02/09/08 (B463) Grioo.com / Economie: l’Afrique vivier de croissance du groupe Bolloré.

L’homme d’affaire a développé des dernières années en Afrique francophone, un réseau de transport qui couvre tout la quasi-totalité du continent.

Vincent Bolloré, le très célèbre patron de la chaîne Direct8, a assis sa notoriété grâce aux coups boursiers et la création d’un pôle médias autour de sa chaîne, entre autres…Mais la fortune de l’homme d’affaire, dont le groupe est coté en bourse est davantage due au transport et à la logistique. Surtout quand on sait qu’ils représentent à eux deux 2,2 milliards de chiffre d’affaire sur les 3.6, enregistrés au premier semestre.

Il faut même dire que le transport et la logistique, avec un résultat de 141 millions d’euros produits sur 6 mois, financent les nouveaux développements du groupe Bolloré dont le bénéfice opérationnel global ressort à seulement 58 millions. Le groupe pâtit notamment d’une dépréciation de 204 millions constatée sur la participation dans le capital d’Havas. Le transport et la logistique se répartissent entre ; d’une part le métier de commission de transports et d’autres part, le transport et l’exploitation d’infrastructures (portuaires notamment), en Afrique.

Vincent Bolloré a développé en Afrique francophone et particulièrement en côte d’ivoire, un réseau qui couvre désormais la presque totalité du continent, en complétant son dispositif par l’acquisition d’un nouveau transporteur sud-africain au premier semestre et de multiples investissements en Ethiopie ou à Djibouti.

Le groupe est ainsi en pôle position pour tirer parti de la croissance des flux observés en Afrique, le long des routes empruntées par les matières premières où l’on observe la multiplication des investissements étrangers.

Les activités telles que le transport, les plantations de caoutchouc, les palmeraies et la distribution d’énergie permettent de financer les nouveaux métiers du groupe Bolloré. (…)

05/12/07 (B424) GRIOO.COM / Condoleeza Rice à Addis Abeba pour des consultations régionales (Info lectrice)

La secrétaire d’Etat américaine aux affaires étrangères doit rencontrer Paul Kagame, Yoweri Museveni, ainsi que Pierre Nkurunziza du Burundi et l’éthiopien Meles Zenawi

La secrétaire d’Etat américaine, Condoleeza Rice, est attendue mercredi à Addis-Abeba pour une brève visite durant laquelle elle s’entretiendra avec les dirigeants de la région des Grands Lacs sur la situation prévalant actuellement en Somalie et au Soudan, a annoncé ce mardi l’ambassade des Etats-Unis en Ethiopie.

D’après un communiqué de l’ambassade, Mme. Rice rencontrera les présidents Yoweri Museveni d’Ouganda, Paul Kagamé du Rwanda et Pierre Nkurunziza du Burundi, mais aussi le ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo, Antipas Mbusa Myamwisi.

Par ailleurs, le ministère éthiopien des Affaires étrangères indique que Mme. Rice rencontrera également le Premier ministre Meles Zenawi, ainsi que d’autres hauts responsables gouvernementaux de ce pays, pour discuter de questions liées à la coopération bilatérale entre l’Ethiopie et les Etats-Unis.

L’Ouganda a été le premier Etat membre de l’Union africaine (UA) à fournir des troupes pour la force de maintien de la paix en Somalie, rappelle le communiqué de l’ambassade américaine. Quant au Burundi, son gouvernement s’est engagé à plusieurs reprises à envoyer des troupes pour rétablir la paix dans ce pays de la Corne de l’Afrique en proie à une guerre civile depuis plus d’une décennie.

La secrétaire d’Etat adjointe américaine chargée des Affaires africaines, Jendayi Frazer, avait déclaré le mois dernier, rappelle- t-on, que Washington avait débloqué environ 19 millions de dollars pour assister ces deux pays (Ouganda et Burundi) afin qu’ils mènent à bien la mission de paix en Somalie, en plus de l’engagement de fournir l’équipement nécessaire à leurs bataillons respectifs.

Toutefois, la présence à ces consultations avec Mme Rice du président somalien Adbullahi Yusuf Ahmed ou d’un représentant du Gouvernement fédéral de transition n’a pas été confirmée.