15/04/10 (B546) Quels sont les grands projets que Guelleh doit achever et pour lesquels il a besoin de plusieurs renouvellements de mandats ? (Lecteur)

Parmi les motivations de nos députés pour accorder à Guelleh, la possibilité de briguer des mandats à répétition, il y a un arguement qui concerne les réformes entreprises et qui devraient être poursuivies et finalisées. Je me suis interrogé pour savoir quelles étaient ces réformes ?

J’en ai trouvé plusieurs que je soumets aux lecteurs de l’ARDHD :

– finaliser la destruction par le feu de toutes nos archives et en particulier, celles qui sont compromettantes pour le régime (La cour des comptes, le Palais du Peuple, la recette du port, c’est déjà fait … !). Que reste-t-il : probablement le ministère des finances, les comptabilités de l’EDD, de l’ONED, de la SOGIK et de Djib Télécom (entre autres, car cette liste ne prétend pas être exhaustive)

– débarasser définitivement le pays de son service de santé pour les pauvres et les populations démunies,

– fermer les écoles et les universités à ceux qui ne sont pas des enfants de dignitaires du RPP, parce qu’elles ne servent qu’à former des chômeurs et qu’elles représentent une charge inutile pour l’état. Formé ou pas, un chômeur reste un chômeur ! Où est la différence ?

– vider tous les quartiers populaires de leurs habitants pour les remplacer par de grands espaces de verdure avec des guinguettes et des maisons dites de tolérance, pour riches étrangers de passage,

– exterminer les vétérans de l’Armée et les retraités qui coûtent cher,

– brûler et stériliser toutes les terres des populations nomades Afar,

– raser militairement l’Erythrée et anéantir définitivement ses forces armées,

– enraciner profondément la guerre civile en Somalie en encourageant subtilement la discorde entre les différents acteurs et en approvisionnant toutes les factions en armes destructrices,

– céder tout le patrimoine de l’Etat à des intérêts étrangers, y compris la levée de l’impôt,

Ce matin, je n’ai pas eu le temps de dresser la liste complète, mais la somme de ces différents points justifie pleinement un nouveau mandat et les suivants. Qu’en pensez-vous ?

Avec de tels projets, nos députés sont tout à fait légitimes à justifier leur trahison envers le Peuple « souverain » !

14/03/10 (B542) Radio-Trottoir : les petites nouvelles du front …. par nos correspondants

L’OUGAS est encore là à Djibouti !

Les caméra de la RTD se donnent beaucoup de mal pour filmer les curieux qui se rapprochent de sa résidence en essayant de nous faire croire que la population Djiboutienne manifeste son enthousiasme pour le troisème mandat.
___________________________________

En dépit de tout cela, IOG est de plus en plus isolé.

Le torchon brûle :

entre le général Zakaria et IOG;
– entre le Frud de Jean-Marie et IOG;
___________________________________ Flash Info.

Jeudi soir 11/03/10

Le Commissaire de la République de Tadjourah (l’équivalent de préfet) a essuyé des tirs non loin de Tadjourah.

Heureusement, rien de grave.

L’enquête a été confiée à la Gendarmerie de Tadjourah. Espérons que l’Etat-Major de l’AND ne va pas y fourrer son nez ? Imaginez par exemple que les Forces armées soient impliquées dans ces tirs ! On ne sait jamais ….
____________________________________

A noter le veto de Dilleita (il n’est pas si fréquent de constater que Dileita s’oppose à quelque chose : cela méritait d’être souligné !)

90 policiers dont 60 Afars devaient être mis à la retraite le 31 Janvier 2010. Grâce à l’intevention du PM, qui a été écouté pour une fois(?) par son supérieur hiérarchique, cette mise à la retraite ne prendra effet qu’en 2011. Dileita se serait opposé à ces mises à la retraite d’office au motif que la proportion de cadres de la Police concernés et issus de la communauté Afar, était trop importante …

De là à penser que Dilleita se prépare pour l’élection présidentielle … Il ne reste qu’un fossé à franchir. Mais le scenario est possible. Dileita élu à la Présidence et Guelleh s’attribue le poste de Premier Ministre à vie avec tous les pouvoirs. Le Président élu (comme en Russie, en Ethiopie ou en Italie par exemple) étant cantonné dans un rôle purement symbolique et se consacrant aux inaugurations …

Eh oui, notre Dileita se prend déjà pour Medevedev sous les ordres de Poutine…

En effet, après les interventions des larbins de service IAA(Arnaoud), Gabayo, et AMD (Jean-Marie) mais aussi ARA (Robleh), le PM a èmis des propositions plus concrètes à savoir :

– faire comme chez les grands, (en Russie par exemple), où le Président n’hésite pas à devenir Chef du Gouvernement en cédant sa place de Chef de l’Etat à son adjoint. Et on inverse à chaque échéance électorale. Mais l’homme fort, qu’il soit PM ou Président, reste l’homme fort aux pleins pouvoirs.

 

 

 

_______________________________________

Votre représentant, le Wadani
En direct de Zeila, le 13 mars 2010

Préventologie de la maladie occasionnée par le virus du Coup d’Etat Constitutionnel, comme dans la Région du Somaliland administrée par Meles ou en Côte d’Ivoire.

Regain des « HUM ou ronfles » des Sans Loi aux caprices d’Haramous.

Meles a-t-il été choqué par la prolongation de l’isolement abusif des 12 accompagnateurs de l’Ougas, qui ont été kidnappés à Zeila et détenus en République de Djibouti avec la complicité du « cancer de l’Igad ».

Rappelant que l’Igad est une Organisation sous pignon Djiboutien qui est financée en grande partie par les Forces du Pentagone et par celles de l’OTAN.

Ces derniers temps, les Forces britaniques, comme elles l’ont fait en Irak, tentent encore de trouver en République de la Somalie sous occupation des Forces Tueuses d’Amison, un terrain d’exploitation pour la Société Shell et consorts.

Pour cela, elle conduise une opération charme à l’égard d’un minable agent qui insultait volontiers au nom de l’Islam, toutes les Forces d’occupation, en répétant souvent « les « Forces coloniales Ethiopiennes ». Va-t-il se rendre au 10 Downing Street sur invitation du successeur de Tony Blair ? Pedant ce temps, des crimes contre l’humanité continue d’être financés par le PAM sous la rubrique du détournements de aides humanitaires à financement onusien..

C’est la nouvelle politique qui s’appuie sur un soi-disant droit d’ingérence militaires et qui fournit un appui aux régimes collaborateurs en leur octroyant des financements détournes sur les Fonds humanitaires doublée d’une assistance politique sans faille imosée par des hauts fonctionnaires des Nations Unies.

A quand le tour d’OULD pour devenir le président de la Mauritanie ?

Le cancer de l’Igad ravage la Corne d’Afrique en particulier le Peuple Somali.

Cette Organisation est soutenue par l’ONU qui continue à légaliser les Crimes de Guerre, les Crimes de Génocide, et les Crimes contre l’Humanité, tout en gardant le silence sur les bombardements commis les Forces du Pentagone qui se déroulent dans le silence en Somalie du sud depuis 2 mars 2010.

Le drame en Somalie continue malgré les appels des Défenseurs des Droits de l’Homme, du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) et d’autres Organisations Humanitaires. Il est temps que les Procureurs des Tribunaux à compétence universelle, notamment la Cour Pénale Internationale se saisissent des dossiers.

Cela suffirat-t-il pour mettre fin aux crimes Onusiens en République de Somalie et ce avant les bombardements et les massacres collatéraux qui sont en préparation au niveau Forces US ?

_____________________________________

Concernant l’Ougas. Meles a-t-il obtenu gain de cause ?

Possible, mais il reste à vérifier si l’OUGAS est bien reparti hier vers l’Ethiopie.

Est-il bien reparti, après avoir épousé l’une des filles ou petites filles de « Makarios » Ahmed Ibrahim, le Président du Conseil Constitutionnel ?

Si c’est vérifié, alors ce serait un camouflet à la Première Dame. Femme toujours fidèle à ses origines, elle aurait sorti de sa poche, des millions de Dollars, pour affréter deux avions chargé de convoyer à Djibouti, la plus belle fille d’Hargeisa, avec tout les équipements nécessaires aux mariages officiels, en priorité du lait frais de dromadaire et surtout de la viande sélectionné (tournedos), sans oublier la bosse du dromadaire qui est succulente.

Bref si l’Ougas a épousé une autre candidate, tous ces frais auront été bien inutiles. Ppas de viande, pas de lait provenant de vols de bétails ou d’ acquisitions illégales, parce qu’elles sont proscrites par le Coran et les Us et coutumes des Issas.

Ce sont 44 dromadaires qui ont été égorgés en grande pompe par la communauté des Issacks proche de Kadra Mahamoud, .le matin même de l’invitation à déjeuner au Palais du Peuple.

Enfin ! Les Gadabourcis auront droit de se marier avec la première épouse de l’Ougas qui juste après son mariage, sera automatiquement divorcée, sans possibilité de se marier à un autre Issa pour rester neutre et Reine des Issas.

De sources concomitantes, il semblerait que l’ancien Ambassadeur en France n’a pas oublié son ami de longue date l’ex Ministre Souleiman Farah qui est le mieux placé dans le contexte tribal pour se marier vite avec la Reine des Issas.

D’autre part, sur les 44 accompagnateurs de l’OUGAS, 12 seraient partis. Combien restent encore à Djibouti, combien ont été expulsés manu militari vers l’Ethiopie ?

Décidemment, la villa d’intronisation de Cheick Sharif porte malheur ! Depuis son départ à Mogadiscio ce Sharif n’arrive même plus à contrôler la zone autour de sa résidence de Mogadiscio. Tandis qu’il continue de se balader dans les capitales, les Forces d’occupation onusiennes mettent à feu et à sang les populations civiles Somalies. Ont-elles le projet, dans les jours à venir, d’exterminer toutes les populations de Mogadiscio, sous prétexte de reconquête et de lutte contre le terrorisme.

Ces crimes sont camouflés par la Presse Internationale. Chacun essaye de se justifier et se donner bonne conscience en présentant un faux problème de Croisade islamiste. L’action de communication est dirigée par un ancien Agent de la CIA.

Revenons au Jeune Ougas. Il est bon de se demander si les 32 accompagnateurs restant de l’Ougas n’ont été invités à quitter l’hôtel Dar el Salam et à embarquer de force dans un convoi pour être jetés à la frontière de Gallileh non loin d’Ali Sabieh ?

Selon les témoignages sur place, il ne resterait plus que quelques accompagnateurs mais à l’hôtel Assamo où l’ancien parlementaire Djama Djilal aurait refusé l’utilisation de la force contre eux. A la différence de l’actuel député qui se dégage de toute responsabilité en affirmant qu’il aurait agi sur les ordres d’Arnaoud.

Les Djiboutiens sont conviés à rendre visite à l’Ougas et à faire la queue devant le Palais Présidentiel de l’Escale afin d’avoir accès à la villa de «Cheick Sharif » ( en Somali Sharif désigne l’opération qui consite à échanger des billets et des monnaies à un taux préférentiel).

Récupération de la notoriété de l’Ougas.
Il va s’en dire que plusieurs caméras sont installées à l’entrée pour monter aux Ambassadeurs accrédités à Djibouti, le nombre impressionnant des Djiboutiens qui viennent témoigner leur solidarité au Coup d’Etat constitutionnel.

Espérons que les Excellences accrédités dans notre pays ne vont pas tomber dans les grosses ficelles d’IOG qui n’aurait, d’après Aden Robleh, que cinq cent cinquante Djiboutiens aisés, pour le soutenir.

Quant au PM Meles, il aurait piqué une crise et il a probablement protesté par le biais de son Ambassadeur à Djibouti.

ARA et AMD (Jean-Marie) solidaires : même combat pour IOG.

Djibouti à la croisée des chemins (article d’Aden ROLEH Awaleh (ARA) du 11 mars 2010 qui a été publié par son chou : « La République » (des Autochtones), cet article montre très bien la danse du ventre de celui qui avait failli être liquidé à Loyada en 1977 puis soigné à l’hôpital Bouffard par les militaires français qu’il combattait verbalement.

Faut-il rappeler que ce même Aden Robleh (ARA) avait déclaré sur les ondes de la BBC après son rétablissement « j’ai failli, lors de mon retour à mon pays, être assassiné à Loyada, frontière entre Djibouti et de la République de Somalie, sur ordre d’Idriss Bbay, frère d’IOG et neveu de feu Hassan Gouled Aptidon par un de mes fidèles »

Il est bon de rappeler qu’ARA avait emprisonné en Syrie ce fidèle ami qui, par la suite, avait été récupéré par le frère d’IOG et Ismaël Tani »

Au fait qui a tué par poison et juste après l’Indépendance le Journaliste Iftin ?

Ici à Djibouti les crimes se paient par des promotions.

ARA de continuer ses divagations en écrivant ses Réflexions.

Un seul point mérite d’être retenu parmi « ses réflexions » tirées par les cheveux dans les pages 2 et 3 de « La République du 11 mars 2010 » sous le titre de « Proposition en vue de débloquer la situation institutionnelle et politique ».

Le seul point de toutes ses élucubrations est résumé dans un paragraphe (retarder l’élection de deux ans !):

« La solution consiste à conjurer la tentation démoniaque de modifier l’article 23 (limitation des mandats) de la Constitution tout en permettant au Président de la République de continuer d’assumer la charge présidentielle durant un laps de temps d’une durée de deux ans, … une loi adoptée par l’Assemblée Nationale pourrait faire l’affaire, loi qui se fonderait sur des circonstances exceptionnelles.

Aden Robleh Awaleh est soit un naïf, soit un stupide ou tout simplement un membre de la Mafia au Pouvoir qui roule pour IOG.

En vertu de quel texte l’Assemblée nationale sera-t-elle habilitée à adopter un Texte de Loi qui violerait d’une manière flagrante la Constitution Djiboutienne.

D’ores et déjà, après Arnaoud et Jean-Marie, Aden Robleh se classe lui aussi parmi les Impies, qui ont juré la perte du pays, sur le Saint Coran tout comme leur Patron IOG, « l’espion d’Ethiopie » comme aimait à le dire ARA lorsqu’il flirtait avec l’Opposition, qu’il évite actuellement et pour cause…

Rien d’étonnant, et il ne faut jamais faire confiance à des Mafieux affiliés à la Mafia Internationale et aux pirates de tout bord. Maître Aref en sait des choses sur l’enfarinement à vie.

Que Dieu protège le vaillant Peuple Djiboutien des risques d’un séisme sanglant.

Un proche cousin d’Ismaël Tani
ennemi juré d’ARA.

26/10/09 (B522) Radio-Trottoir : Guelleh pas (mal ?) accueilli à Paris, lors de son déplacement pour assister à l’A.G. de l’Unseco ? (lecteur)

Aux dires de certains proches du régime, Guelleh n’aurait pas été accueilli à Paris, lors de son déplacement, avec les « honneurs dus à son rang ». Aucun Ministre, directeur de cabinet ou porte-pélerines désigné pour l’occasion n’était présent à l’aéroport.

Ce serait l’Ambassadeur de Djibouti à Paris, qui s’est collé naturellement la corvée !

Certes Guelleh n’effectuait pas une visite à la France, mais à une organisation internationale, dont le siège est à Paris.

La RTD nous a rebattu les oreilles sur l’entretien qu’il allait avoir avec Sarkozy. S’il y a eu un entretien, l’Elysée n’a pas tenu à le faire savoir, car cela ne figure dans aucun des agendas officiels des dirigeants français.

Encore une bobardise de première ?

18/08/09 (B512)  Points de vue par un lecteur … et précisions apportées par l’un de nos correspondants.

____________________________ 1 – Le citoyen

Suite à l’information fournie par un lecteur et publié sur votre site (N° B512), je crois le lecteur mélange la fiction avec la realité. Après avoir contacté plusieurs personnes, j’ai été surpris de constater qu’aucune personne n’était au courent de cette affaire.

L’intronisation de l’OUGAS des Issas ne se tient traditionnellement pas à Djibouti et l’influence du dictateur est relativement limitée, car 70% de la population des Issas vivent en ethiopie.

Présentement, l’intronisation de l’OUGAS des Issas n’est qu’à son début.

Le processus est très long et trop compliqué pour le petit cerveau d’IOG. Si notre lecteur a peur qu’un petit dictateur puisse avoir une influence sur “l’intronisation de l’OUGAS” alors qu’il se réfère à l’histoire !.

En effet, l’histoire est bourrée d’enseignements. A l’epoque coloniale, la France avait essayé d’influencer le processus de l’intronisation de l’OUGAS. Cette tentative avait échouée car les Issas d’Ethiopie avaient rejetté cette tentative.

Les Issas se rappellent l’hitoire de “l’Ougas francisé” = l’Ougas de la France.

L’influence de ce imposteur n’avait pas même pas atteint celle d’un chameau…et il est mort de honte.

Il faut un consensus des toutes les tribus Issas pour qu’un OUGAS soit accepté.

Par conséquent, le lecteur peut être rassuré, car l’intronisation de l’OUGAS ne se décidera pas à Djibouti, où seulement 20% de la population Issa y résident alors alors la majorité de 70% vit en Ethiopie….

Le citoyen

_______________ 2 – Précisions de notre représentant (En réponse)

Nous avons demandé à notre correspondant, d’étudier ce point de vue et d’apporter des précisions, ce qu’il a fait. (note de l’ARDHD)

L’intronisation du nouvel Ougas, après une période creuse de plus d’une décennie, a été relancée à partir de Djibouti, d’ailleurs Radio Djibouti l’avait annoncée en mai dernier, si ma mémoire est bonne.

Je ne suis pas optimiste de nature !! Pourtant le nombre des Issas (vivant à Djibouti ou le plus souvent ailleurs), mais qui ont la nationalité Djiboutienne (même si certains d’entre eux n’ont jamais vu Djibouti comme pour Robleh Olayeh lorsqu’il était au Kenya) devrait avoisinner les 77% de l’ensemble de la population Issas (Ethiopie + Djibouti)..

Territorialement parlant les Issas sont bien implantés en Ethiopie et en Somalie, mais à Djibouti il ne disposent que de 3600 km carrés.

J’ose espérer que les Issas, en dépit des milliards de Dollars qu’IOG peut mobiliser, pourront choisir leur OUGASS en toute indépendance, après avoir accepté, sans hésitation, l’argent indûment perçu par le dictateur.

Il n’est pas inutile de s’interroger cette fois pour savoir si l’intronisation de l’OGASS ne va-t-elle pas se dérouler exceptionnellement à Zeila comme le souhaite IOG.

Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’IOG reste toujours un agent à la solde de la "Piscine" et qu’actuellement, la France est militairement bien implantée à Djibouti.

Votre Représentant.

26/07/09 (B509)  Radio-Trottoir : un fait qui m’a beaucoup choqué – C’est arrivé au responsable du parc automobile du HCR à Djibouti. Le HCR contraint à donner un véhicule de 48.000 € au secrétaire général du Ministère de l’intérieur. Son fils l’a réduit à l’état d’épave, le jour même de la livraison.(Lecteur)


Caricature Roger Picon
Pour votre information, puisque vous allez rencontrez les dirigeants du HCR, j’aimerais relater un fait qui m’a personnellement choqué.

Hassan dit le « manchot » s’est permis de séquestrer durant toute une matinée, le responsable du Parc automolbile du HCR à Djibouti, au seul motif qu’il avait refusé de lui livrer, pour la deuxième fois, en l’espace de quelques mois, un véhicule tout terrain dont le coût est estimé à environ 12 millions de Francs DJ (un peu moins de 48.000 €).

Il affirme officiellement que ce véhicule était nécessaire pour effectuer des travaux pour le 4 mars dernier.

Voilà comment le RPP se fait financer en utilisant la force, y compris au détriment d’organisations internationales.

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur et Directeur de l’ONARS (Office Djiboutien chargé des Réfugiés) probablement financé par le HCR n’a relâché le responsable du HCR, de nationalité Djiboutienne, qu’après avoir reçu le Bon de Livraison du Véhicule tout Terrain !!!

Son fils a utilisé le soir même pour son usage personnel. Après avoir bien fêté la soirée, il s’est payé un mur. Comme le véhicule n’était pas assuré, il a été bon pour la casse.

48.000 € du HCR, jetés en quelques heures, pour des délits de corruption, d’abus de biens publics pour des usages privatifs et conduite en état d’ivresse.

Pour ne pas embarrasser Madame ENCONTRE, la représentante du HCR à Djibouti, j’ai refusé de faire de la publicité autour de ce scandale.

Personnellement, je comprends que, dans des pays gérés par des « Voyous », les responsables du HCR soient contraints à être trés prudents, mais il y a des limites !

Faut-il rappeller qu’à Djibouti, les deux derniers Représentants du HCR ont été renvoyés par les autorités djiboutiennes. On dit qu’ils ont pris le vol bleu.

Si les autorités du HCR que vous allez rencontrer ne vous croyaient pas, alors je vous autorise à me citer nomément, car cette infomation est réelle et je l’ai vérifiée auprès du personnel Djiboutien au HCR..

Amicalement.

JP

23/07/09 (B508)Radio-Trottoir : les petites nouvelles du front envoyées par des lecteurs.

___________ 5 – Des précisions sur les recettes locatives du couple.

Ayant lu plusieurs articles parus sur l’ARDHD, sur le sujet, je voudrais préciser que le montant du loyer que Paulette perçoit pour habiter sa propre maison d’Haramous s’élève à 7 millions de FDj mensuels (soit plus de 330.000 € par an !!!).

L’mmeuble du centre ville pour lequel elle a contraint le Port de le prendre en location; ce serait plutôt du 20 000 euros mensuels (240.000 € annuels) car Paulette aime bien les chiffres ronds.

Dernière Précision.

Le Port vas très mal surtout depuis que le D.G. M. Jérome Olivera est parti en vacances avec sa famille. C’est Saad Omar Guelleh qui assure l’intérim de la direction Générale. Jérome Olivera avait pris le soin de donner une délégation de signatures des chèques du Paid à l’agent comptable et à l’agent comptable adjoint.

Ce sont des gens en lesquels Jerome avait beaucoup plus confiance. Lorsque Mr Saad Omar Guelleh a découvert qu’il n’avait pas la signature des chèques, il a contraint Jérome à revenir sur cette décision qu’il jugeait irrespectuese. Jérome a du envoyer un email a tout le staff du Paid pour dire que c’est Saad Omar Guelleh qui signerait "seul’, tous les chèques du Paid.

Depuis que Jerome est parti en congés vers le 3 juillet, beaucoup de chèques ont été signés par Mr Saad Omar Guelleh en particulier les loyers de Paulette.

Les seules sources de revenus viables à Djibouti : le Port en premier puis Djibtélécom. L’EDD sera bientôt en faillite, car beaucoup de gens ne payent plus les factures. De plus comme l’électricité coûte de plus en plus cher et que c’est un besoin vital à Djibouti, la masse des fraudeurs a beaucoup augmenté ..

_____________________ 4 – Paulette fait-elle la "gueule" ?

Je voulais préciser que j’ai noté quand IOG se déplace pour aller à la Mosquée qui est à côté de chez lui, a moins de 600 mètres, c’est son m édecin personnel qui conduit la Hyundai 4X4 Teraccan Rouge. Une Ambulance suit le convoi.

Cela fait plusieurs mois que Paulette est absente du Pays. Elle n’est même pas rentrée pour les fêtes du 27 juin.

Elle est toujours a Paris, on ne sait pas pourquoi ??

Certains disent qu’elle se serait disputée avec IOG et qu’elle lui ferait la tête. Des rumeurs affirment qu’elle pourrait rentrer bientôt au pays et même d’ici une semaine. (Fin de la soupe à la grimace … ,)

En tout cas ce qui est sur c’est que les choses ne vont pas bien pour IOG. Il est très instable, indécis et il ne sais plus comment gouverner. Il ne sait plus quels sont les décisions qu’il devrait prendre.

L’incendie du Palais du Peuple est d’origine criminelle. Cela ne fait plus de doute. Dans la même journée, les Policiers sont allés pour déloger les habitants de Balbala. Est-ce leur réponse cet incendie qui s’est déclaré le même jour dans l’après midi ? Pas impossible !

IOG ne sait plus sur quel pied danser. Il faudra qu’il comprenne qu’il est grand temps de partir.

Peut être qu’en échange d’une valise bourrée de dollars, un officier tels que Mohamed Djama ou même son Medecin Particulier pourraient essayer de le convaincre que c’est fini pour lui.

_______ 3 – Guelleh en panne de projets et au chômage technique !!

Un proche de la Présidence nous a confié que IOG n’avait plus aucun travail à faire à la Présidence. Il se contente de s’enfermer seul dans son bureau. Il demande à ses secrétaires que personne ne le dérange au prétexte qu’il travaillerait sur un gros dossier. (C’est plutôt le gros qui se renverse sur le dossier de son fauteuil ???)

En tout cas il passe son temps, seul dans son Bureau à attendre la sortie. Son seul travail consiste peut-être à dresser la liste de personnes à éliminer ou à licencier ?

Regrette-t-il les jours heureux, quand son (ex-)ami Borreh lui apportait des nouveaux Projets parfois utopiques, mais qui faisaient rêver et surtout qui lui donnaient de la matière pour bluffer facilement les djiboutiens ?

On n’a pas d’affection particulière pour Borreh, mais il faut reconnaître que c’est lui qui a parrainé les seuls Projets viables et qui ont apporté, s’il on peut dire, une certaine « Valeur Ajoutée» au Pays, quand il a pu les concrétiser.

Quand aux autres projets proposés par le Gouvernement, c’est du vent : Raffinerie des Koweitiens, Géothermie, Eolienne, connexion électrique avec l’Ethiopie, Madinat al Noor, immobilier avec « Al Boom », projets avec les Qataris….). Ce ne sont que des Projets Bidons uniquement pour les faire miroiter au Peuple Djiboutiens en leur faisant croire à la promesse d’un avenir meilleur. . IOG n’a même pas posé symboliquement la première pierre de ces projets…

____________________________ 2 – Pas de vacances pour IOG

IOG avec tous les problèmes qu’il s’est créés et grâce à sa Femme, n’a pas pu partir encore en congé cet été. Après tout avec tous les ennemis que le couple s’est forgé, il serait très risqué de partir en congé ! Qui sait ce qui pourrait arriver ? Il y’a beaucoup de prétendants au trône : des militaires (Le Colonel Moh.Djama, le Général Zakaria) des ministres comme Yacin Elmi Bouh,… S’il s’absentait, ils seraient bien capabales de lui préparer une petite surprise …

Le ministre des Télécoms, Ali Abdi, est dix fois plus dangereux et machiavélique qu’Hachi dit la Super Grande Petite Gueule.

Ali Abdi a fait beaucoup de mauvais coups, très discrètement mais très calculés. On a éventé son jeu et sa véritable nature. Très diplomate, très discret, très Politicien… c’est lui qui est derrière la majorité des peaux de banane .C’est lui qui les imagine pour pouvoir ensuite calmer, réconcilier et surtout rester l’atout indispensable du Gouvernement d’IOG.

En tout cas si on dresse le bilan entre le mois de septembre 2008 et aujourd’hui, on constate la chute vertigineuse d’IOG en moins de douze mois. C’est un vértiable crack !

_____________ 1 – La fin de règne et la succession

A l’heure d’aujourd’hui, IOG est entrain de vivre la fin de son Règne, il a beaucoup de Problèmes et il n’est plus le même.

C’est vrai qu’il faut donner du temps au temps, mais nous n’avons plus beaucoup de temps, car la situation est catastrophique à Djibouti. Personne n’a l’air de se soucier de la situation du Peuple. C’est pour cela que nous avons besoin d’avancer plus, plus rapidement et d’attirer (enfin ?) l’attention des Occidentaux, qui n’ont pas l’air de beaucoup se soucier du Peuple Djiboutien.

Qui sont les Gens qui sont proches d’IOG et qui sont si importants ?

Ceux qui enfonceront au maximum le régime quand il sera au bord du précipice, pour sauver leurs peaux et tenter de se racheter une conduite. Leur impact pourrait être très important et contribuer à changer le cours de l’histoire de Djibouti :

(ils sont classer par ordre d’importance)

1) Le Colonel de La Garde Républicaine, Mohamed Djama Doualé
2) Le Général de l’AND, Zakaria Cheick Ibrahim
3) Le Directeur de Cabinet, Ismaël Houssein Tani
4) Le Gouverneur de la BND, Djama Mahmoud Haid
5) Le Ministre des Télécoms, Ali Abdi Farah
6) Le CEMA de l’AND, Fathi Ahmed Houssein
7) Hachi Abdillahi « Hafwené » la grande gueule

Les 3 premiers devront être neutralisés, le même jour, tandis que les autres peuvent l’être plus tard.

Nous sommes nombreux à souhaiter qu’IOG et sa femme vivent assez longtemps pour voir tout s’écrouler autour d’eux et qu’ils mesurent enfin tout ce qu’ils ont fait subir aux Djiboutiens.

C’est terrible à dire mais c’est la seule solution, pour s’en sortir. Nous n’avons plus d’autres choix que d’avancer et de pousser cette équipe à sortir par la petite porte : celle de la honte et de la disgrâce !

18/04/09 (B495) Dernières nouvelles du front …. (Lecteurs)

1°) Affaire Christian Georges.
Christian Georges avait envoyé un message jeudi soir, disant qu’il prenait l’avion pour Paris. Depuis nous n’avons aucune nouvelle. Même nos correspondants à Djibouti sont incapables d’avoir des informations, ce qui est extrêmement préocupant.

Nous espérons, qu’il ne lui soit rien arrivé de fâcheux … et nous suivons cette affaire avec la plus grande attention …

2°) Procès du MRD
Le procès du MRD devant la Cour du Contentieux Administratif est renvoyé au 23 mai 2009 car le Représentant du Gouvernement a déposé au tribunal qu’aujourd’hui ses conclusions.

3°) Procès en Appel de Jean-Paul Noël Abdi
Le procès est prévu pour demain dimanche. Nous attendons de savoir si les audiences seront maintenues ou renvoyées, car il semble qu’il y ait un non respect du code de procédure quant à la date d’envoi des convocations aux parties.

12/04/09 (B494) Le défilé des mercenaires et des « souteneurs du régime » avec des violences, en marge. (Deux lecteurs nous écrivent)

Nouveaux témoignages des violences commises à l’occasion de la fête organisée par Guelleh et ses sbires. Par ailleurs l’analyse des images diffusées par la RTD montre non seulment les « obligés du régime comme Hachi grande gueule qui avait giflé la chanteuse Nima, des fonctionnaires contraints à manifester, mais surtout un contingent gigantesque d’étrangers, qui n’ont rien à dire concernant le 3ème mandat de Guelleh, sauf … le dédomagement qu’ils ont reçu pour participer au défilé …

___________________________________ Lecteur N°1

Des poètes et des musiciens collaborateurs ont été tabassés.

Abdi Robleh Qarschilleh, de la grande fraction d’Ismaël Guedi Hared était devenu célèbre d’abord en 1987, lorsqu’il avait basculé dans l’Opposition et qu’il avait diffusé la chanson : KOWLEESTADDA HAA NAGA DHACO (A bat la Mafia), puis en 1999 lors de l’usurpation du Pouvoir par le neveu d’Hassan Gouled avec le soutien de ce dernier : TUGA KABTA, KABTA, KABTA (Attrapez, attrapez, attrapez le voleur);

– Fatoum Doualeh proche de Said Barkat, et
– le guitariste Cadarouse proche du Porte-parole du Gouvernement Ali Abdi,

Tous les trois ont été tabassés alors qu’ils étaient en train de chanter, jeudi soir 9 avril au terrain de football de Balbala, en faisant les éloges d’IOG devant une population qui a faim.

Près de quatre cent Oromos, venus d’à côté, ont bénéficié d’une douche gratuite et d’une tenue RPP.

Pour la première fois dans les annales, le Centre de tri de Nagad s’est transformé pendant cinq jours en un Palace de beauté. Spa, service de luxe, enfin presque !!

Trois cent quatre vingt (380) Oromos ont bénéficié d’une douche avec shampoing trois fois par jour, d’un repas copieux cinq fois par jour, d’une tenue légère (en particulier pour les femmes) style RRP et des souliers de sport, tout celà aux frais de l’Etat-Major de la Police.

Le Ministre de l’Intérieur a été humilié et cocufié car il n’avait pas été associé à ces opérations de maquillage, de soins corporels et de mode.

Dans tous les cas, sa marge de manœuvre en sa qualité de Chef d’Etat-Major de la Police est devenue proche de zéro.

Il fallait voir les images et entendre les accents des Oromos lorsqu’ils parlent en Somalie. Heureusement rien de perdu, tout cela a été enregistré et retransmis par la Télévision Djiboutienne pour tenter de nous faire croire à l’image d’un peuple uni et solidaire qui défile pour son Président.

C’était en réalité le défilé des fonctionnaires tenus à l’obéissance et surtout des mercenaires étrangers.

Les images de la RTD constituent des pièces à conviction de la forte participation des étrangers à la mascarade du 10ème Anniversaire de l’Usurpation du Pouvoir par un Voyou.

Espérons que le Directeur de la RTD ne sera pas viré, du moins pas avant son demi-frère Yassim Elmi Bouh Ministre de l’Intérieur.

Un soldat de la Force d’intervention.

_______________________________ Lecteur N°2

Regardez attentivement la photo de la manifestation proposée par l’ADI :

En tête et à droite de la photo, Hachi Afweneh ‘Grande gueule », avec une casquette verte et la barbe blanche. Grande gueule est le bras droit d’IOG.

Toutes les personnes que l’on voit sont des fonctionnaires de l’Etat dont la majorité ont été contraints à sortir dans la rue, sous peine de perdre leur emploi.

On reconnait en particulier des professeurs du lycée qui appartiennent à la famille de Paulette et le neveu d’un ancien ministre connu du surnom d’Irdeh.