02/02/06 (B335-B) Toujours des décès et/ou des disparitions inexpliquées au royaume de Paulette et du Chamelier. (Info d’un lecteur à propos d’un article paru sur le Renouveau)

ENCORE UN MEURTRE NON ELUCIDE
(que le Procureur va enterrer une deuxième fois avec l’un de ces superbes non-lieu, dont la Justice djiboutienne, guidée par IOG, cultive le secret de fabrication….)

Il s’appelait Said Mohamed Sinan et était d’origine yéménite.

Il était commerçant, bien connu à la place de Djibouti où il était chez lui.

Il était notamment propriétaire du Magasin Saba et du Monde des Fruits dans la zone du centre-ville.

Il a été retrouvé agonisant, apparemment agressé, vendredi 27 janvier 2006 au Quartier 7 de la capitale.

Il est mort quelques heures après son évacuation à l’hôpital général Peltier.

Selon nos premières informations, le procureur de la République aurait rejeté la demande d’autopsie de la famille. A suivre de très près.

05/05/03 ( B196) NOUVELLES ATTEINTES A LA LIBERTE DE LA PRESSE. IOG fait saisir le dernier numéro du Journal Le Renouveau. OU ATTEINTE A LA LIBERTE D’OPINION ET AUX DROITS DE L’OPPOSITION

Nous
apprenons ce matin qu’IOG a fait saisir, sans aucun motif sérieux ni valable,
le dernier numéro du Renouveau, qui avait été imprimé
avec un peu de retard, compte-tenu de l’emprisonnement arbitraire de son directeur
DAF.

Proposition
d’assistance et de relai médiatique
au Journal Le Renouveau

Notre
Association offre immédiatement et sans limite, ses colonnes, aux responsables
du Renouveau. Quand ils le souhaiteront, il leur suffira d’adresser les textes
du dernier numéro par e-mail, pour qu’ils soient publiés intégralement
sur notre site, comme nous l’avions fait entre le 15 mars et le 17 août
2000 (du numéro 351 au 372 toujours disponibles sur notre site)

________________________________
Message de notre correspondant

Je viens d’apprendre que l’édition
n°477 du Renouveau qui devrait paraître jeudi mais qui n’aurait été
disponible qu’aujourd’hui lundi pour des raisons que l’on sait, vient d’être
saisie par la Police. A la connaissance des responsables interrogés sur
ce sujet, le Renouveau ne fait l’objet d’aucune plainte. Il n’avait aucune raison
d’être saisi de ce fait.

Nous
ignorons la motivation de cette saisie, mais il est clair qu’il s’agit de réduire
au silence tout un parti qui dérange.

24/03/03 (B190) L’ONARS en cessation de paiements ? (Un lecteur nous signale cet article qui a été publié par Le Renouveau)

L’office National
pour l’Assistance aux Réfugiés et Sinistrés (ONARS),
sur lequel nous avons jeté un coup d’œil dans notre numéro
467 du 20 février 2003, est décidément mal en point.
Les salariés y accusent trois mois d’arriérés de
solde (décembre 2002, janvier et février 2003) et ne sont plus
soignés à l’Organisme de Protection Sociale (OPS) faute
de cotisations sociales.

De même, les factures
d’eau, d’électricité et de téléphone
se sont accumulées. Au point que l’ONED s’est senti obligé
de couper l’eau à l’établissement et que les autres
créanciers menacent de suspendre leurs fournitures.

A l’évidence,
il s’agit là d’une situation de cessation de paiements à
méditer.

A suivre