13/09/10 (B569) Extrait du discours de Nicolas Sarkozy, lors de la conférence annuelle des Ambassadeurs à Paris, le 25/08/2010.

________________________ Note de l’ARDHD

Le texte intégral du discours est publié JSSNEWS à l’adresse suivante
http://jssnews.com/2010/09/12/
discours-de-nicolas-sarkozy-lors-de-la-xviiieme-conference-des-ambassadeurs-25082010/

Nous n’avons repris que les passages qui concernent la Corne de l’Afrique.

______________________ Extrait (JSS NEWS)

(…) Au Yémen, c’est la stabilité de toute la péninsule arabique qui est en cause. Il y a un an, alors qu’un mouvement armé s’étendait et menaçait de déborder sur l’Arabie Saoudite voisine, plusieurs pays, dont la France, ont assumé leurs responsabilités. Une trêve fragile a succédé aux affrontements violents. Mais le problème demeure. Restons extrêmement vigilants à la situation au Yémen.

De l’autre côté du Golfe d’Aden, en Somalie, l’enjeu est essentiel: les attentats meurtriers de Kampala, en juillet, ont montré que les milices islamistes des Shebab ont désormais la capacité d’étendre leurs combats bien au-delà des frontières. Je le dis, leur victoire à Mogadiscio transformait la Somalie en base de départ d’Al Qaïda, ce serait une catastrophe. Cela achèverait de déstabiliser toute une région déjà fragilisée par les déchirements du Soudan.

La France contribue par sa présence militaire à Djibouti, au Tchad et en RCA, à la stabilité régionale. La France va accentuer son effort en Somalie, en réponse aux demandes de l’Union africaine. Après les 500 soldats formés à Djibouti, ce sont 2.000 soldats somaliens qui sont actuellement entraînés en Ouganda, tandis que la force africaine AMISOM dont nous avons déjà formé 5.600 hommes, va être renforcée.

Il faut que chacun comprenne que la Somalie, que le Yémen, que le Pakistan, que l’Afghanistan, ce sont des enjeux pour la sécurité de chaque Français. Ce n’est pas une histoire éloignée dont nous serions déconnectés.

Bien sûr, il n’y aura pas de solution purement militaire. L’Union européenne, premier donateur d’aide, doit maintenir son effort mais nous continuerons à être présents dans cette région du monde. dans la durée le problème de la piraterie. (…)