables de ce premier massacre de masse à Djibouti n’ont, à ce jour, jamais été traduits en justice.

Ismail Omar Guelleh, le zélé et fidèle continuateur de la tyrannie mise en place par Hassan Gouled Aptidon a commis un autre crime de masse en donnant l’ordre d’abattre plus de 93 personnes à Buldhuqo le 21 décembre 2015. Ce crime contre l’humanité a été perpétré contre des civils innocents à l’aide de chars de l’armée sous le commandement personnel du chef d’état-major et cousin du président, le général Zakaria Cheik Ibrahim.

La diaspora Djiboutienne en Europe appelle à participer en masse à la manifestation du samedi 16 décembre 2017 devant l’ambassade de Djibouti à Bruxelles.

Manifestons massivement et dans l’unité pour que justice soit rendue
à toutes les victimes de la dictature Gouled/Guelleh.
Horaire : De 14 h 30 à 17 h 00 
Adresse : Avenue Franklin Roosevelt  204,  1050 Bruxelles
Accès : Tram 94 / arrêt : Brésil
Contacts : Diaspora Afar de Belgique (0477248499 ou 0465822637) 
et la fondation Buldhuqo Internationale (0466317200)

14/05/2015 (Brève 458) Appel de la diaspora de Belgique au rassemblement contre la répression en République de Djibouti devant l’ambassade de Djibouti à Bruxelles ce Samedi 16 Mai 2015 à 12h. Avenue Franklin Roosevelt 204 (Tram 94, arrêt Brésil). Communiqué transmis à l’ARDHD par les organisateurs.

> Face à l’escalade de répression à l’encontre de la population civile dans le nord de la république de Djibouti depuis 3 semaines, nous disons halte au bombardement de civils innocents et leur cheptel, stop au blocus alimentaire, aux arrestations arbitraires et aux tortures; nous demandons l’arrêt des viols de femmes sans défense et la poursuite des criminels en tenue.

Nous lançons un appel pressent à la communauté internationale pour plus de pressions sur le régime dictatorial en place à Djibouti afin qu’il arrête de terroriser sa propre population

>
Après cinq années d’atroces conditions de détention dans la sinistre prison de Gabode, le combattant de la liberté Mohamed Ahmed Édou dit Jabha doit être libéré puisqu’aucune charge n’a été retenue contre lui après tant d’années de tortures.

>
Devant l’impasse que semble s’orienter la résolution du contentieux post électoral, et à la veille d’importantes échéances électorales pour l’avenir de Djibouti, nous exigeons une salutaire transition démocratique propice à un développement harmonieux.

>
Venez nombreux pour dire non à 38 ans de régression et exiger la fin de l’impunité.

Contact : 0465 94 88 78