27/03/2017 (Brève 964) ALERTE ROUGE – La vague d’arrestation se poursuit sans relâche à Djibouti. Chehem Aboubaker Chehem a été arrêté samedi dernier le 25 mars (Info lecteur)

Selon l’information qui nous a été adressée par un correspondant, Monsieur Chehem Aboubaker Chehem a été arrêté samedi
25 mars à Djibouti. Il serait détenu depuis à la direction de la police nationale (FNP). Chehem Aboubaker est un artiste qui a présenté sa pièce intitulée « les politiciens du trotoirs » à l’institut Français de Djibouti.

Est-ce un motif suffiaant pour l’arrêter ? Délit d’opinion ? Ou plus certainement un besoin de vengeance de la part de ses hommes politiques qui se sont reconnus dans les personnages. En faisant arrêter cet artiste, ils n’ont fait que confirmer ce qu’il écrit sur les pratiques de caniveau des politiciens de Djibouti.

23/03/2017 (Brève 954) ALERTE ROUGE – 17 personnes au moins arrêtés et détenus depuis une semaine Le régime multiplie les arrestations. (Lecteur)

Depuis une semaine, les arrestations se multiplient partout à Djibouti. Voici une première liste non exhaustive (puisque les arrestations continuent à Djibouti-ville)

S’y ajoute une figure emblématique de la Défense des Droits humains, le Président de la LDDH, M.Omar Ali Ewado qui est toujours détenu au secret depuis le 19 mars 2017 au plateau de serpent dans les locaux du SDS. De nombreuses organisations internationales réclament sa libération dont la FIDH et l’Organisation mondiale contre la torture

1-Naguib Ali Gouradi, arrêté le 13 mars 2017 ;
2-Mohamed Ali Gouradi, arrêté le 13 mars 2017 ;
3-Hibo Abdillahi Awaleh dit Boulboul, arreté le 14 mars 2017 ;
4-Mako Houssein Miguil, arrêté le 14 mars 2017 ;
5-Mohamed Ahmed Ali, arrêté le 14 mars 2017 ;
6-Ibrahim Abdi Indayareh, arrêté le 15 mars 2017 ;
7-Saida Ahmed, arrêté le 15 mars 2017 ;
8-Radia Ali, arrêté le 15 mars 2017 ;
9-Madina Iyeh Rayaleh, arrêté le 16 mars 2017 ;
10-Adar Houssein Toukaleh, arrêté le 16 mars 2017 ;
11-Youssouf Farah Aouled, arrêté le 16 mars 2017 ;
12-Mohamoud Mohamed Daher, arrêté le 16 mars 2017 ;
13-Hared Daher, arrêté le 16 mars 2017 ;
14-Guinio Bouraleh Hoch, arrêté le 18 mars 2017 ;
15-Hali Farah Ounkour, arrêté le 18 mars 2017 ;
16-Roda Hassan Moussa, arrêté le 18 mars 2017.
17 -Farah Abadid Hildid  un grand militant des droits humains et membre de MRD arrêté le 21 mars 2017

– Les anciens détenus, sans jugement
18 -Ahmed Mohamed Ahmed dit safiyatou a été arrêté à Tadjoura et il est détenu à Gabode depuis 10 octobre 2016 sans jugement
19 -le plus ancien detenu Mohamed Ahmed Jabha détenu depuis mai 2010, en dépit d’une décision de non-lieu prononcée par la cour suprème !!!

– Un seul a été libéré :
20-Mohamed Houmed dit Charlie, libéré hier mardi

20/03/2017 (Brève 946) ALERTE ROUGE Selon une information (que nous n’avons pas encore pu vérifier) Mohamed Houmed dit Charlie aurait été arrêté hier dimanche à 17:00 (Dj)

Selon une information transmise par une source fiable, Mohamed Houmed dit Charlie aurait été arrêté hier dimanche 19/03 à 17:00 dans le centre ville de Djibouti.

Ancien candidat de Watani, ses proches ignorent, ce que les sbires à la solde du dictateur lui reprochent

11/03/2017 (Brève 938) ALERTE ROUGE levée. Libération d’Idriss Mohamed Hassan ce samedi soir à 20h (Djibouti) (Correspondants)

Nos correspondants nous informent de la libération d’Idriss Mohamed Hassan, ce samedi soir vers 20h00. Son épouse a confirmé qu’il avait pu rentrer au domicile familial. Dès que nous aurons des détails, nous les publierons.

09/03/2017 (Brève 936) ALERTE ROUGE. Omar Zohra aurait été libéré, mais pas Idriss Mohamed Hassan. Selon nos correspondants

Des correspondants nous informent de la libération d’Omar Zhora, qui avait été arrêté et détenu par la Brigade de Gendarmerie du PK12.

En revanche Idriss Mohamed est toujours détenu et probablement victime de torture. Selon le communiqué de la LDDH, il souffrirait en particulier d’une fracture de la jambe, mais pour les tortureurs ignobles, cela ne serait pas un motif suffisant pour le faire soigner ni pour cesser de lui faire subir de nouvelles violences physiques

08/03/2017 (Brève 929) ALERTE ROUGE : après avoir arrêté mon mari qui est détenu dans un lieu secret et certainement torturé, les gendarmes ont saccagé ma maison sous prétexte d’une perquisition. L’épouse d’Idriss Hassan Mohamed lance un appel désespéré

Idriss Mohamed Hassan
« Mon mari Idriss a été enlevé et le portail a été détruit.
Dieu merci, mes enfants sont sains et saufs

Alhamdoulilah

Cela s’est passé aujourd’hui  (mardi 7/03 – Ndlr) les gendarmes se sont comporté comme des voyous et ils ont cassé le portail de la maison avant d’effectuer une perquisition destructrice.. »

06/03/2017 (Brève 928) ALERTE ROUGE : Arrestation arbitraire de Monsieur Idriss Hassan Mohamed (Un lecteur d’Obock)

Idriss Mohamed HassanMonsieur Idriss Hassan Mohamed , activiste bien connu sur les réseaux sociaux  a été arrêté jeudi dernier et il serait arbitrairement détenu dans la sinistre Villa Christophe. Tous les indices permettent de penser qu’il y serait torturé. Sa famille n’a toujours aucune nouvelle.

Nous ignorons les motivations de cette arrestation, mais selon différentes sources crédibles, il n’y aurait aucune charge concrète sur sa personne et ses activités.

Est-ce un nouvel acte d’intimidation pour le faire taire ?  C’est plausible dans la mesure où Idriss a souvent dénoncé sur FaceBook les excés.

Nous lancons  un appel solennel à tous les Défenseurs des Droits de l’Homme en général et plus spécifiquement à l’ARDHD, pour exiger la libération immédiate et sans condition  de Monsieur Idriss Hassan Mohamed.

A l’heure où nous vous adressons cet appel, il est certainement victime d’actes de torture.

 Un lecteur d’Obock

18/12/2016 (Brève 893) Condoléances du Sultan de Tadjourah Abdoulkader Houmed Mohamed pour la disparition de Didier Morin à Bordeaux (Info lecteur)

Adieu camarade du peuple Afar! C’est avec émotion que j’ai appris la disparition brutale du feu Didier Morin, le dimanche 11décembre 2016 à Bordeaux. Cet intellectuel Français né en 1947, a sa vie durant lutté pour le rapprochement entre nos peuples frères (le peuple Afar et le peuple Français) à travers ses recherches et ses écrits. Son Professeur feu le colonel Edouard Chedeville, fin connaisseur de ce peuple, ses disciples feu l’Artiste Afar Hamad Laqdé le plus clairvoyant et apprécié de sa génération mort prématurément en 1981, son père feu Cheik Hassan, mais aussi toutes les notabilités Afar qu’il admirait et qui l’ont informé, et qu’ils citent honnêtement dans ses ouvrages. Adieu camarade Didier Morin,

Votre combat nous enrichit, malgré, les durs obstacles que vous aviez franchis par le travail, vous avez défendu un peuple opprimé dans la corne de l’Afrique, vous en serez récompensé par Dieu, mais la lutte que vous avez amorcé demeure continue. A ce titre, j’adresse mes gratitudes au nom du peuple Afar et en mon nom personnel aux autres éminents chercheurs français, je pense ici particulièrement au Professeur Colette Dubois qui reste à ce jour la seule personne ressource en Histoire économique social et culturelle de Djibouti par la qualité et la quantité de ses ouvrages souvent inédits et innovants croisant les archives écrites et les sources orales. J’encourage les autres éminents chercheurs français, que Colette Dubois et Didier Morin ont formé à la recherche tel Simon Imbert pour son ouvrage scientifique sur les frontières de Djibouti et Lukian Prijac pour ses ouvrages dont celui sur Léonce Lagarde.

Les encourager à l’heure où nous pleurons la mort de Didier Morin est pour moi une obligation pour sauver l’Histoire écrite et orale quarante ans après l’indépendance-association.

Tous les chercheurs, écrivains seront reçus avec tous les honneurs dus à leurs rangs et à leurs apports dans le sultanat de Tadjoura. J’y ajoute Jean Dominique Pénel à cette liste non exhaustive.Pardon pour les chercheurs ici omis. Je demande officiellement que leurs ouvrages soient enseignés au Lycée et à l’Université de Djibouti tout en sachant que cela demande aussi une reforme radicale de l’éducation Nationale et l’intégration de nos langues à l’école!

Le Sultan de Tadjourah
Abdoulkader Houmed Mohamed